Les troubles digestifs du chat

troubles digestifs du chat

L’alimentation de nos chats domestiques présente peu de points communs avec celle de leurs ancêtres sauvages. Depuis qu’ils partagent la vie des hommes en tant qu’animal de compagnie, les chats ont connu de grands changements dans leur régime alimentaire. Ces changements de mode d’alimentation sont souvent à l’origine des troubles digestifs du chat. Certaines maladies, un empoisonnement ou d’autres problèmes de santé peuvent tout autant être responsables de symptômes tels que la diarrhée, les vomissements ou la constipation chez le chat.

La digestion du chat

Comme pour nous les humains, la digestion du chat commence par la mastication : les dents pointues attrapent la nourriture et la tranchent (dans le cas de la nourriture humide comme les boîtes ou sachets), les molaires la mâchent grossièrement. Mélangée à la salive, la nourriture est ensuite digérée par le système digestif du chat. La salive permet tout d’abord de décomposer la nourriture, facilite la déglutition et le passage dans l’œsophage. A partir de là, la nourriture se retrouve dans l’estomac et est mélangée par les mouvements naturels des parois stomacales. Le pH acide des acides gastriques détruit les bactéries ainsi que d’autres agents pathogènes. Les protéines sont quant à elles prédigérées.

Dans l’intestin grêle, la nourriture est décomposée en fonction des nutriments qu’elle contient. Les sucs digestifs du foie et du pancréas aident à décomposer la nourriture en nutriments, pour l'assimilation des nutriments. Après leur absorption, les nutriments arrivent jusque dans le foie. Depuis le foie, ils sont ensuite absorbés par les cellules.

Ensuite, le transit du chat suit son cours : les matières indigestibles passent par le côlon et sont évacuées par le chat. Il s’agit d’une des dernières étapes de la digestion chez le chat : les bactéries détruisent les résidus alimentaires indigestes. Les vitamines et minéraux restants sont filtrés, le reste est évacué sous forme d’excréments.

Saviez-vous qu’en comparaison avec des aliments végétaux, la viande très digeste pour les chats ? Plus une espèce consomme de végétaux, plus ses intestins sont longs ! C’est pourquoi les intestins du chat carnivore sont très courts, en comparaison avec celui des animaux omnivores. La longueur des intestins de l’homme équivaut environ à six fois notre taille. Pour le chat, on estime qu’il faut multiplier sa taille par trois pour obtenir une idée de la longueur de ses intestins.

Que faire contre les troubles digestifs du chat ?

La digestion est un processus long et complexe. Tous les organes coopèrent afin d’exploiter de manière optimale les nutriments consommés par le chat et de lui permettre d’évacuer les déchets sans difficulté. Pourtant, tout ne fonctionne pas toujours comme prévu. Des allergies, une nourriture loin d’être optimale, des maladies, des médicaments ou un stress chronique peuvent mener aux troubles digestifs du chat.

Les chats privilégient les aliments dont la composition se rapproche le plus de celle de la souris. Mais la nourriture toute prête ne répond pas toujours à ce critère. Une composition présentant des taux importants de glucides non transformables, des ingrédients de qualité inférieure comme le sucre, les sous-produits ou encore les ingrédients typiquement allergènes comme le soja ou certaines céréales sont souvent à la cause d’une digestion difficile et donc des troubles digestifs du chat.

Les symptômes sont très divers, on relève notamment des allergies, une constipation, une diarrhée ou des vomissements. Si votre chat manifeste ce genre de symptômes, il est toujours judicieux d’étudier attentivement sa nourriture. Si ses symptômes sont légers, un simple changement de nourriture suffit souvent à résoudre le problème. En général, nourrir son chat avec des aliments adaptés à ses besoins est la meilleure prévention contre les troubles digestifs. Bien entendu, malgré cela, votre chat n’est pas à l’abri d’un souci digestif ponctuel. Si votre chat souffre d’une diarrhée aiguë et qu’il manifeste de fortes douleurs, consultez immédiatement votre vétérinaire.

troubles digestifs du chat
  • La constipation chez le chat

La constipation du chat se caractérise par un problème de transit et par une difficulté à évacuer les selles. La constipation est en général douloureuse pour le chat. Les selles dures du chat peuvent être accompagnées de sang. Souvent, le chat évite simplement son bac à litière ou sa maison de toilette. La constipation peut être le signe que votre chat souffre d’une maladie plus grave. Souvent, la cause de la constipation chez le chat est très simple : les félins ne boivent pas suffisamment d’eau. De nature, les chats sont des animaux du désert, qui s’hydratent par l’humidité contenue dans leur nourriture. Ils ne font un tour par la case gamelle d’eau que dans les cas où cela leur est vraiment nécessaire. Essayez d’inciter votre chat à boire tout au long de la journée, en utilisant quelques astuces, surtout si le vôtre consomme exclusivement des croquettes. Disposez plusieurs gamelles d’eau à différents endroits dans votre intérieur ou investissez dans une fontaine à eau ludique pour chat !

  • La diarrhée chez le chat

Les symptômes contraires à la constipation peuvent aussi se manifester chez le chat. Une diarrhée chez le chat est très désagréable pour lui mais aussi pour son maître. Tout comme la constipation, la diarrhée peut avoir des causes multiples et annonce les troubles digestifs du chat. Dans le cas de symptômes soudains et aigus, une intoxication, un empoisonnement, la contamination à une maladie ou une éventuelle consommation de nourriture avariée doivent vous mettre la puce à l’oreille. Des parasites comme les vers ou des microorganismes tels que les giardias peuvent aussi en être la cause. Le vétérinaire de votre chat procèdera en général à une analyse de selles. Les infections virales comme le rhume félin peuvent tout autant provoquer des symptômes de diarrhée.

Une diarrhée chronique peut être causée par le stress, par des maladies chroniques ou par un épaississement des parois intestinales. A savoir : si des vomissements s’ajoutent aux symptômes de diarrhée, si votre chat se trouve dans un mauvais état de santé ou si la diarrhée dure plus d’un ou deux jours, rendez-vous dès que possible chez le vétérinaire. Il en va de même si votre chat se montre léthargique ou présente d’autres symptômes comme de la fièvre, des faiblesses dans les pattes ou des tremblements. Les chatons se déshydratent particulièrement vite, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas tarder à consulter le vétérinaire en cas de troubles digestifs du chat.

  • Les vomissements chez le chat

Les propriétaires de chats ont surement déjà vécu cette expérience, qui peut être relativement angoissante, suite à la consommation d’herbe à chat par leur félin ou suite au rejet de boules de poils. Si les vomissements de votre chat sont rares et ponctuels, ceci ne nécessite pas de courir chez le vétérinaire en urgence. Mais si votre chat régurgite sa nourriture ou vomit souvent, regardez-y de plus près. Le chat perd une grande quantité de liquide en vomissant et peut donc rapidement être déshydraté. La nourriture avariée est l’une des causes les moins graves causant les troubles digestifs du chat, mais un empoisonnement ou une maladie aiguë peuvent causer des nausées et des vomissements. Votre vétérinaire examinera votre chat afin de déterminer son état de santé et prescrira des médicaments pour le soulager. Il élaborera ensuite un traitement adapté selon l’affection de votre félin.

Nous souhaitons un bon rétablissement à votre chat !

Articles les plus utiles

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.