Votre panier

Votre panier est vide !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la personnalisation des contenus/publicités et l’analyse du trafic. J’accepte

Frais de livraison offerts dès 39€*

Protéger son chat contre les puces et les tiques

 

 

Les parasites sont de petits insectes mal-aimés des félins, puisqu’ils se nourrissent de leur sang. Outre le fait d’être pénibles pour les chats et de leur mener la vie dure, ces parasites peuvent être à l’origine de maladies graves. Dans l’article qui suit, découvrez tout ce que vous devez savoir concernant les tiques et les puces chez le chat.

Les tiques chez le chat

Dès l’arrivée des beaux jours et des températures supérieures à dix degrés, les tiques font leur retour dans les hautes herbes. Les chats d’extérieur sont les victimes préférées de ces parasites suceurs de sang. Les tiques sont pénibles pour les chats et peuvent engendrer des conséquences graves pour leur santé. En effet, les tiques sont des parasites vecteurs de maladies comme la maladie de Lyme ou la piroplasmose.

Fort heureusement, les chats sont moins souvent contaminés par des agents pathogènes véhiculés par les tiques que les chiens ou l’homme. Toutefois, les chats au système immunitaire fragile ne sont pas à l’abri d’une contamination. De plus, les tiques ayant infesté un chat peuvent infester les chiens et les hommes, leur transmettant les agents pathogènes responsables de ces maladies.

Contrôle des tiques : un geste à ne pas oublier !

Plus les tiques sont localisées et retirées tôt du corps du chat, plus le risque de transmission d’agents pathogènes est réduit. Dans le cas de la transmission de la maladie de Lyme, il est préférable d’agir vite. En effet, les agents pathogènes se trouvent dans les intestins des tiques, et sont rapidement transmis au chat une fois la tique fixée à la peau. Ce processus dure environ douze heures. Si vous retirez immédiatement une tique porteuse de la maladie, il n’y a en général pas de risque de transmission.

Dans l’idéal, inspectez le pelage de votre chat après chaque promenade, à la recherche d’éventuelles tiques. Chez les chats, les tiques privilégient les zones présentant une fine couche de peau et peu de poils. Ainsi, inspectez avec attention la tête de votre chat, ses oreilles, son cou, son ventre et l’intérieur de ses pattes arrière. Toutefois, ne négligez pas les autres parties de son corps. Les tiques grossissent dès lors qu’elles consomment du sang : elles sont donc plus ou moins visibles. C’est la raison pour laquelle elles peuvent être de la taille d’une tête d’épingle comme de la taille d’un noyau de cerise.

Retirer une tique à son chat

Il est relativement facile de retirer une tique à l’aide d’une pince ou d’un crochet anti-tique. Les tiques se fixent à la peau du chat en accrochant leurs mandibules, à la structure particulière. Muni d’un crochet anti-tique, vous pouvez retirer le parasite en toute sécurité. Mais veillez à ne pas presser sur son corps. Le contenu gastrique de la tique pourrait se déverser et s’introduire dans l’organisme du chat puis dans sa circulation sanguine via la petite plaie due à la piqûre. Il est très important de retirer la tique dans son intégralité. Des infections cutanées peuvent résulter d’une tique dont la tête serait restée accrochée à la peau du chat.

L’utilisation de remèdes maison contre les tiques comme l’huile, la colle ou le dissolvant est déconseillée. Ceux-ci sont susceptibles de causer des lésions sur la tique, permettant ainsi aux agents pathogènes de pénétrer dans l’organisme du chat par la plaie.

 

Voici comment bien enlever une tique à son chat :

  1. Utilisez une pince ou un crochet anti-tiques pour retirer le parasite.
  2. Placez le crochet ou la pince le plus près possible de la peau du chat.
  3. Attrapez la tête de la tique et tirez doucement pour la déloger.
  4. Vérifiez que la tique ait bien été retirée en entier.
  5. Désinfectez la plaie et vérifiez régulièrement son état. Si une inflammation apparaît autour de la piqûre, consultez le vétérinaire.
  6. Gardez la pince à tiques à proximité durant les prochains temps. Si votre chat paraît malade, fatigué ou qu’il souffre de fièvre, consultez également le vétérinaire.

Après avoir ôté la tique, il faudra vous en débarrasser efficacement. Les tiques sont des parasites très robustes, à tel point que certains maîtres mettent au point des techniques radicales pour en venir à bout, comme le fait de les brûler. Un conseil : déposez-la sur un morceau de ruban adhésif et repliez-le sur lui-même afin de l’y enfermer. Cette méthode vous permet de vous débarrasser simplement des tiques de votre chat.

Maladies transmissibles au chat par les tiques

Outre le fait d’être fortement incommodantes pour les chats, les tiques sont porteuses de certaines maladies qu’elles peuvent transmettre à nos félins. Ces maladies ne sont pas à sous-estimer. Les chats sont rarement contaminés par ces agents pathogènes, toutefois, les chats souffrant de déficience immunitaire sont davantage menacés. Parmi ces maladies, on retrouve :

  • La maladie de Lyme : la maladie de Lyme ou Borréliose est une maladie infectieuse, transmise par les bactéries du groupe Borrélia. Ces bactéries se retrouvent sur les tiques et s’introduisent dans le sang du chat via la morsure des tiques.
  • La Babésiose : les parasites unicellulaires de type Babésia sont à l’origine de la Babésiose, une maladie infectieuse. Les parasites peuvent être transmis par piqûre de tique sur le chat et attaquer les globules sanguins.
  • L’Anaplasmose : l‘Anaplasmose est une maladie infectieuse causée par les bactéries de type Amaplasme. Transmis par les tiques, ils attaquent les globules blancs du chat.

Prévention contre les tiques chez le chat

Il est bien connu qu’il vaut mieux prévenir que guérir ! Par conséquent, il est important de protéger votre chat avant qu’il ne croise le chemin de tiques, pour éviter certaines maladies. De nombreux produits antiparasitaires sont à votre disposition pour faire en sorte de tuer ces parasites ou d’éviter qu’ils ne nuisent à votre chat :

  • Les spot-ons : les spot-ons ou pipettes antiparasitaires ont une durée d’efficacité allant jusqu’à quatre semaines et agissent contre les tiques et parasites en tout genre. Le contenu de la pipette est déposé entre les omoplates du chat. Le principe actif est ensuite absorbé par la peau et peut ainsi agir sur le corps du chat.
  • Les sprays : les sprays antiparasitaires pour chat agissent efficacement contre les tiques ainsi que d’autres types de parasites. Une utilisation protège votre chat des tiques jusqu’à quatre semaines.
  • Les colliers : les colliers antiparasitaires constituent une autre solution pour protéger efficacement votre chat des tiques. Autour du cou de votre chat, le collier antiparasitaire exerce un effet préventif en empêchant toute infestation de tiques.

Pour traiter votre félin contre les tiques, utilisez exclusivement des produits antiparasitaires destinés aux chats. Les produits antiparasitaires pour chien contiennent souvent de la perméthrine, substance toxique pour les chats, qui, dans les cas les plus graves, peut être mortelle.

Les puces chez le chat

 

Si votre chat présente de fortes démangeaisons, il est possible qu’il soit infesté par des puces. Ces minuscules parasites redoutés par les maîtres et leur chat font partie des parasites les plus souvent rencontrés. En plus d’être fortement incommodants pour les chats, les puces peuvent causer certaines maladies.

En général, un chat est infesté s’il a été en contact avec des animaux présentant des puces. Les tissus comme les tapis, coussins et canapés sont également très appréciés par les puces, puisqu’elles s’y nichent volontiers. Une fois qu’une puce a trouvé un animal sur lequel s’installer, il est rare qu’elle l’abandonne volontairement. La puce vit en permanence sur son hôte et se nourrit de son sang. Il faut savoir que la multiplication de ce type de parasite est exponentielle : les femelles peuvent pondre jusqu’à 30 œufs par jour. Ces derniers sont déposés dans le pelage du chat, puis dispersés un peu partout dans son environnement. Ainsi, on en retrouve sur le canapé, sur l’arbre à chat ou encore dans les rainures du parquet. Il faut compter entre quatre et douze jours avant que les larves n’éclosent des œufs. Elles se nourrissent de matériaux cellulaires et des excréments des puces, qui tombent également du pelage du chat. Ensuite, les larves se transforment en chrysalides et quelque temps plus tard, de nouvelles puces voient le jour, à la recherche d’un chat sur lequel s’installer. Dans le cas d’une infestation de puces chez le chat, outre le fait de traiter votre compagnon contre les tiques, vous devez également éliminer les œufs à tous leurs stades de développement.

Les puces sont des parasites transmissibles à l’homme. Certes, les différents types de puces sont spécifiques à une espèce en particulier : on parle de la puce du chat et de la puce du chien par exemple. Pourtant, les puces ne sont pas des parasites difficiles et peuvent se diriger vers d’autres proies.

Reconnaitre les puces chez le chat

Ces minuscules parasites mesurant quelques millimètres sont difficilement visibles à l’œil nu. Chez le chat, une infestation de puce se caractérise par de fortes démangeaisons. Le chat se gratte souvent, se lèche et mordille sa peau. Ces symptômes peuvent engendrer de l’eczéma ou des lésions cutanées.

Si vous supposez que votre chat présente des puces, examinez-le. Vous appercevez une puce ? Il n’y a alors plus aucun doute. Si vous n’en voyez aucune, recherchez plutôt des excréments de puces.

Voici comment déterminer si votre chat est infesté par des puces :

  1. Disposez votre chat sur une surface plane, suffisamment claire afin de pouvoir repérer les excréments qui tomberont de son pelage, comme un sol en carrelage ou le fond de la baignoire.
  2. Peignez ensuite le pelage de votre chat avec un peigne à puce aux dents resserrées. Les excréments de puce se retrouvent alors sur le peigne ou tombent au sol. Ils ressemblent à de petits points noirs.
  3. Récupérez les excréments et placez-les sur un mouchoir blanc, que vous humidifierez légèrement.
  4. Il s’agit bien d’excréments de puces lorsque ces points noirs se décomposent, laissant des traces rouges sur le mouchoir. Il s’agit en réalité du sang du chat, digéré par les puces.

Puces du chat : quels risques ?

En plus de nuire fortement au bien-être des chats, les puces peuvent présenter des conséquences dangereuses pour leur santé :

  • L’anémie : une forte infestation de puces peut avoir pour conséquence une perte de sang non négligeable chez le chat, menant à une anémie.
  • L’allergie aux piqûres de puces : en piquant son hôte, la puce sécrète de la salive, à l’origine des démangeaisons du chat. Certains chats manifestent des allergies à la salive des puces.
  • Les vers solitaires : les puces peuvent transporter sur elles des œufs de parasites internes tels que les vers solitaires. Si tel est le cas et que le chat avale certaines puces, les œufs se retrouvent dans ses intestins, laissant place à des vers solitaires qui s’y développent. Par conséquent, si votre chat est infesté par des puces, vous devez le faire vermifuger.
  • L’hémobartonellose féline : cette maladie infectieuse est causée par des bactéries de la famille des mykoplasma. Les puces sont porteuses de ces bactéries, qui affectent les globules rouges des chats.
  • La Bartonellose (maladie des griffes du chat) : les puces sont les principales responsables de la bartonnelose. Alors que ces bactéries n’ont pas de conséquence sur la santé des chats, elles peuvent déclencher la bartonnelose chez les humains.

 

Venir à bout des puces chez le chat

Afin de vous débarrasser efficacement des puces de votre chat, traitez-le ainsi que l’environnement dans lequel vous vivez tous les deux :

  1. Traitement du chat et de ses congénères

Il existe différents produits permettant de traiter efficacement votre chat contre les tiques. Ainsi, retrouvez des spot-ons ou pipettes pour chat, dont le contenu se dépose entre les omoplates du chat, des sprays antiparasitaires et des colliers antiparasitaires. Des comprimés antiparasitaires sont également disponibles, avec des durées d’action différentes.

  1. Traitement de votre habitat

Si votre chat est victime d’une infestation de puces, il est indispensable de traiter votre habitat, afin de vous débarrasser de toutes les puces, quel que soit leur stade de développement. Lavez les couvertures et accessoires de votre chat à une température de 60 degrés minimum. Passez l’aspirateur régulièrement et insistez sur les zones particulièrement fréquentées par votre chat. Après avoir passé l’aspirateur, débarrassez-vous immédiatement du sac en l’emballant individuellement. En guise de complément, utilisez un insecticide pour traiter votre habitat, sous forme de diffuseur ou de spray.

Votre boutique zooplus vous propose tous les produits nécessaires afin de faire face à une infestation de puces ou de tiques sur votre chat. Retrouvez des produits préventifs comme les spot-onscolliers et sprays ainsi que les accessoires indispensables tels que les crochets, pinces à tiques et peignes.