Santé et bien-être du chat

Santé et bien-être du chat

La gale auriculaire du chat

L’otodectes cynotis (ou acarien de la gale auriculaire) est le type d'acarien le plus courant chez les chats, bien qu'il puisse également survenir chez les chiens, d'autres animaux de compagnie et moins fréquemment chez les humains. La gale des oreilles du chat est répandue dans le monde entier et touche particulièrement les jeunes chats et les chats d'extérieur. En plus des démangeaisons et lésions sur la peau, elle peut également provoquer des otites douloureuses et des réactions allergiques. L'un des signes typiques d'une gale auriculaire est la formation d'un dépôt cireux foncé semblable à du marc de café dans le conduit auditif du chat.

Castration du chat ou stérilisation : que choisir?

Il n'y a rien de plus mignon que de petits chatons. Malheureusement, tous ne trouvent pas de foyer accueillant. Lorsqu'un chat errant s'accouple avec un chat d'extérieur, les petits sont souvent voués à un avenir incertain. La castration du chat tout comme la stérilisation du chat permettent alors d'éviter ce genre de situations délicates. Faire castrer son chat présente divers avantages. Les chats castrés se montrent moins agressifs et plus confiants. D’autre part, les chats castrés ont tendance à réduire la superficie de leur terrain de chasse, diminuant ainsi le risque d’accident et de combat avec d’autres chats pour les félins d’extérieur. Les femelles stérilisées ne sont pas en chaleur et les mâles castrés s’abstiennent de marquer l’appartement avec leur urine. En moyenne, les chats castrés présentent une espérance de vie plus élevée que les chats non castrés, se montrent moins stressés et plus équilibrés. Enfin, la castration du chat ou la stérilisation empêche bien entendu que vos chats ne se reproduisent. Les chats atteignent en général leur maturité sexuelle avant leur premier anniversaire. Pour certaines races de chat, ce processus peut durer légèrement plus longtemps. En moyenne, une chatte peut avoir des petits deux fois par an et on compte entre 2 et 6 chatons par portée. Par exemple : sur une période de 10 ans, une femelle donne naissance à 80 chatons, qui se reproduisent eux-aussi et dont les petits se reproduisent également. Après ces dix années, ce ne sont pas moins de centaines de milliers de chatons qui ont vu le jour. Il paraît donc évident qu’il est impossible de placer chaque chaton dans une famille auprès de laquelle il fait bon vivre.

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

Contraception pour chat

Les chats sont des animaux de compagnie fascinants. Qui n’est pas attendri face à un adorable chaton ? Difficile de résister à l’envie de le caresser, de le câliner et de l’admirer toute la journée ! Par ailleurs, nous vivons à une période où les refuges se voient obligés de fermer leurs portes, généralement en raison d'une surpopulation de pensionnaires. La plupart des amoureux des animaux connaissent les conséquences de gestations non désirées. De par leur aspect définitif, la castration et la stérilisation du chat, effectuées par un vétérinaire, constituent les méthodes de contraception pour chat les plus courantes. Il existe toutefois d’autres moyens de contraception pour chat à caractère temporaire, tout à fait adaptés aux félins.

Infection urinaire chez le chat

Même si nos chats domestiques sont physiquement et psychologiquement similaires à leurs ancêtres sauvages, leurs conditions de vie ont changé depuis qu’ils vivent avec des humains. Les aliments transformés, la sélection ciblée dans les élevages et les infections provoquent chez les chats domestiques de nombreuses maladies qui n'existent pas chez les animaux sauvages. Cela inclut les infections urinaires.

L’abcès chez le chat

Après une inflammation, l'organisme du chat va combattre l'infection bactérienne : des cellules du système immunitaire pénètrent alors dans le tissu inflammé. Ils combattent ensuite les bactéries, en les absorbant par exemple. Le tissu est alors emprisonné par la formation de tissu conjonctif. Ce dernier protège les tissus environnants contre l'infection et empêche les bactéries de continuer à se développer.   Parmi les bactéries fréquemment impliquées dans l'abcès chez le chat, on trouve par exemple les staphylocoques. D'autres bactéries, comme l'Escherichia Coli, peuvent également provoquer des abcès chez le chat. Ces germes entrent dans l'organisme du chat par les voies de plusieurs manières : 
  • Par les plaies ouvertes : chez les chats en liberté, la morsure est la cause la plus fréquente de l'abcès. De plus, la bactérie peut pénétrer dans la peau du chat via d'autres plaies, comme les fractures ouvertes ou des coupures 
  • Par voir sanguine : chez les chats, la septicémie (infection de l'organisme par un germe propagé dans le sang), peut être causée par de petites blessures ou une inflammation du cordon ombilical chez les chatons. La bactérie entraîne alors des abcès dans les organes internes (par exemple le foie) 
  • Via une maladie dentaire : les chats souffrent souvent de gingivite ou de parodontite. Ces maladies provoquent des micro-blessures de la membrane muqueuse et des structures dentaires. Les nombreuses bactéries présentes dans la bouche atteignent rapidement la mâchoire du chat via la racine dentaire, et peuvent former des abcès 
  • En ingérant des corps étrangers : parfois, les chats en liberté ingèrent de l'herbe qui se loge dans les poumons. Étant porteuse de germes environnementaux, elle peut entraîner des abcès dans les poumons 

Comment reconnaître un abcès chez le chat ?

L’asthme chez le chat

Les allergies peuvent se manifester spontanément chez le chat. Les acariens, le pollen ou la litière parfumée pour chats peuvent provoquer une allergie immédiate et donc engendrer de l'asthme chez le chat :  Au cours du premier contact avec les allergènes (ex : le pollen), le système immunitaire libère des substances entraînant la formation d'anticorps. Ces derniers se fixent ensuite à certaines cellules immunitaires (ex : granulocyte) et deviennent ainsi des anticorps cellulaires. Donc, si votre chat entre à nouveau en contact avec l’allergène, une liaison se formera entre les anticorps cellulaires et les allergènes. Il en résultera une libération massive de médiateurs de l'inflammation (ex : histamine, prostaglandines) dans les cellules immunitaires. Ces médiateurs provoquent ensuite un rétrécissement des bronches (asthme) : 
  • Les bronches se contractent 
  • Un liquide inflammatoire se forme 
  • On observe une forte croissance des cellules musculaires et épithéliales des structures bronchiques  
  • Le tissu du corps se transforme en tissu fibreux (fibrose) 

Comment reconnaître l'asthme du chat ?

L’essentiel des vaccins pour chat et pour chaton

Qu'il s'agisse d'un chaton ou d'un chat adulte, il est nécessaire de faire vacciner son chat pour le maintenir en bonne santé et éloigner certains risques de contamination. S’ils ne sont pas vaccinés, les chats risquent de développer des maladies graves, et de souffrir des symptômes qui en découlent. Dans le pire des cas, ces maladies pourraient entraîner leur mort.

L’insuffisance rénale chez le chat

Les reins servent d'organe central pour l'équilibre hydrique et électrolytique. Ils servent aussi à extraire les produits métaboliques toxiques via l'urine du chat. Les reins, situés au-dessus de la cavité abdominale, ont la forme d'un haricot. Contrairement aux chiens, ils se situent environ au même niveau chez les chats. Ils sont fortement alimentés en sang, et sont constitués d'une capsule rénale superficielle, d'un cortex rénal et d'une moelle épinière. A l'intérieur de ces structures, il existe de nombreuses unités fonctionnelles (néphrons) qui se composent des corpuscules rénaux (glomérules) du cortex, et des tubules rénaux de la moelle rénale. Dans la partie inférieure des reins se trouve le bassin rénal, qui recueille l'urine produite et la conduit dans l'uretère en direction de la vessie.

Quelles sont les causes de l'insuffisance rénale chez le chat ?

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

La conjonctivite chez le chat

La conjonctivite est très courante chez les chats et peut être causée par divers facteurs. Il ne s'agit donc pas d'une maladie mais d'un symptôme. Bien que des chats de tous âges et de toutes races puissent être atteints d'une conjonctivite, les chatons sont plus susceptibles d'attraper le coryza (rhume du chat). Quant aux chats adultes, ils ont plus tendance à présenter des conjonctivites allergiques. Par ailleurs, d'autres symptômes peuvent accompagner la conjonctivite du chat. Ceux-ci pourront déterminer le traitement à adopter ainsi que le pronostic.

La constipation chez le chat

L'une des fonctions du gros intestin est de récupérer l'eau et les électrolytes tels que le potassium des matières fécales pour l'organisme. Si les matières fécales restent trop longtemps dans le gros intestin ou si la réabsorption d'eau est augmentée, trop d'eau sera extraite des matières fécales. Les selles du chat vont alors s'épaissir et ce dernier va développer des problèmes de selles. Si l'intestin ne peut plus transporter les matières fécales, c'est une coprostase (accumulation de matières fécales dans le tube digestif). Par conséquent, le chat peut développer une inflation et une accumulation de matières fécales dans l'intestin, conduisant à un mégacôlon, un élargissement du côlon. La constipation peut apparaître pour diverses raisons. C'est pourquoi une classification des causes infectieuses et non infectieuses est nécessaire pour une meilleure compréhension :

Causes non infectieuses

  • D'origine nutritionnelle en raison d'un manque d'eau (déshydratation) ou d'aliments pauvres en fibre
  • L'ingestion de corps étrangers tels que les boules de poils
  • Un rétrécissement ou un blocage complet (obstruction) de l'intestin peut être causé par un iléus mécanique (en raison de tumeurs par exemple). Cela peut aussi être provoqué par un iléus fonctionnel (une réduction du péristaltisme intestinal). Ce dernier peut survenir après une péritonite et une diarrhée ou bien à la suite de troubles nerveux (une hernie discale par exemple).
  • Une carence en potassium (hypokaliémie) entraîne une augmentation de la réabsorption d'eau
  • Les drogues et empoisonnements
  • Le manque d'exercice et le stress

Causes infectieuses

  • Les infections parasitaires : par exemple les vers, les ténias ou les ankylostomes
  • Les infections bactériennes entraînant des abcès (par exemple dans la région de l'anus) ou une inflammation supplémentaire de l'intestin

Quels sont les symptômes de la constipation chez le chat ?

La diarrhée chez le chat

La diarrhée (en grec : dia = « traversant » et rheos = « écoulement ») est un flux intestinal excessif avec une augmentation simultanée de la quantité de liquide dans les selles. Il en résulte souvent une augmentation du volume des selles. Cependant, la diarrhée chez le chat n'est pas définie comme une maladie, mais comme un symptôme qui survient très fréquemment et qui peut être causé par une variété de facteurs. À cause de son impact considérable sur l'équilibre hydrique et électrolytique, la diarrhée peut mettre la vie de jeunes chats, chats adultes et chats âgés en danger.

La diarrhée chez le chaton

L'emménagement d'un jeune chat est une période passionnante pour le maître comme pour le chat ! Que vous ayez des chats depuis longtemps, ou que vous soyez un nouveau maître, c'est une période de changement. Les petits chatons ont besoin d'une attention particulière. Profitez de chaque instant, car les jeunes animaux grandissent si vite ! Comme les jeunes enfants, les jeunes chats doivent voir le vétérinaire de temps en temps. Des soins de santé réguliers sont indispensables, et il est recommandé de se rendre une fois par an chez le vétérinaire. Mais pour les chatons, ces visites doivent être plus rapprochées afin d'assurer leur primovaccination contre les maladies infectieuses courantes. Parfois, votre chaton doit être emmené chez le vétérinaire pour des maladies « typiques des enfants ». Une maladie qui est souvent sous-estimée est la diarrhée chez le chaton. Si votre chaton a la diarrhée, il est impératif d'aller chez le vétérinaire.

La fièvre chez le chat

Afin de comprendre comment la fièvre se développe chez le chat, il faut examiner de plus près l'anatomie et la physiologie du chat :

Régulation de la température

La température corporelle est régulée par l'hypothalamus, situé dans une partie du diencéphale. Les capteurs de température répartis sur la peau reçoivent les différents signaux de froid ou de chaleur (de l'environnement) et les transmettent à l'hypothalamus via les voies nerveuses ascendantes. Le cerveau transmet ensuite les signaux aux muscles et aux glandes sudoripares.
  • Emission de chaleur : si le corps emmagasine trop de chaleur, le cerveau ordonnera aux muscles des parois des vaisseaux sanguins de se détendre. Cela entraînera une dilatation vasculaire périphérique, permettant au sang de libérer l'excès de chaleurs à travers la peau.
  • Production de chaleur : si le chat a froid, l'inverse se produit. Afin que moins de chaleur soit libérée par la peau, les muscles vasculaires se tendent et les vaisseaux périphériques de resserrent. Le chat aura alors des frissons, provoqués par l'activation de son métabolisme et de ses autres muscles.

Développement de la fièvre

Chez les chats, la température corporelle classique se situe entre 38 et 39 degrés. Cependant, si la température augmente, alors le chat aura de la fièvre. Cette augmentation de température est souvent mal perçue chez nous, mais la fièvre sert avant tout à protéger le corps. En indiquant au cerveau que la température corporelle augmente, l'activité immunitaire du chat est améliorée. En effet, les cellules immunitaires (par exemple les cellules piégeuses ou les granulocytes) du chat fonctionnent bien mieux si la température est supérieure à 39 degrés. Cependant, au-dessus d'une certaine limite, la défense immunitaire s'arrête.

Quelles sont les causes de la fièvre chez le chat ?

La gingivite chez le chat

Une inflammation des gencives peut être causée par la présence de corps étrangers dans la bouche de l'animal (par exemple, des brins d'herbe). Mais la maladie peut également être provoquée par une inflammation du parodonte (parodontite) ou d'autres maladies des organes (comme l'insuffisance rénale). Les maladies infectieuses sont les causes les plus fréquentes de la gingivite chez le chat. Dans le milieu vétérinaire, la maladie se subdivise en différentes formes de gingivite. Certaines d'entre elles diffèrent grandement par leur mode de développement et leurs symptômes :
  • La gingivite catarrhale (dérivée du mot catarrhe) est une inflammation des muqueuses accompagnée de production d'une sécrétion aqueuse. Elle se manifeste généralement par une rougeur et un gonflement sévère des gencives. Ce type de gingivite n'a pas d'origine particulière et survient, par exemple, avec une infection bactérienne résultant de maladies dentaires telles que le tartre ou la parodontite. Les chats peuvent aussi développer la maladie à cause d'une infection par le virus de l'immunodéficience féline (FIV), également connu sous le nom de SIDA.
  • La gingivite érosive est une lésion de la muqueuse superficielle provoquée par des agents infectieux viraux tels que le virus de la panleucopénie féline (FPV), le calicivirus félin (FCV) ou l'herpèsvirus félin (FHV-1).
  • La gingivite éosinophile (granulocytes éosinophiles = cellules immunitaires) est assez fréquente chez le chat. Cependant, dans la plupart des cas, la cause principale de cette gingivite n'est pas connue. La cause la plus plausible est une réaction d'hypersensibilité allergique au complexe granulome éosinophile (EGK) félin, reconnaissables par des nodules inflammatoire (granulomes).
  • La gingivite lymphoplasmacellulaire chez le chat est probablement d'origine idiopathique car aucune cause n'est connue à ce jour. Mais il est probable qu'elle soit liée à des agents infectieux viraux tels que les calicivirus félins (FCV), au virus de la leucose féline (FeLV) ou au virus de l'immunodéficience féline (FIV) ainsi qu'à des infections bactériennes. Cette inflammation des gencives se reconnaît à la rougeur prononcée des gencives et à l'apparition de tumeurs (hyperplasie des gencives) et d'ulcères (ulcérations).

Symptômes

La leucose féline (FeLV)

La leucose féline, ou virus leucémogène félin (du grec leukos = blanc et haima = sang) est un virus contribuant au développement d'un cancer par production excessive de globules blancs immatures et altérés (leucocytes). Chez les chats, le virus de la leucose féline (ou feline leukemia virus = FeLV) joue un rôle important dans le développement de la leucose féline infectieuse. Toutefois, une infection par le virus FeLV n'entraîne pas systématiquement la leucose. Cependant, si c'est le cas, la maladie est généralement mortelle pour nos chats domestiques.

La péritonite infectieuse féline (PIF)

La Péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie infectieuse mortelle chez le chat causée par le virus du même nom : le virus de la péritonite infectieuse féline (FIPV). Ce dernier appartient aux coronavirus félins (FeCoV) et est uniquement causé par des mutations accidentelles de l'inoffensif coronavirus entérique félin (FECV). Alors que le FECV n'engendre que des troubles gastro-intestinaux chez le chat, notamment avec des diarrhées et des vomissements, les chats atteints de la péritonite infectieuse féline (PIF), eux, souffrent de péritonite (inflammation du péritoine, soit au niveau de l'abdomen) et d'hydropisie (rétention anormale d'eau). À cela s'ajoutent un changement de comportement ainsi qu'un état général très affaibli. Le statut immunitaire du chat joue un rôle déterminant sur l'apparition et la forme de la maladie.

La toxoplasmose chez le chat

Au moment d'agrandir leur famille, de nombreux maîtres de chats se posent la même question : chat et enfant sont-ils compatibles ? Les futurs parents sont particulièrement préoccupés par le sujet de la toxoplasmose chez le chat.

La vermifugation du chaton

Il est courant pour les jeunes chatons d'avoir des vers. Si l'infestation n'est pas traitée, elle peut entraîner des maladies graves. Heureusement, une fois que le problème est identifié, il est facile de se débarrasser de ces parasites. On conseille généralement d'effectuer la première vermifugation du chaton vers 3 semaines, puis de nouveau toutes les trois à quatre semaines. Ceci n'est cependant qu'une indication générale, seul un vétérinaire pourra vous dire exactement à quelle fréquence vous devez faire traiter vos chats. Dans les refuges pour animaux, la vermifugation doit être fait particulièrement souvent, car les chatons y arrivent malheureusement bien souvent dans un mauvais état.

La vision du chat

Les cellules sensorielles de la rétine (les bâtonnets) sont responsables de la perception de la lumière. La lumière qui entre par la pupilles stimule ces bâtonnets. Plus les bâtonnets sont stimulés, plus la perception de la lumière dans le cerveau est forte. Mais pourquoi les chats voient beaucoup mieux que nous la nuit ? D'abord, les yeux des chats contiennent beaucoup plus de bâtonnets que les nôtres. Ils sont donc très adaptés à la vision clair-obscur. Ensuite, la structuration des yeux des chats favorise la vision nocturne. On parle du tapetum lucidum (du latin : tapis brillant). Il s'agit d'une structure en forme de croissant située dans la membrane choroïde de l'œil. Les chats, les chiens, mais aussi les bovins possèdent cette structure. Le tapetum lucidum se compose de petites formes cristallines qui reflétent la lumière entrante comme un miroir, stimulant encore plus les bâtonnets. Les chats arrivent donc à voir même lorsque la lumière est très faible. Faites-y attention lors de votre prochaine balade nocturne : si le clair de lune ou si la lumière d'une ampoule rencontre les yeux d'un chat, vous verrez apparaître une couche incandescente jaunâtre ou bleu-vert (tapetum lucidum) . Cependant, dans l'obscurité totale, les yeux des chats sont submergés et nos félins doivent s'orienter différemment. Mais ils ont aussi d'autres sens bien développés.

Comment les chats perçoivent-ils le mouvement ?

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.

Le diabète chez le chat

L'insuline, hormone du sucre, est produite dans la partie endocrine du pancréas. Les cellules responsables de la libération de ces hormones font augmenter le taux d'insuline dès que le taux de sucre dans le sang est élevé. L'hormone pénètre alors dans le sang et entraîne une augmentation de l'absorption du sucre dans les cellules des organes (le foie, le cerveau, etc). Les cellules du foie, par exemple, transforment ensuite le sucre absorbé en amidon. Ce dernier agit comme une réserve de glucides et peut être reconverti en sucre en cas de carence. Votre chat est diabétique ? Vous trouverez toute une variété de nourriture adaptée aux chats diabétiques dans la boutique en ligne zooplus.

Les causes du diabète sucré chez le chat

Le diabète de type 2 (sucré) est le plus fréquent chez le chat. Il est causé par une augmentation du taux de sucre dans le sang en raison d'un manque d'insuline. Dès que la teneur en sucre dans le sang dépasse un certain seuil, la formation de sucre et la transformation de l'amidon en sucre est interrompue.
  • Le diabète de type 1 est causé par un manque total d'insuline. Les hormones responsables de libérer l'insuline sont inefficaces. La production d'insuline est alors diminuée voire suspendue, et le sucre n'est plus transporté hors du sang.
  • Le diabète de type 2 est causé par un manque relatif d'insuline. Les cellules responsables de l'insuline sont encore efficaces, mais sont moins puissantes. Bien que le taux d'insuline soit encore correct, il n'a plus l'effet escompté. D'autres maladies, tel que les maladies rénales ou infectieuses, peuvent entraîner une résistance à l'insuline. Le surpoids est également une des origines du diabète. C'est la raison la plus courante chez les chats.

Diabète insipide

Le fibrosarcome du chat

Tout d'abord, le nom nous donne déjà des indications quant à l’origine de la tumeur :
  • « fibro » provient du nom de la cellule d'origine de la tumeur : le fibroblaste. Il s'agit d'une cellule active du tissu conjonctif qui, entre autres, forme du collagène et joue un rôle important dans la cicatrisation des plaies.
  • Le mot « sarcome », en revanche, signifie qu'il s'agit d'une tumeur maligne du tissu mésenchymateux. Le mésenchyme est un type de tissu déjà formé lors de la période embryonnaire du chat. Plus tard, ce mésenchyme se développe en divers types de tissu de soutien et de tissu conjonctif. Le sarcome peut donc se développer à partir des cellules de l'os, du sang et du cartilage ainsi qu'à partir du tissu graisseux. Par ailleurs, les tissus musculaires et tendineux peuvent également être à l'origine des sarcomes.
Un fibrosarcome chez le chat est donc une tumeur mésenchymateuse maligne qui se développe dans le tissu conjonctif (par exemple dans la peau). Elle se caractérise par une forme arrondie et grisâtre et sa consistance peut être molle ou ferme. Souvent, il y a aussi des adhérences avec les couches de peau environnantes.  Par rapport à d'autres types de tumeurs, les fibrosarcomes chez les chats forment très souvent des récidives (tumeurs récurrentes) même après leur ablation. En revanche, des métastases (p. ex. dans les poumons), sont moins fréquentes.

Quelles sont les causes du fibrosarcome du chat ?

Les allergies chez le chat

Une allergie est une réaction de l'organisme contre des substances normalement inoffensives (allergènes ou antigènes), dans laquelle l'organisme forme certaines protéines protectrices, appelées anticorps. Cette réaction antigène-anticorps peut finalement mener à diverses réactions, en plus d'inflammations cutanées inoffensives, peuvent aussi mettre la vie du chat en danger. En principe, toute race de chat peut être affectée par une réaction immunitaire excessive, qui peut survenir spontanément à tout moment. Afin de mieux comprendre comment une allergie peut se développer chez le chat et quelles maladies peuvent en découler, voici les 4 types de réactions allergiques :

Les phéromones pour chats : un bon remède pour les chats stressés ?

Parfois, la vie d'un chat peut être très stressante. Certains bruits peuvent s'avérer être particulièrement épuisants pour nos amis poilus, comme un déménagement, l'arrivée d'un nouvel animal ou encore les nuisances sonores de la veille du Nouvel An. Les phéromones pour chats ont pour but de les soulager grâce à leurs parfums censés détendre nos félins.

Les troubles digestifs du chat

L’alimentation de nos chats domestiques présente peu de points communs avec celle de leurs ancêtres sauvages. Depuis qu’ils partagent la vie des hommes en tant qu’animal de compagnie, les chats ont connu de grands changements dans leur régime alimentaire. Ces changements de mode d’alimentation sont souvent à l’origine des troubles digestifs du chat. Certaines maladies, un empoisonnement ou d’autres problèmes de santé peuvent tout autant être responsables de symptômes tels que la diarrhée, les vomissements ou la constipation chez le chat.

Les vers chez le chat

Les vers chez les chats sont toujours un passage désagréable dans la vie d'un maître. Cependant, la plupart entrent en contact avec eux, surtout si leur compagnon est un chat d'extérieur. Mais même les chats domestiques peuvent être contaminés en ingérant des aliments infestés de vers.

Maladies de la peau chez le chat

Le pelage doux et soyeux des chats n'est pas uniquement fait pour être caressé et admiré. Le pelage et la peau de votre chat servent à le protéger ! Les maladies de la peau chez le chat et les maladies du pelage chez le chat sont immédiatement visibles. Si le processus métabolique du chat est déséquilibré, alors sa peau et ses poils en souffrent et reflètent rapidement ces troubles.

Mon chat a du sang dans les urines

Il n'est pas rare de voir du sang dans l'urine du chat au cours de leur vie. Normalement, les reins filtrent le sang et excrètent ensuite les substances urinaires via l'urine, qui a une couleur jaunâtre chez les chats en bonne santé. Cependant, l'urine peut devenir plus foncée si votre chat est par exemple déshydraté. Par manque d’eau, l'urine est plus concentrée dans les reins et devient donc plus foncée.  Si l'urine devient rouge, certaines maladies peuvent en être la cause. Trois possibilités peuvent être envisagées : 

Hématurie (saignement urinaire) : excrétion de sang par :

  • Réactions inflammatoires : les chats souffrent souvent d'infections bactériennes des voies urinaires. Il n'est pas rare que des calculs urinaires se forment au cours de l'infection. Les chats mâles en souffrent tout particulièrement, car leurs urètres sont plus longs et courbés en raison de leur anatomie. Si la taille des calculs urinaires augmente, ils peuvent blesser la membrane muqueuse sensible des voies urinaires et entraîner une rétention urinaire parfois mortelle. Dans le cas où la maladie n'est pas traitée, les voies urinaires peuvent éclater. 
  • Tumeurs : les tumeurs des voies urinaires les plus courantes chez les chats proviennent des reins, de la vessie, de l'urètre et, chez les mâles, de la prostate. 
  • L'empoisonnement : les drogues, les poisons à base de plantes ou les produits chimiques peuvent endommager les reins. 
  • Les maladies rénales (ex : insuffisance rénale) 
  • Réduction de la coagulation sanguine 
  • Anomalies vasculaires congénitales 

Hémoglobinurie : excrétion de l'hémoglobine dans les urines qui prennent alors une couleur rouge par :

  • Maladie du foie 
  • Les agents infectieux tels que la leucose féline (FeLV) ou la péritonite infectieuse féline (PIF) 
  • Les maladies auto-immunes 

Myoglobinurie : passage de myoglobine dans les urines qui prennent une couleur rouge par :

  • Lésion musculaire grave due à un traumatisme externe 
  • Crises d'épilepsie 
  • Après des opérations graves (ex : amputation) 

Existe-t-il d'autres symptômes ?

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

L'éternuement est un réflexe involontaire de protection où l'air est brusquement expulsé du nez et de la bouche. Le but de ce mécanisme est d'expulser les corps étrangers tels que la poussière des voies respiratoires. Les éternuements chez le chat sont très fréquents et peuvent provenir de causes très diverses.

Mon chat ne mange plus

Dans le jargon médical, on appelle aussi la perte d'appétit « anorexie » ou « inappétence ». Il s'agit d'une réduction anormale de la consommation alimentaire, qui peut être causée par différents facteurs. Toutefois, il faut distinguer cette pathologie de la pseudo-anorexie. Dans le cas d'une pseudo-anorexie, l'animal ne se nourrit pas alors qu'il a bien une sensation de faim, notamment à cause de blessures à la mâchoire ou de difficultés de déglutition.

Mon chat vomit, pourquoi et que faire?

Les vomissements ne sont pas une maladie clairement définie, mais un symptôme. Ainsi, ils peuvent être provoqués par divers facteurs, tels que des maladies du tractus gastro-intestinal et d'autres organes, des intolérances alimentaires ou des empoisonnements. Lorsque le « centre de vomissement » (situé dans certaines parties du cerveau) est irrité, le chat vomit. Le processus se résume à une pression abdominale active et au rejet de la matière déjà digérée de l'estomac. Il faut bien faire la distinction entre les régurgitations, qui se résument à une pression abdominale passive et la remontée vers la bouche de la nourriture pas encore digérée. La nourriture régurgitée n'a pas encore atteint l'estomac, ce qui explique la différence de consistance et d'odeur par rapport au vomi.

Pourquoi et comment les chats ronronnent-ils ?

Y a-t-il un son plus agréable que le ronronnement d'un chat ? Pour les amoureux des chats, certainement pas. Les chats ronronnent quand ils se sentent bien, et ce sentiment agréable est transféré à leur propriétaire. Mais saviez-vous que les chats ronronnent également lorsqu'ils sont blessés ou stressés ? Apprenez comment et pourquoi les chats ronronnent.

Toux du chat

La toux est une expulsion forte d'air des poumons par la bouche du chat. La cause de ce symptôme est toujours un stimulus qui déclenche ce réflexe de toux. Le but de ce réflexe est soit de rejeter des corps étrangers, soit d'éliminer le mucus bronchique des voies respiratoires. La toux est très courante chez les chats et peut provenir de diverses causes.