Les piqûres de guêpe chez le chat This article is verified by a vet

piqûre guêpe chez chat

Les abeilles, les frelons et les guêpes peuvent parfaitement représenter un danger pour votre chat.

Une visite chez le vétérinaire avec votre chat en raison d’une piqûre de guêpe n'a rien d'inhabituel. Comment réagir en cas d’urgence ? Les piqûres de guêpe sont-elles dangereuses pour le chat ? Découvrez les réponses à vos questions et comment différencier les piqûres  de guêpe  de celles d'abeille chez votre chat.

Quels sont les dangers des piqûres d’insectes chez le chat ?

Se faire piquer par une guêpe peut représenter un réel danger pour la santé de votre chat. Il peut subir un choc allergique et aller jusqu'à développer une réaction grave dans le pire des cas. Cependant, les piqûres d’insectes sont généralement bénignes et il arrive que la piqûre désenfle après quelques heures.

Quels sont les symptômes d’une piqûre de guêpe ?

Pour savoir si votre chat (cela vaut aussi pour les chiens et les humains) s’est fait piquer par une guêpe, surveillez les symptômes suivants :

  • votre chat miaule de douleur et semble stressé;
  • la piqûre devient rouge et gonflée ;
  • votre chat souffre de démangeaisons à l’endroit où il s'est fait piquer ;
  • il peut parfois baver ou vomir.

En cas d'allergie à la piqûre de guêpe chez votre chat, il peut développer des troubles respiratoires tels qu’une augmentation de la fréquence respiratoire (tachypnée), voire une dyspnée.

Si votre chat fait un choc allergique, des modifications de l’activité cardiaque peuvent survenir. L'augmentation du rythme cardiaque (tachycardie), des troubles du rythme cardiaque (arythmie) et, dans le pire des cas, un arrêt cardiaque (asystolie) sont des symptômes possibles.

symptômes piqûre guêpe chat
La joue de ce chat est très enflée suite à une piqûre de guêpe.

Quand consulter un vétérinaire ?

Lorsque les muqueuses de votre chat deviennent bleues (cyanose), cela signifie que votre animal n'arrive plus à respirer. C'est une urgence qui peut être mortelle et vous devez donc contacter votre vétérinaire immédiatement après avoir procédé aux premiers secours.

Premiers secours : que faut-il faire en cas d'urgence ?

Commencez par examiner l’endroit où votre chat a pu se faire piquer par une guêpe. S'il s'agit d'une piqûre d'abeille, retirez délicatement le dard resté planté dans la peau de votre chat.

Vous pouvez ensuite appliquer pendant quelques minutes un chiffon imbibé d’eau chaude (environ 50 °C) sur la piqûre pour éliminer les enzymes du venin. L’eau ne doit pas être trop chaude, car cela pourrait léser la peau de votre chat.

Ensuite, refroidissez la piqûre à l'aide d'un chiffon imbibé d’eau froide pour éviter qu’elle n’enfle. Si vous avez une pommade antihistaminique (par exemple, le gel Fenistil), vous pouvez en appliquer un peu sur la peau de votre animal.

Comment soigner une piqûre de guêpe chez le chat ?

Dans le cas où votre chat fait une réaction allergique grave à une piqûre d’insecte, consultez immédiatement un vétérinaire. En fonction des symptômes, il pourra avoir recours aux médicaments suivants :

  • des antihistaminiques (H1 et H2) qui agissent contre l’histamine ;
  • des glucocorticoïdes (préparations à base de cortisone) à l'effet anti-inflammatoire.

En cas d’urgence, le vétérinaire peut aussi administrer de l’adrénaline (épinéphrine) à votre chat. Ce médicament contracte les vaisseaux sanguins et entraîne ainsi une augmentation de la tension artérielle et une dilatation des bronches, ce qui pourra sauver la vie de votre chat. Votre chat recevra également de l’oxygène pour continuer à accroître sa saturation en oxygène.

Quels facteurs déclenchent une réaction allergique après une piqûre de guêpe ?

Les guêpes piquent parfois plusieurs fois de suite et injectent alors un venin spécifique composé de différents allergènes (enzymes).

Lorsqu'un chat se fait piquer par une guêpe pour la première fois, cette piqûre ne provoque généralement pas de symptômes. Néanmoins, le système immunitaire de votre chat réagit au venin et forme certaines protéines protectrices (anticorps IgE) contre les allergènes présents. C'est un processus appelé « sensibilisation » par les spécialistes.

Lorsque votre chat est à nouveau piqué par une guêpe, son système immunitaire peut déclencher une allergie immédiate (allergie de type I), les allergènes se lient aux anticorps IgE en l’espace de quelques secondes ou quelques minutes.

Différents médiateurs de l’inflammation (tels que l’histamine, les leucotriènes et les prostaglandines) sont libérés par les cellules au cours de ce processus. Ils dilatent les vaisseaux sanguins et font baisser la tension artérielle et une rétention d’eau (œdème) peut survenir. De plus, ils contractent les bronches, ce qui provoque une gène respiratoire chez votre chat.

Quelle est la différence entre une piqûre de guêpe et une piqûre d’abeille chez les chats ?

Le dard d’une abeille est doté de barbillons et à la différence de la guêpe, il reste planté dans la peau en cas de piqûre. L’abeille meurt alors et injecte tout son venin dans la peau, alors que les guêpes ne meurent pas.

Aisni, les piqûres d’abeille sont généralement plus douloureuses que les piqûres de guêpe chez le chat, mais les deux insectes peuvent toutefois provoquer des allergies.

Prévention : comment éviter les risques de piqûre ?

Les chats ont un instinct de chasseur et aiment capturer des objets ou des êtres vivants en mouvement : il peut s’agir d’un oiseau, d’un papillon ou d’un jouet. Lorsque vous voyez votre chat s’agiter pour attraper un être volant comme une guêpe, essayez si possible de l’en empêcher.

L'été, surveillez la gamelle de votre animal et veillez à ce qu’aucune guêpe ne se trouve à proximité. Des moustiquaires placées devant vos fenêtres empêchent les guêpes de pénétrer dans votre intérieur et vous pouvez ainsi réduire un peu le risque de piqûre de guêpe pour votre chat.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
4 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?
4 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.
8 min

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.