Élevage de chat : comment respecter le bien-être animal ?

Un élevage de chat respectueux doit posséder les équipements necessaires

Le bonheur dans la vie d'un chat repose sur la qualité de son environnement.

Lorsqu’on se procure un chat dans un élevage de chat, on part du principe qu’il est issu d’un élevage adapté aux besoins de l’espèce. Il y a des conditions minimales à remplir.

Un éleveur de chats doit, comme tout propriétaire d’animaux, doit veiller à ce que ses animaux soient détenus conformément aux besoins de l’espèce. L’article L214-1 de la loi française sur la protection des animaux stipule comment les animaux doivent être détenus :

« Quiconque possède ou garde un animal, ou doit s’en occuper,

  1. doit nourrir et soigner l’animal de manière appropriée, en fonction de son espèce et de ses besoins, et le placer dans des conditions adaptées à son bien-être,
  2. ne doit pas restreindre la possibilité de l’animal de se mouvoir conformément à son espèce de manière à lui causer des douleurs, des souffrances ou des dommages évitables,
  3. doit posséder les connaissances et les aptitudes nécessaires pour nourrir et soigner l’animal de manière appropriée et pour le placer dans des conditions adaptées à son comportement. »

Nous allons examiner de plus près ces trois exigences générales. D’autre part, nous mettons en lumière ce qu’elles impliquent pour un élevage de chats conforme aux besoins de l’espèce.

Cette démarche est importante non seulement pour les éleveurs eux-mêmes, mais aussi pour les personnes souhaitant adopter un chat. Vous devriez pouvoir mieux juger un élevage de chats en vous basant sur les conditions d’élevage.

Élevage de chat : nourriture, soins, traitements

Toute race de chat (sibérien, norvégien, chartreux, maine coon…) doit bénéficier de bons soins appropriés. Et cela vaut également pour un chat de gouttière.

Le choix d’une alimentation est toujours une question du jugement. Certaines personnes pratiquent le BARF, d’autres donnent des croquettes à leur chat. L’alimentation relève de la responsabilité du propriétaire. La loi protège toutefois les animaux contre les carences alimentaires persistantes, par exemple si la nourriture est insuffisante ou si le chat est nourri au BARF sans additifs appropriés.

Si vous souhaitez acheter un chaton issu d’un élevage de chat particulier, n’hésitez pas à poser la question à l’éleveur de pourquoi il recommande une certaine alimentation. Une alimentation équilibrée est un indicateur de compétence et de respect des besoins de l’espèce, ce qui permet de garantir des chatons en bonne santé.

Un bon toilettage est tout aussi indispensable. Si vous ne brossez pas un chat persan et que son pelage devient sale et gras, vous ne respectez pas la loi sur la protection des animaux.

Lorsque vous visitez un élevage de chat, vous devez vous assurer que tous les chats ont l’air bien soignés. Les futurs éleveurs, en particulier de chats à poils longs, ne doivent pas sous-estimer l’entretien que représente le fait de peigner et de brosser quotidiennement plusieurs chats. Il convient de pratiquer de petites routines de toilettage déjà avec les chatons.

En général, l’élevage de chats n’est pas une activité professionnelle principale

Comme on ne peut pas savoir à l’avance combien de portées par an aura notre chat, mieux vaut avoir une activité professionnelle en complément.

Si vous souhaitez élever des animaux mais que vous avez un emploi à temps plein, vous devriez avoir de la famille ou des amis à proximité. Ces derniers devraient pouvoir vous apporter leur aide en cas d’urgence.

Vous pouvez par exemple exercer une activité indépendante à domicile, ce qui vous permet de garder un œil sur les chattes en gestation et leurs chatons. Les retraités ont également plus de facilité à cet égard. Dans tous les cas, ne sous-estimez pas le temps que vous devrez consacrer au nettoyage de la litière, à la cohabitation, aux visites des personnes intéressées et aux trajets chez le vétérinaire avant de vous lancer dans l’élevage de chat.

Conseil : Veillez à ne pas avoir deux portées en même temps. Chaque portée vous demandera beaucoup de travail. Deux portées en même temps est un grand défi, et vous ne pourrez peut-être pas vous occuper de tous les chatons.

Un chaton et sa mère dans un élevage de chat © absolutimages / stock.adobe.com
Tous les chats apprécient de pouvoir sortir dans un enclos sécurisé.

Quelle superficie faut-il pour élever des chats dans des conditions optimales ?

La loi sur la protection des animaux ne précise pas la taille que doit avoir un logement pour convenir à l’élevage de chats. Vous devriez néanmoins, si vous êtes à la recherche d’un nouveau membre de la famille à poils, accorder une attention particulière aux conditions de vie de ses géniteurs.

Les éleveurs ont généralement plus d’animaux que les autres amis des chats. Il ne faut cependant pas que cela devienne un problème chez eux non plus. Lorsque vous rendez visite à un éleveur, vérifiez que tous les animaux ont la possibilité de se réfugier seuls et qu’il y a suffisamment de bacs à litière à leur disposition. Il est indispensable de disposer de suffisamment d’espace pour que l’élevage contribue au bonheur des chats.

Pour la naissance et les premières semaines de vie commune avec sa progéniture, il est bon que la mère dispose d’une pièce à elle, où elle ne sera pas dérangée.

La recommandation pour les foyers « ordinaires » est la suivante : pas plus d’un chat par pièce. Les foyers d’éleveurs, qui ont en outre souvent des animaux très sociaux en commun, surpassent souvent cette recommandation. Mais là encore, vivre avec huit chats, à l’exception des chatons, dans un appartement de deux pièces, c’est s’imposer à soi-même, mais aussi aux animaux, des espaces de vie trop étroits.

Attention : certaines races hybrides, comme le Savannah, ou le Sacré de Birmanie, exigent un enclos de taille appropriée jusqu’à la troisième ou quatrième génération, selon le pays. D’ailleurs, en parlant d’enclos, une liberté de mouvement sécurisée est toujours un grand atout pour tout élevage de chats.

L’état des objets usuels comme les arbres à chat ou les couchettes est d’ailleurs souvent moins bon chez les éleveurs que chez les amis des animaux qui n’ont que deux chats dans leur foyer. Cela ne signifie toutefois pas que l’élevage de chat est de mauvaise qualité. Il est tout à fait normal que certains objets s’usent plus rapidement chez les éleveurs.

L’ordonnance suisse sur la protection des animaux

Cette ordonnance est plus explicite en ce qui concerne les conditions de détention. Elle stipule par exemple que les chats détenus individuellement doivent avoir des contacts avec les humains. Si les chats sont détenus dans des enclos, ceux-ci doivent mesurer au moins deux mètres de haut et sept mètres carrés. Les enclos ne sont autorisés que temporairement.

En outre, la loi suisse sur la protection des animaux stipule qu’il doit y avoir des endroits où les chats peuvent faire leurs griffes, des lieux de repos et de retraite en hauteur, des installations pour s’occuper et un bac à litière par chat.

Comment s’occuper de chats mâles non stérilisés ?

La possession d’un chat non castré représente un défi pour de nombreuses personnes. Certains mâles non castrés marquent leur territoire avec une urine à l’odeur forte et sont donc difficiles à intégrer dans un foyer classique. Un mâle ne devrait pas vivre isolé en permanence.

Demandez donc des nouvelles du chat si vous ne le voyez pas, à condition qu’il vive dans le foyer. Demandez à le voir. Certains éleveurs ont des pièces séparées où le mâle vit avec un chat castré, à l’écart des autres animaux.

Un élevage de chats respectueux du bien-être animal devrait idéalement comprendre une petite aire de liberté sécurisée attenante à ces locaux. Le chat ne doit cependant en aucun cas vivre sans contact régulier avec des congénères ou des humains.

Un chat bleu russe dans un élevage © Nailia Schwarz / stock.adobe.com
Afin de détenir et d’élever des chats dans le respect de leur espèce, il faut avant tout des connaissances.

Quelles compétences faut-il pour lancer un élevage de chats ?

La loi française sur la protection des animaux exige que les propriétaires d’animaux disposent des connaissances nécessaires en matière d‘alimentation, de soins et d’hébergement. Une évidence qui ne devrait poser aucun problème à un éleveur professionnel.

Un éleveur qui s’enquiert de vos connaissances en élevage de chat est d’autant plus digne de confiance. Il veut après tout savoir où iront ses petits protégés. Par exemple, de nombreux éleveurs ne laissent pas sortir leurs chats en liberté dans des endroits non sécurisés.

La connaissance de l’hérédité et des maladies est tout aussi indispensable pour les éleveurs. Parmi les maladies, on compte les maladies héréditaires et leur prévention, mais aussi les maladies infectieuses. Ces dernières peuvent être dangereuses pour les chatons et se propager rapidement dans un élevage où vivent de nombreux chats.

Veillez donc à respecter les consignes de l’éleveur s’il vous demande de vous laver les mains ou d’enlever vos chaussures dans sa maison. Cette précaution est particulièrement importante lorsque les petits chats n’ont pas encore acquis de défenses immunitaires.

Conclusion sur les élevages de chat soucieux du bien-être animal

Que vous soyez éleveur ou le propriétaire « ordinaire » de chats, vous devez offrir un cadre de vie adapté aux chats. En revanche, pour un éleveur, il y a davantage à prendre en compte à cet égard. La détention de plusieurs chats sexuellement matures, y compris leur progéniture, peut être particulièrement exigeante.

Cela nécessite suffisamment de temps, d’espace, de connaissances et de moyens financiers pour être en mesure de remplacer des arbres à chats endommagés ou de payer des factures de vétérinaire imprévues.

La règle suivante s’applique aux personnes qui recherchent un nouveau compagnon et qui visitent des élevages de chats. Il faut toujours s’assurer que les animaux soient élevés dans le respect de leurs besoins. N’achetez pas par compassion à un éleveur qui élève mal ses compagnons à poils. C’est l’offre qui régule la demande et, tôt ou tard, un autre chaton prendra la place du vôtre.

Que faire si les conditions de vie dans un élevage de chat ne sont pas seulement navrantes, mais qu’elles enfreignent même la loi sur la protection des animaux ? En cas de doute, c’est le service vétérinaire concerné qui sera compétent. Les associations d’éleveurs ont également des directives à respecter et peuvent être un interlocuteur en cas d’infraction. Cependant, commencez toujours par parler directement à l’éleveur des circonstances douteuses.

Articles les plus utiles
3 min

5 signes qui montrent que votre chat vous fait confiance

Lorsque vous adoptez un chat, ce dernier peut avoir du mal à vous faire confiance. Mais comment établir une relation de confiance sur le long terme ? Les chats sont des animaux indépendants et difficiles à cerner. Pour vous aider à y voir plus clair, voici 5 signes qui montrent que votre chat vous fait confiance.