Toux du chat This article is verified by a vet

Contenu validé par un.e vétérinaire
Article rédigé par Franziska Gütgemann, vétérinaire
Chat gris tigré allongé sur le tapis

La toux est une expulsion forte d'air des poumons par la bouche du chat. La cause de ce symptôme est toujours un stimulus qui déclenche ce réflexe de toux. Le but de ce réflexe est soit de rejeter des corps étrangers, soit d'éliminer le mucus bronchique des voies respiratoires. La toux est très courante chez les chats et peut provenir de diverses causes.

Les causes de la toux chez le chat

Puisque les causes de la toux du chat sont multiples, on séparera les causes infectieuses des causes non-infectieuses :

Toux du chat : les causes non-infectieuses

L'une des causes les plus fréquentes de toux aigüe chez le chat est l'aspiration d'un corps étranger (par ex: des brins d'herbes ou des morceaux de ficelle) qui se retrouvent alors dans les voies respiratoires. Par exemple, les brins d'herbe ont tendance à rester collé au palais, provoquant une toux forte et immédiate semblable à un étouffement. Par ailleurs, la toux du chat peut provenir de réactions allergiques comme le syndrome asthmatiforme félin, les lésions des voies respiratoires ou une inhalation de gaz (notamment de fumée). Le syndrome asthmatiforme félin provoque une forte inflammation des bronches (bronchite chronique) reconnaissable par une toux se terminant par un son d'essoufflement ou d'étouffement. Une toux chronique chez le chat peut aussi s'expliquer par une tumeur. Contrairement aux chiens en revanche, les chats ne toussent pas en raison d'une maladie cardiaque.

Chat qui tousse : les causes infectieuses

Cette catégorie comprend divers pathogènes bactériens et viraux ainsi que des champignons et des parasites :

Les signes d'infections ressortent particulièrement chez les chatons, notamment avec le complexe du coryza du chat. Il s'agit d'une maladie infectieuse répandue dans le monde entier, qui entraîne une toux, une conjonctivite et des lésions des muqueuses.

Les agents pathogènes suivants jouent un rôle important dans le développement de la maladie :

  • Virus : calicivirus félin, herpèsvirus de type 1 (FHV-1)
  • Bactéries : chlamydiose féline, mycoplasme, bordetella bronchiseptica, Pasteurella et Klebsiella

En dehors du complexe du rhume du chat, des parasites peuvent également être à l'origine de la toux du chat. Dans ce cas, des vers du poumon comme Aelurostrongylus abstrusus, Troglostrongylus brevior ou Capillaria aerophila aux stades infectieux sont ingérés et pénètrent les voies respiratoires pendant leur cycle de développement. Les vers y provoquent alors des réactions inflammatoires qui endommagent le tissu pulmonaire. À mesure que l'infection progresse, les larves remontent par la trachée avec la toux, puis sont finalement avalées. Le chat contamine ensuite l'environnement à travers ses selles et les vers peuvent être à nouveau ingérés.

La toux chez le chat : symptômes

Le caractère de la toux et les éventuels symptômes qui l'accompagnent dépendent de la cause de la maladie :

  • Symptômes généraux : Fatigue, fièvre (notamment en cas de maladies infectieuses), perte d'appétit et perte de poids
  • Toux : douleur, expectoration de fluides (sang, pus, mucus), aiguë ou chronique
  • Autres symptômes respiratoires : éternuements, difficulté à respirer, bruits lors de la respiration (sifflements, cliquetis), écoulement nasal, difficulté à avaler, étouffement

Diagnostic de la toux du chat

Pour établir un diagnostic, le vétérinaire doit identifier le caractère de la toux. À cet effet, le vétérinaire demande lors de l'entretien avec le propriétaire de l'animal (anamnèse), entre autres, la fréquence et l'intensité de la toux, la productivité ( expectoration d'éventuels fluides) et si la toux est plus fréquente dans certaines situations (par exemple lorsqu'il mange). Il est aussi important d'évaluer la toux aigüe ou chronique afin de réduire les diagnostics différentiels. Tandis qu'une tumeur provoque généralement une toux chronique, un brin d'herbe coincé provoque plutôt une toux aiguë.

Si le vétérinaire est en mesure de caractériser plus précisément la toux à partir des informations obtenues, l'étape suivante consiste à effectuer un examen clinique général. Cet examen consiste à évaluer l'état de santé actuel du chat à l'aide de divers paramètres vitaux. Parmi ceux-ci, on compte :

  • L'état général du chat (vif, absent...)
  • Fréquence cardiaque et respiratoire
  • L'état des muqueuses (visqueux, pâles, roses)
  • Température corporelle

Afin de poursuivre avec l'examen des voies respiratoires, il est important que le bilan circulatoire du chat soit stable. Si ce n'est pas le cas, il peut être nécessaire de stabiliser la circulation avec des perfusions.

Ensuite, différentes méthodes de diagnostic peuvent être utilisées. L'inspection (observation) et la palpation délicate de de la cavité buccale et de la trachée peuvent confirmer ou exclure l'hypothèse d'un corps étranger coincé dedans. Le vétérinaire utilise ensuite un stéthoscope pour écouter les voies respiratoires. Ainsi, il pourra évaluer la zone pulmonaire et localiser les sons sont émis par la respiration, par exemple à cause de fluides dans les poumons, à l'aide de la méthode de percussion du thorax. Si l'on soupçonne que les structures internes ont été altérées (par exemple par des tumeurs), les organes du thorax, en particulier les poumons, peuvent être examinés de plus près à l'aide de techniques radiographiques (par exemple des rayons X). Toutefois, pour déterminer s'il s'agit d'une maladie infectieuse, il est judicieux de faire des analyses de sang ou de selles.

Traitements de la toux chez le chat

Le traitement de la toux du chat dépend fortement de sa principale origine. On distingue alors traitement de fond et traitement symptomatique :

Traitement de fond :

  • Maladies infectieuses : vermifuges, antibiotiques
  • Tumeurs : mesures de chimiothérapie, radiologiques ou chirurgicales si nécessaire
  • Réactions allergiques : antihistaminiques, désensibilisation
  • Corps étrangers : ablation par chirurgie (éventuellement sous anesthésie)

Traitement symptomatique :

  • Médicaments pour soulager la toux : expectorant, bronchodilatateur
  • Anti-inflammatoire
  • Immunosuppression : cortisone (par ex. en cas de syndrome asthmatiforme félin)
  • Renforcement du système immunitaire : compléments en vitamines
  • Mesures d'hygiène pour prévenir la propagation des agents infectieux

Pronostic

Tout comme pour le traitement, le pronostic de la toux du chat dépend de la maladie sous-jacente. En règle générale, si elle est diagnostiquée tôt, une infestation de vers du poumon chez le chat peut être soignée rapidement par un vermifuge. Cela s'applique également à une infection au complexe du coryza ou toute autre maladie infectieuse. Concernant le syndrome asthmatiforme félin, son pronostic dépend principalement des allergènes déclencheurs. S'il est possible d'éviter totalement le contact avec les allergènes, le pronostic pour une longue vie tranquille est bon. Cependant, si les allergènes ne peuvent être évités, certains médicaments peuvent soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie.

Comment éviter la toux chez le chat ?

Les mesures prophylactiques suivantes sont utiles pour éviter les maladies infectieuses :

  • Nettoyage régulier (par ex. de la litière du chat)
  • Éviter tout contact avec des animaux infectés
  • Vaccins contre le calicivirus félin, l'herpèsvirus de type 1 (FHV-1) et la chlamydiose féline
  • Vermifuge efficace et régulier

Articles les plus utiles

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.