Labradoodle

labradoodle

Le labradoodle typique ressemble à une peluche.

Portrait du labradoodle

En bref :  Ce chien de taille moyenne à grande combine les avantages du caniche et du labrador. Il convient aux familles, aux personnes seules et aux personnes qui n’ont pas l’habitude des chiens, car il est gentil et docile.
Hauteur au garrot : 35-63 cm
Poids : 20-40 kg
Espérance de vie moyenne : Environ 15 ans
Prix : A partir d'environ 500 euros pour les chiots
Caractère : Social, affectueux, intelligent, idéal pour toute la famille
Poil : Varié : long, court, lisse ou frisé
Couleur de la robe : Presque toutes les couleurs
Investissement pour l'éducation : Moyen
Investissement pour le toilettage : Moyen
Besoin d'exercice : Moyen
Origine : Australie, croisement entre le caniche et le labrador retriever

Apparence : presque tout est possible

Alors que les Australiens s’efforcent d’établir un standard de race unique pour ces animaux, les spécimens européens n’ont pas de standard défini. Ces chiens sont issus d’un croisement entre le grand caniche et le labrador retriever.

À quoi ressemble un chien typique de cette race ?

Tant sur le plan visuel que sur le plan caractériel, cet animal nous réserve plein de surprises. Il existe différentes tailles, de moyenne à grande. L’apparence idéale de ce chien s’apparente à celle d’une peluche.

Mais la diversité de son pelage est également typique de cet animal : en ce qui concerne les variantes de couleur, presque tout est possible, du blanc crème au noir. Il en va de même pour la structure de son pelage : ce chien peut avoir des poils longs ou courts, doux ou rêches, frisés ou lisses.

En principe, ces chiens sont très affectueux. Il est toutefois difficile de savoir à l’avance quel sera le caractère de votre animal. Après tout, le labradoodle est issu d’un croisement entre deux races de chien au caractère différent.

Souvent, les croisés sont affectueux, sociaux, s’entendent bien avec leurs congénères et conviennent à toute la famille. Ils ne se sentent pas à leur aise que s’ils ne font pas suffisamment d’exercice. En effet, le caniche et le labrador retriever sont tous deux issus de races de chien de chasse.

Comment éduquer un chien de cette race ?

Cela peut surprendre, mais le caniche a généralement un instinct de chasse plus développé que le labrador. Si c’est le côté caniche qui ressort chez votre chien, vous devez dès le début accorder une grande importance à l’entraîner pour qu’il revienne lorsque vous le rappelez.

Faites preuve de cohérence en matière d’éducation, car ce que vous permettez de faire ou non à votre chiot, celui-ci le considérera comme allant de soi une fois adulte.

Comme pour tous les chiens, et c’est particulièrement valable pour les chiens de travail bien souvent sous-estimés comme le caniche et le labrador, seul un animal équilibré montre son côté bien éduqué. Lorsque vous jouez avec votre chiot et que vous vous rendez ensuite dans une école de dressage pour chien, vous créez un équilibre, vous apprenez avec votre chiot et vous nouez de nouvelles amitiés humaines et animales.

À quelle fréquence faut-il brosser un chien de cette race ?

Certes, le poil diffère d’un chien croisé à l’autre. Il existe néanmoins une similitude : le labradoodle est exigeant en matière d’entretien du pelage. Son poil est souvent fourni et doit être brossé en profondeur tous les deux jours. Sans quoi, il risque de s’emmêler.

Alors que le pelage des caniches ne tombe pas, le labrador perd ses poils lorsqu’il se déplace et lorsqu’il reste immobile. Il est impossible de savoir laquelle de ces caractéristiques aura votre chien. Les maîtres particulièrement exigeants se rendent régulièrement chez un toiletteur avec leur chien. Cela n’est toutefois pas avantageux pour toutes les structures de pelage.

Vous pouvez également vous occuper vous-même de l’entretien du pelage. Il suffit de laisser sécher la saleté dans les poils de votre chien et de les brosser ensuite. Si vous devez laver votre animal, utilisez un shampooing doux pour chien.

Si le pavillon de l’oreille de votre animal est particulièrement poilu, vous devez nettoyer régulièrement ses oreilles avec un nettoyant auriculaire pour chien. En effet, des inflammations douloureuses y apparaissent rapidement et doivent être traitées par le vétérinaire. Prenez l’habitude de jeter un œil aux oreilles de votre chien après chaque brossage.

Les chiens de cette race préfèrent-ils la campagne ou la ville ?

Si son caractère et son apparence sont très variés, cet animal est également très flexible en matière d’environnement. Il sera heureux aussi bien en ville qu’à la campagne, à condition qu’il puisse faire suffisamment d’exercice, qu’il soit assez diverti et qu’il puisse manger des croquettes ou de la nourriture humide de qualité. L’idéal est d’avoir un jardin clôturé dans lequel votre chien pourra se défouler.

Avec qui ce chien s’entend-il bien ?

Si votre animal vient d’un élevage sérieux, il a un caractère équilibré et s’entend bien avec ses congénères. À moins que vos enfants n’aient pas l’habitude des chiens, cet animal peut être un compagnon idéal pour eux. Cependant, il ne faut jamais laisser un jeune enfant seul avec un chien.

Si un chien de cette race a été socialisé avec des chats dès son plus jeune âge, il s’entendra également très bien avec eux, à condition que ces derniers jouent le jeu. Avec les rongeurs comme les cochons d’Inde ou les hamsters, l’instinct de chasse de ce chien peut toutefois prendre le dessus et empêcher toute entente.

En principe, cet animal convient bien aux familles, aux personnes âgées vivant seules ou aux maîtres expérimentés si, comme leur chien, ils aiment passer beaucoup de temps dans la nature. Les personnes allergiques doivent toutefois rester sceptiques. Il n’y a malheureusement aucune garantie que leur souhait d’avoir un chien se réalise en optant pour un labradoodle.

Le côté labrador de ce chien a tendance à lui faire perdre beaucoup de poils. Un chien avec un côté caniche plus prononcé serait donc un meilleur choix. Il est préférable de consulter votre vétérinaire avant de prendre une décision en faveur d’un chien en particulier.

Un chien de cette race convient-il aux personnes qui n’ont pas l’habitude des chiens ?

Même s’il est difficile de déterminer à l’avance le comportement de cet animal, il est considéré comme intelligent, docile et équilibré. C’est pourquoi même les personnes qui n’ont pas l’habitude des chiens peuvent envisager l’adoption de ce croisé si particulier.

Le labrador retriever et le caniche sont tous deux des chiens de chasse à l’origine. Tous deux étaient surtout utilisés sur des terrains près de l’eau. Il n’est donc pas étonnant que de nombreux labradoodles s’y sentent parfaitement à l’aise.

Ils prennent également beaucoup de plaisir à faire de longues promenades. À l’âge adulte et après un entraînement approprié, ils peuvent même vous accompagner si vous faites une promenade à vélo ou à cheval.

Les sports canins sont-ils adaptés à un chien de cette race ?

Avant de vous lancer dans un sport canin tel que l’agility, qui implique de nombreux sauts, demandez conseil à votre vétérinaire. Toutefois, certains chiens de cette race sont de toute façon trop lourds et n’apprécient pas vraiment ce type de sport.

Pour varier le quotidien de votre chien, vous pouvez lui apprendre à rapporter des objets, à faire des petits tours ou à utiliser son flair avec par exemple le mantrailing. Ces chiens australiens conviennent également très bien pour aider les gens dans le cadre d’une thérapie ou pour servir de guides aux personnes non-voyantes.

labradoodle dans l'eau

L’idée reçue selon laquelle les chiens croisés sont automatiquement en meilleure santé que les chiens de race est fausse. C’est particulièrement vrai dans le cas de soi-disant parents de race sans pedigree ni soins appropriés. En effet, tant les caniches que les labradors retrievers peuvent être génétiquement prédisposés.

  • Avant d’intégrer un élevage, les parents du chien doivent être testés pour la dysplasie de la hanche et du coude ainsi que pour l’atrophie progressive de la rétine, une maladie des yeux. L’examen des articulations se fait par radiographie, les maladies des yeux étant des maladies génétiques et devant donc être surveillées. N’hésitez pas à en parler à l’éleveur de votre choix et à lui demander de vous montrer les résultats de l’analyse par écrit.
  • Le croisement de deux chiens de race ayant une structure du pelage différente peut également se traduire par des problèmes de peau allant des démangeaisons à la perte de poils. Alors qu’un labrador traverse régulièrement des périodes de mue, le caniche ne perd que peu de poils.
  • Un autre « problème de compatibilité » résulte des différentes formes de museau : le museau du labrador est beaucoup plus large que celui du caniche. C’est pourquoi un mauvais alignement des dents et des problèmes de mâchoire ne sont pas à exclure.

L’histoire de cette race de chien marque également l’émergence d’autres races croisées comme le goldendoodle ou le maltipoo. L’origine de ces élevages de chiens croisés non reconnus par les grandes associations était l’idée de combiner « l’essence du caniche » avec certaines caractéristiques d’autres races.

Un chien d’aveugle qui ne perd pas ses poils

Le labradoodle est apparu en 1988 : Wally Conron souhaitait pour l’association australienne Royal Guide Dog Association of Australia un chien d’aveugle qui ne perde pas ses poils.

Un croisement entre le labrador retriever, réputé comme un chien utile dans le cadre d’une thérapie, et le caniche, qui ne perd pas ses poils, devait offrir aux non-voyants allergiques aux poils d’animaux la chance d’avoir un guide à quatre pattes.

Problèmes liés à l’élevage de ces chiens

Conron lui-même s’est récemment exprimé à plusieurs reprises de manière critique sur les conséquences de son idée initiale et a souligné qu’il avait ainsi créé de nombreux problèmes. Ainsi, beaucoup sont ceux qui veulent gagner de l’argent avec cette race de designer dog sans avoir les connaissances nécessaires.

Il en résulte aujourd’hui de nombreux chiens malades et dont le caractère n’est pas équilibré. Actuellement, on s’efforce toutefois d’orienter l’élevage de cette race vers des voies professionnelles : le Continental Kennel Club aux États-Unis a reconnu ce chien australien comme étant une race à part entière.

Pour l’Europe, c’est encore loin d’être le cas, c’est pourquoi vous ne pourrez pas acheter de labradoodle en France avec ses papiers.

Achat : où peut-on trouver cette race de chien ?

Avant d’adopter un tel animal, demandez-vous d’abord si un labrador retriever ou un caniche ne serait pas une meilleure alternative. Ces deux races font l’objet d’un élevage contrôlé et sont issues d’une généalogie sûre.

En revanche, les parents d’un tel chien croisé n’ont souvent pas passé de test d’aptitude à l’élevage et ne conviennent pas à l’élevage.

Combien coûte un chien de cette race ?

Si vous avez eu un coup de cœur pour cette race, vous devez savoir ceci avant votre achat :

  • Tous les examens de santé des parents doivent être disponibles par écrit et les parents doivent avoir un pedigree.
  • Vous pouvez acheter un chiot labradoodle à un prix oscillant entre 500 et 1 500 euros. Mais il existe aussi des offres à plus de 3 000 euros : il serait absurde de payer un prix aussi élevé pour un chien provenant d’une source inconnue.
  • Si vous cherchez un chien adulte, n’hésitez pas à vous rendre dans un refuge pour animaux. De nombreux animaux adorables y attendent un nouveau foyer !

Quelles sont les alternatives au labradoodle ?

En Australie, adopter un tel chien est un peu plus sûr. En Europe, vous pouvez vous adresser à l’Australian Labradoodle Association Europe (ALAEU) ou à la fondation Australian Labradoodle Founders Alliance (ALFA).

Le mot-clé principal « labradoodle » figure dans le nom de ces deux organismes, mais je ne pense pas que l’on puisse supprimer leur nom. Je ne vois pas bien non plus comment supprimer d’autres occurrences, les deux dernières avant celles-ci servant aussi à intégrer des mots-clés secondaires.

L’émergence d’une race appelée « cobberdog » est intéressante, mais aussi critiquable. Celle-ci ressemble à son pendant australien, mais parmi ses ancêtres figurent aussi le terrier irlandais à poil doux.

En bref : ce chien est-il fait pour moi ?

Ce chien convient bien à toute la famille et aux amateurs de promenades en extérieur. Cependant, l’achat n’est pas facile, car la race n’est pas reconnue et les éleveurs sont difficiles à trouver.

L’alternative serait d’acheter un labrador retriever ou un caniche. Si vous voulez absolument un chien de cette race, vous trouverez votre nouvel animal de compagnie grâce à nos conseils.

Articles similaires
Articles les plus utiles
10 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !
13 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.
15 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, à la taille moyenne et au magnifique pelage, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement.