Rage chez le chat This article is verified by a vet

Rage chez le chat : la vaccination est vivement recommandée

La vaccination est le meilleur moyen de protéger votre chat contre la rage.

La rage chez le chat est une maladie dangereuse qu’il faut obligatoirement déclarer. Pour savoir comment la rage se manifeste chez les félins, pourquoi il n’existe pas de traitement et comment protéger la santé de votre chat, lisez l’article suivant.

La rage entraîne-t-elle systématiquement la mort du chat ?

La rage est une maladie infectieuse extrêmement dangereuse. Une fois déclarée, elle est fatale, autant chez les animaux que chez les humains.

Au vu de la dangerosité de la maladie, il est important de connaître les régions recensant le plus de cas de chats enragés et celles où le risque de contraction est plus faible.

Pays où le risque est faible

Dans de nombreux pays d’Europe occidentale, la rage dans les milieux urbains a été éradiquée par des mesures telles que l’immunisation orale des renards. En France, le dernier cas de rage des mammifères terrestres non volants date de 2001 (tous les mammifères sauf les chauves-souris).

D’autres pays présentent un faible risque d’infection :

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Bulgarie
  • Croatie
  • Danemark
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • Grèce
  • Italie
  • Islande
  • Irlande
  • Irlande du Nord
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Roumanie
  • Suède
  • Suisse

Pays où le risque est élevé

La plupart des pays où le risque d’infection par la rage est élevé se trouvent en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. Il s’agit principalement des régions suivantes :

  • Afrique du Sud
  • Argentine
  • Bali
  • Bolivie
  • Botswana
  • Brésil
  • Chine
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Egypte
  •  Inde
  • Mexique
  • Russie
  • Tunisie
  • Turquie
  • Vietnam

Quels animaux peuvent contracter la rage ?

Outre les chats, les chiens, les bovins ou les porcs peuvent contracter la rage. Cette maladie étant une zoonose, les humains peuvent également en être victime.

En général, les animaux et les personnes sont plus à risque s’ils vivent dans des zones de propagation de la maladie et s’ils ont des contacts fréquents avec des animaux sauvages.

En ce qui concerne les chats, seuls ceux ayant accès à l’extérieur sont exposés à la contamination ; les chats d’appartement sont généralement suffisamment isolés du monde extérieur.

Symptômes : quelles sont les caractéristiques des chats enragés ?

Tout comme le FIV félin ou le typhus du chat, la rage est une maladie virale.

Le virus de la rage se transmet principalement par les morsures, lorsque la salive contaminée pénètre dans le corps. Les chats peuvent également être infectés par le biais de plaies non cicatrisées. Chez les humains, de très rares cas de rage ont été observés à la suite d’une transplantation d’organe.

Le virus de la rage attaque d’abord les cellules musculaires exposées par la plaie. Comme les muscles sont composés de nombreuses fibres nerveuses périphériques, le virus peut, à partir de là, infecter le système nerveux central, la moelle épinière et le cerveau par des voies ascendantes.

Puis, il se propage dans les voies nerveuses descendantes, pour affecter non seulement les glandes salivaires, mais aussi la peau et les yeux.

La période d’incubation de la rage chez le chat

Si votre chat a été mordu par un animal infecté, la période d’incubation dure généralement entre deux à vingt-quatre semaines. Plus la blessure est proche du système nerveux central, plus le virus infecte rapidement les tissus nerveux pour se propager dans tout le corps.

Ainsi, au fur et à mesure de la progression de la maladie, des symptômes se déclarent ; les vétérinaires les divisent en trois stades, qui s’entremêlent parfois :

1er stade : la période prodromique (2-5 jours)

Le premier stade se caractérise par des changements de caractère et de forts miaulements. La propagation du virus provoque de fortes démangeaisons au niveau de la plaie, que le chat infecté gratte et lèche. En outre, il sera pris de vomissements et se montrera agité et anxieux.

2ème stade : la période d’excitation (2-7 jours)

Il s’ensuit ce que l’on appelle la « rage furieuse ». Le chat infecté est nerveux, sauvage et très irritable. Son corps peut être secoué de spasmes et de convulsions. Très désorienté, votre chat veut mordre tout ce qu’il trouve.

Un symptôme particulièrement marquant de la rage est l’hypersalivation et les problèmes croissants de déglutition.

Enfin, comme les chats présentent généralement un comportement très agressif à ce stade de la maladie, le danger pour les autres animaux et les humains est particulièrement élevé.

3ème stade : la période paralytique (3-4 jours)

Ce dernier stade, aussi appelé « rage muette », est caractérisé par la paralysie du chat malade, avant qu’il ne tombe dans le coma et ne meure des suites de la paralysie des muscles respiratoires et cardiaques.

Base juridique : comment signaler un cas de rage chez votre chat ?

La rage est une des maladies infectieuses les plus redoutées en France. C’est pourquoi il existe de nombreux arrêtés :

  • Art R223-25 : définitions (animal reconnu enragé, suspect de rage, contaminé et éventuellement contaminé de rage, animal mordeur ou griffeur)
  • Art R223-26 à R223-30 : Mesures départementales en cas de rage animale : APDI par arrêté ministériel, dispositions et mise en œuvre, notamment en matière de vaccination.
  • Art R223-31 à R223-36 : mesures individuelles de police sanitaire (abattage ou mise sous surveillance des animaux mordeurs ou griffeurs, analyses en cas de mort de l’animal pendant la période de surveillance)
  • Art R223-37 : devenir des chiens et chats mis en fourrière dans les départements officiellement déclarés infectés de rage.
  • Art R224-17 à R 224-20 : vaccination antirabique, possibilité de contrôle et de gestion des populations d’animaux sauvages appartenant aux espèces considérées comme vectrices de la rage, information des habitants, financement des opérations.
  • Art R228-6 à R228-8 : dispositions pénales.

Sources : agriculture.gouv.fr

Quand faut-il emmener son chat chez le vétérinaire ?

Si vous pensez que votre chat risque d’avoir contracté la rage, vous devez impérativement appeler votre vétérinaire. Ce dernier effectuera alors les démarches nécessaires et informera les autorités compétentes.

En raison du risque élevé d’infection, votre chat ne doit plus entrer en contact ni avec des humains ni avec d’autres animaux domestiques, sauf s’il s’agit d’une personne autorisée (qui le prendra en charge).

N’emmenez donc en aucun cas votre chat chez le vétérinaire et ne le laissez pas sortir.

Toutefois, veillez à ce que même isolé il ait toujours accès à de l’eau fraîche, de la nourriture et un bac à litière.

Diagnostic : quels examens confirment un cas de rage ?

Un changement de comportement soudain de votre chat ne signifie pas forcément qu’il a contracté la rage. De fortes douleurs ou des lésions des tissus nerveux (dues à une hernie discale par exemple) peuvent également être à l’origine d’une irritabilité. En outre, les chats en situation de stress changent également de comportement.

Echanges avec le propriétaire

Pour confirmer la suspicion d’une infection rabique, votre vétérinaire vous interrogera d’abord longuement sur la santé de votre chat et sur son environnement, puis il vérifiera son statut vaccinal.

S’il parvient à la conclusion que votre chat a très probablement contracté la rage, il prendra les mesures légales nécessaires et informera l’office vétérinaire compétent. Celui-ci se chargera de la suite de la procédure, y compris du diagnostic.

Une confirmation post-mortem

Malheureusement, les méthodes courantes de détection directe ou indirecte de la rage chez les chats vivants sont difficilement exploitables. Actuellement, le diagnostic se fait donc par examen pathologique, après le décès naturel ou l’euthanasie de l’animal.

À ce jour, il existe trois méthodes d’identification du virus :

  • Examen histologique : au microscope, les corps de Negri (inclusion cytoplasmique éosinophile) sont mis en évidence dans les cellules neuronales infectées par le virus rabique.
  • Détection indirecte du virus par immunofluorescence.
  • Détection directe du virus par des méthodes de biologie moléculaire (comme les réactions en chaîne de la polymérase en temps réel).

Traitement et pronostic : les chats enragés sont-ils condamnés ?

En France et dans d’autres pays, il est strictement interdit de tenter de traiter un chat (ou tout autre animal) enragé ; malheureusement, une infection à ce virus est systématiquement mortelle. D’ailleurs, il n’existe pas de traitement antirabique à ce jour.

La législation impose de placer en isolement tout animal mordeur soupçonné d’être atteint de la rage. Sous surveillance vétérinaire, il est interdit de l’approcher et de le soigner. L’euthanasie n’est décidée qu’après une période d’observation de 15 jours et une évolution des réactions nerveuses confirmant la rage.

Protection : comment vacciner son chat contre la rage ?

La rage étant une maladie mortelle, faire vacciner votre chat contre cette infection est primordial.

En France, le vaccin antirabique préventif n’est pas obligatoire mais fortement recommandé, en particulier pour les chats ayant accès à l’extérieur et susceptibles d’entrer en contact avec des animaux errants et sauvages.

À quelle fréquence dois-je faire vacciner mon chat ?

En général, la première injection a lieu à l’âge de 12 semaines environ. Pour la plupart des vaccins, un rappel est nécessaire tous les trois ans.

Outre la vaccination préventive, il est également conseillé d’éviter tout contact avec des animaux sauvages suspects et de signaler les animaux présentant des symptômes aux autorités compétentes.

Vaccination obligatoire dans d’autres pays et voyages dans les zones à risque

L’obligation de vacciner les chats et autres animaux de compagnie varie d’un pays à l’autre. Les règlementations ne sont pas fixes et peuvent évoluer selon le contexte sanitaire.

Si vous déménagez à l’étranger ou adoptez un chat pour la première fois, il est essentiel de vous renseigner sur les obligations de vaccination en vigueur.

Si vous souhaitez voyager avec votre chat dans des zones à risque, veillez à ce qu’il soit vacciné, carnet de vaccination à la preuve !

Causes : quels sont les animaux qui transmettent la rage aux félins ?

La rage est une maladie virale généralement soudaine mais toujours mortelle, provoquée par ce que l’on appelle des lyssavirus, également appelés virus de la rage. Le mot « lyssa » vient du grec et fait référence à la « folie » ou la « colère irrationnelle ».

D’ailleurs, le terme anglais « rabies », du latin rabere, signifie également « colère » et « frénésie ».  Ces deux termes reflètent parfaitement les symptômes, c’est-à-dire la forte salivation et le comportement très agressif.

En général, le virus de la rage fait partie de la famille des Rhabdoviridae. Il existe deux formes virales chez les chats :

Le virus de la rage classique (Rabies)

La rage classique (également appelée rage terrestre) peut être distinguée en deux formes :

  • La forme sylvatique (dérivée du mot latin silva signifiant « forêt »). Particulièrement présente aux Etats-Unis et en Europe, ses principaux vecteurs sont les carnivores sauvages tels que le renard, le raton laveur et la mouffette.
  • La forme urbaine, du latin urbs signifiant ville, est plutôt répandue dans les agglomérations urbaines d’Asie et d’Afrique, où l’infection est principalement due à des morsures de chats et de chiens enragés.

Le virus de la rage des chauves-souris européennes 1 et 2 (ELBV 1/2)

Les espèces de chauves-souris considérées comme porteuses de ces formes virales sont heureusement peu présentes en France. Par conséquent, les chats et autres mammifères ne sont guère menacés par cette forme du virus.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
5 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

5 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

6 min

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

Tout comme nous, les chats éternuent de temps en temps. Mais les rhumes sont plutôt rares chez ces animaux. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles un chat éternue et si une visite chez le vétérinaire est conseillée.