Quelle est la différence entre un lièvre et un lapin ?

Lièvre ou lapin : comment faire la différence ?

Lièvre ou lapin : comment faire la différence ?

À première vue, les lapins et les lièvres sont très similaires. Ils possèdent tous deux de longues oreilles, des yeux ronds et un pelage soyeux. Malgré ces ressemblances, il s’agit bel et bien de deux espèces distinctes. Cet article vous présente toutes les différences entre le lièvre et le lapin.

La biologie du lièvre et du lapin

En raison de leur forte ressemblance physique, les lièvres et les lapins sont souvent confondus. Les termes “lièvre” et “lapin” sont d’ailleurs fréquemment utilisés à tort. Par exemple, le lièvre Belge est, contrairement à ce que son nom indique, une race de lapin domestique. Le terme lapin est aussi fréquemment utilisé de manière générale pour parler de ces animaux à grandes oreilles, bien que certains soient des lièvres.

Les lièvres et les lapins appartiennent au même groupe, celui des lagomorphes. Les lagomorphes sont eux-mêmes divisés en deux familles différentes : les léporidés et les ochotonidés.

Les lièvres et les lapins appartiennent à la famille des léporidés. À l'origine introduits par l’homme en Australie et Nouvelle-Zélande, les léporidés sont presque répandus aux quatre coins du monde aujourd’hui. En 1859, un immigré avait apporté 24 lapins jusqu’en Australie, en souvenir de son pays d’origine. Leur reproduction fut telle que le lapin y est depuis considéré comme un vrai fléau.

Les ochotonidés vivent principalement en montagne et dans les régions au climat froid. Ils émettent des sifflements stridents pour communiquer et avertir les autres en cas de danger.

En divisant encore la famille des léporidés, on en arrive aux espèces. Le lièvre et le lapin sont deux espèces appartenant à cette famille. Leur mode de vie diffère en plusieurs points et la reproduction entre ces deux espèces est impossible.

Des herbivores qui ont une double digestion

Les herbivores se nourrissent exclusivement de végétaux. Ils possèdent de longues incisives, particulièrement adaptées pour grignoter. Derrière les deux incisives se trouve une autre petite paire de dents : les incisives vestigiales.

Une autre caractéristique des léporidés réside en leur “double digestion”. En effet, les animaux de cette catégorie produisent deux types de crottes : les crottes classiques, et les cæcotrophes. Plus humides et plus mous, les cæcotrophes contiennent des nutriments essentiels à la bonne santé des léporidés.

Les léporidés mangent leurs cæcotrophes, qui sont digérés une deuxième fois. Pour nous les humains, cela n’a rien d’appétissant, mais pour nos amis à longues oreilles, c’est un comportement tout à fait normal, voire indispensable pour une bonne santé.

Le saviez-vous ? À tort, les lièvres et les lapins ont longtemps été considérés comme des rongeurs. Ils appartiennent aujourd’hui à la famille des léoporidés. Contrairement aux rongeurs, les léoporidés ne peuvent pas saisir d’objets à l’aide de leurs pattes avant.

Grands et minces, les lièvres présentent en général des oreilles plus longues que celles des lapins.

Le lièvre

L’espèce de lièvre la plus connue en Europe est le lièvre brun (Lepus europaeus). Il vit dans les champs, forêts et prairies, mais l’expansion urbaine et l’agriculture moderne menacent grandement son habitat naturel. Dans certaines régions, le lièvre brun est déjà considéré comme une espèce en voie de disparition.

Les lièvres bruns sont des animaux sauvages, qui vivent en pleine nature. Ils ne peuvent donc pas s’épanouir en captivité.

Les longues oreilles : marque de fabrique du lièvre

Les lièvres sont reconnaissables par leurs longues oreilles qui sont plus imposantes en taille que celles du lapin.

Le lapin

Le lapin domestique descend du lapin sauvage, aussi connu sous le nom de lapin de Garenne (Oryctolagus cuniculus). Il y a environ 4 000 ans commençait l’élevage du lapin, avec comme but principal de consommer sa chair.

Au XIXème siècle, l’exode rural bat son plein : de plus en plus de personnes quittent les campagnes pour s’installer en ville. Par manque de place, l’élevage porcin et bovin est abandonné au profit de l’élevage de lapins. Ces derniers étaient souvent consommés rôtis.

Les lapins font l’objet d’élevages depuis très longtemps. C’est ainsi que d'autres races ont vu le jour, comme le lapin géant allemand, le lapin rex, le lapin tête de lion ou encore le lapin bleu de Vienne. Aujourd’hui, les lapins comptent parmi des animaux de compagnie les plus populaires en France.

Contrairement au lièvre solitaire, le lapin est un animal très sociable.
© Alonbou / stock.adobe.com

Lièvre et lapin : les différences majeures

La meilleure façon d’établir des différences est de comparer le lièvre brun au lapin de Garenne. Tout d'abord, ils se distinguent par leur apparence physique : les lièvres sont grands, minces et élancés, alors que les lapins de Garenne sont petits et plutôt trapus. Leurs oreilles sont également plus courtes que celles des lièvres.

Un lièvre pèse entre quatre et six kilos, tandis qu'un lapin de Garenne ne pèse que deux kilos environ. Cependant, certaines lapins domestiques, comme par exemple le bleu de Vienne, peuvent être plus grands en taille et donc peser plus lourd.

De nature nidifuge (c’est-a-dire qu’ils quittent le nid peu après leur naissance), les lièvres naissent couverts de poils et sont déjà capables de voir dès les premiers instants. En revanche, de nature nidicole, les lapins naissent sans poils et aveugles.

Un comportement social différent

Les lapins et les lièvres se différencient également par leur comportement social. Les lièvres sont des animaux solitaires qui ne vont à la rencontre de leurs congénères qu’en période d’accouplement.

En revanche, les lapins vivent en colonie. Par mauvais temps ou en cas de danger, ils peuvent tous se cacher dans leur terrier. Ce système de tunnels souterrains et de terriers creusés dans le sol par les lapins leur permet de se protéger.

Tableau : les différences entre le lièvre et le lapin

Pour avoir une vue d’ensemble des principales différences entre le lièvre et le lapin, référez-vous au tableau ci-dessous. Les informations concernant l’apparence du lapin se réfèrent au lapin de Garenne.

Les caractéristiques des lapins de compagnie varient fortement en fonction de leur race. À titre d’exemple, le lapin géant allemand peut atteindre une longueur de 72 cm et ses oreilles atteignent au moins 17 cm de long.

lièvre vs lapin

Tous les animaux à longues oreilles ne sont pas identiques ! Les lièvres et lapins sont différents, sur de nombreux plans. Le lapin domestique s’avère être un parfait animal de compagnie, à  condition que ses besoins soient satisfaits. En revanche, les lièvres sont des animaux sauvages, qui vivent en milieu naturel.

Articles les plus utiles
6 min

Chinchilla domestique

Avec leur fourrure soyeuse, leurs grandes oreilles et leur queue touffue, les chinchillas d'Amérique du Sud ont tout pour nous faire craquer. Toutefois, il faut savoir que le chinchilla domestique n'est pas un rongeur comme les autres ! Avant de vous décider à adopter un chinchilla, renseignez-vous sur son mode de vie, ses habitudes, ainsi que sur l’alimentation dont il a besoin. Avec ces informations, il vous sera plus aisé de déterminer si le chinchilla domestique peut être votre animal de compagnie idéal. Mais avant cela, découvrez les origines et le mode de vie de ce mystérieux rongeur.
3 min

Furet

Avez-vous déjà un furet comme petit compagnon ou vous intéressez-vous simplement à ces petites créatures adorables ? Ces animaux jouissent d'une grande popularité ! Les furets domestiques ne sont pas des animaux de compagnie « classiques », en effet, ils font partie d'une catégorie d'animaux domestiques qualifiée de « nouveaux animaux de compagnie ». C'est pourquoi il faut bien réfléchir avant d'adopter un furet domestique et se renseigner sur son caractère et son mode de vie.
10 min

Cochon d’Inde

Anja Reutter aide les cochons d'Inde en détresse et répond aux questions les plus fréquemment posées à leur sujet.