Pomsky

chien pomsky dans la forêt

Le Pomsky - Un chien issu d’un croisement particulièrement séduisant.

Le Chien Pomsky est issu du croisement entre deux races de chien (presque) irrésistibles. Il est le fruit de l’association du « Loulou de Poméranie », également appelé « spitz nain », et du husky de Sibérie. Cette race hybride est née du désir d’allier la beauté du husky au caractère affectueux et au petit gabarit du spitz nain. Mais comme tout « designer dog » qui se respecte, le Pomsky a de quoi surprendre !

Apparence du Pomsky

Un Husky miniature au pelage foisonnant

Dans l’idéal, le chien Pomsky ressemble à une version miniature du husky avec un poil long. L’apparence des chiots correspond souvent à cette description et fait fondre plus d’un cœur. Mais comme il s’agit d’un chien croisé, il est difficile de dire laquelle des deux races dont il est issu va prendre le dessus sur l’autre, ou comment les caractéristiques des deux races vont s’équilibrer. Les chiens adultes peuvent revêtir des apparences très variées, et il n’existe aucun standard de référence. Les chiens Pomsky présentent souvent une taille au garrot de 30 cm, mais il existe là encore des variations importantes. Certains mâles peuvent faire jusqu’à 60 cm de hauteur, alors que la taille des loulous de Poméranie avoisine les 20 cm. On rencontre donc des chiens Pomsky petits ou de taille moyenne, dont le poids oscille entre 4 kg et 14 kg. Leur pelage est très dense et de longueur variable. Il peut être blanc, marron, noir ou gris. L’association des yeux d’un bleu lumineux du husky avec la queue enroulée du spitz nain est particulièrement recherchée.

Histoire de ce « mini-Husky »

Le Loulou de Poméranie et le Husky de Sibérie font tous les deux partie du groupe 5 de la FCI, c’est-à-dire des « Chiens de type Spitz et de type primitif ». Le Spitz nain est une variante miniature du spitz allemand, originaire de Poméranie. Il a fallu attendre les années 1970 pour qu’un nombre croissant d’éleveurs allemands se mettent à privilégier le développement de la version miniature du spitz. Cette race est depuis toujours particulièrement prisée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, où le spitz nain est appelé le « King of Toys » - l’équivalent du « roi des chiens nains ». Avec le Malamute de l’Alaska légèrement plus grand que lui, le Husky de Sibérie fait quant à lui partie des chiens de traîneau typiques du Grand Nord.

Le croisement ciblé des deux races pour élever des chiens Pomsky est une évolution récente, qui remonte à quelques années seulement. Depuis 2016, la popularité de cette race hybride a augmenté de manière impressionnante. La raison de ce succès tient surtout à ses ancêtres nordiques : les huskys fascinent et séduisent beaucoup, mais leur élevage reste très exigeant. Même les maîtres sportifs peuvent rapidement se sentir dépassés par ces chiens têtus, qui ont besoin de bouger beaucoup pour se défouler. La combinaison de cette race avec le spitz nain vise a priori à conjuguer la beauté du husky avec le tempérament facile de son petit congénère. Mais pour la première génération de chiens croisés, il est encore impossible de prévoir les caractéristiques qui vont s’appliquer aux chiens. Ce n’est qu’à partir de la deuxième et de la troisième génération que la nature et l’apparence de la race sont susceptibles de se cristalliser, à l’issue d’un processus laborieux de sélection mobilisant de nombreuses connaissances. Malheureusement, les éleveurs qui se donnent la peine d’accomplir ce processus sont très peu nombreux. C’est la raison pour laquelle le Chien Pomsky continue d’être un chien hybride pour lequel l’association de deux parents de race pure – dans l’idéal – appartenant à des espèces différentes s’avère nécessaire, ce qui va à l’encontre du développement d’une race à part entière. En Europe, l’élevage de chiens hybrides est méconnu, alors qu’il jouit déjà d’une grande popularité aux Etats-Unis. Certains amateurs de la race appellent le chien Pomsky « Huskarian ».

chien pomsky dans l'herbe

Tempérament et éducation

Autant le Spitz nain aime nouer une relation étroite avec son maître, autant le husky se montre plus indépendant. Les chiens de traîneau ont en effet l’habitude de travailler avec des personnes différentes. Difficile de dire à l’avance quels traits de caractère vont prendre le dessus chez un chien Pomsky. De même, on ne peut pas prédire dans quelle mesure ce petit chien va hériter de l’instinct de chasse et de la soif de liberté de ses grands ancêtres originaires du Nord. Les amateurs de la race décrivent leur animal comme un chien adaptable et attaché aux humains. Mais le mélange de deux races ne donne pas toujours le résultat escompté, et le chien Pomsky réserve souvent son lot de surprises. Généralement, les chiens Pomsky s'entendent bien avec leurs congénères, car le husky de Sibérie et le loulou de Poméranie apprécient tous deux les autres chiens. Ils peuvent avoir tendance à chasser et à aboyer et ils se montrent souvent peu disposés à coopérer avec les enfants en bas âge. Nous vous conseillons d’inscrire votre jeune animal à une école pour chiot afin d’encourager sa socialisation.

Santé

Une précision qui a son importance : la nature seule ne permet en principe pas la naissance d’un chien Pomsky. L’élevage des spitz nains pose déjà des problèmes, et cette race n’a pas une santé robuste. A ces difficultés s’ajoutent des différences de taille entre les deux races, si grandes qu’un accouplement aurait peu de chances d’aboutir. Les chiens Pomsky sont donc issus d’une insémination artificielle. Les éleveurs utilisent le sperme du spitz nain, la mère étant systématiquement une chienne husky de Sibérie. Une chienne Spitz nain devrait autrement porter un chiot bien trop grand pour son petit corps.

Les deux parents de race pure portent en eux une prédisposition aux maladies oculaires. Des problèmes d’allergie et de pelage peuvent survenir également. Assurez-vous que les huskys de Sibérie ont des hanches en bonne santé – un prérequis indispensable pour pouvoir les intégrer dans un élevage. Les deux parents devraient avoir subi un examen visant à repérer une éventuelle luxation patellaire et exclure cette maladie des articulations pour les descendants. Ni le Husky ni le Spitz nain n’apprécient particulièrement la chaleur estivale, qui peut vite s’accumuler sous le pelage épais du chien Pomsky. En été, arrangez-vous pour sortir avec votre compagnon aux heures les plus fraîches du jour ou de la soirée, et assurez-vous que votre protégé dispose toujours d’un endroit ombragé. Ces chiens ne trouveront pas leur bonheur dans les pays du sud ou dans des appartements sous les toits et surchauffés. S’ils disposent de soins adaptés à leurs besoins, ils peuvent vivre jusqu’à 14 ans.

Alimentation du chien Pomsky

Trouver les bons aliments pour votre animal

Qu’ils soient petits ou grands, tous les chiens apprécient d’avoir un repas faisant la part belle à la viande dans leur écuelle. Une nourriture riche en viande s’avère également bénéfique pour leur santé. Pour être sûr de choisir les bons aliments, assurez-vous que la viande figure en haut de la liste des ingrédients, qu’il s’agisse de croquettes ou de nourriture humide. Les chiots de races de petite taille – et il est fort probable qu’un jeune chien Pomsky en fasse partie – ont besoin de croquettes pour chiot de petite taille également. Assurez-vous par la suite que la taille des croquettes reste adaptée à votre animal.

Respectez les recommandations nutritionnelles indiquées sur les paquets et incluez les friandises dans la ration journalière. Si vous faites beaucoup d’exercice avec votre animal et si vous lui présentez la nourriture comme une source de motivation, les croquettes feront une belle récompense. Votre protégé gagnera ainsi sa nourriture à force d’efforts, sans prendre trop de calories. En guise de friandises à mâcher, vous pouvez lui donner de petits os à base de peau de bœuf ou des morceaux de panse séchée, à consommer sous votre surveillance. Veillez à mettre toujours de l’eau fraîche à disposition de votre animal. En été, il vaut mieux prendre avec vous une gourde avec un distributeur d’eau si vous partez pour de longues promenades avec votre compagnon.

Soins

Le Pomsky a beau être petit, son pelage reste aussi épais que foisonnant car il réunit à lui seul le pelage épais du chien du Nord avec la fourrure tout aussi fournie du spitz. Pendant la période de la mue, ces chiens peuvent perdre beaucoup de poils, et il est préférable de les peigner en profondeur au moins un jour sur deux. A la belle saison, les chiens Pomsky ont tendance à perdre encore plus de poils. Les amateurs de la race conseillent de les brosser deux fois par jour pendant cette période pour éviter que le logement ne regorge de poils.

N’envisagez un bain que si votre animal est très sale. La plupart du temps, un coup de brosse suffit pour retirer les résidus secs qui se sont logés dans son pelage. Si vous baignez votre animal, choisissez un shampooing doux pour chien afin de ménager sa peau. Utilisez une pince pour raccourcir ses griffes dès qu’elles commencent à faire du bruit au contact du sol.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, vous pouvez demander de l’aide à votre vétérinaire pour les soins de pédicurie.

chiot pomsky

Cette race de chien me correspond-elle ?

Chien de traîneau ou de compagnie – dans le cas d’un chien Pomsky, difficile de prédire la direction qu’il va prendre.  Si vous prévoyez d’acquérir un chien de cette race, mieux vaut cependant aimer la nature et être prêt à passer beaucoup de temps en plein air avec votre futur animal. Bien qu’il soit impossible d’envisager de longues randonnées avec un chien Pomsky de petite taille, cette race de chien n’est pas non plus faite pour vivre en ville, compte tenu des caractéristiques qu’elle a héritées du chien de traîneau. Une chose est sûre : la vie en appartement ne plaira pas à ce chien relativement indépendant. L’idéal est de disposer d’une maison avec un extérieur, en évitant si possible de laisser votre animal seul dans le jardin car il pourrait aboyer après les passants.

Les huskies excellent en outre dans l’art de la fugue – clôturez donc bien votre jardin ! Si le chien Pomsky est accueilli dans une famille, il vaut mieux que les enfants soient au moins en âge d’être à l’école primaire, car un grand nombre de ces chiens se montrent méfiants vis-à-vis des enfants en bas âge. Si votre animal cohabite dès son plus jeune âge avec des chats, cela ne posera pas problème. Mieux vaut en revanche vous montrer vigilant avec les petits rongeurs qui se trouveraient sous le même toit. Ce chien garde en effet son instinct de chasseur.

Si vous souhaitez acquérir un chien Pomsky surtout pour son apparence, vous devriez bien vous renseigner au préalable sur les caractéristiques du husky et du spitz nain. Envisagez un achat uniquement si la nature des deux races de chien vous séduit et si vous ne reculez pas devant l’entretien qu’elles nécessitent. Il est préférable d’avoir une certaine expérience avec les chiens pour pouvoir gérer l’association parfois complexe des caractères du husky et du spitz nain.

Activités

Les Spitz nains aiment jouer avec leur maître, tandis que les huskies préfèrent gnéralement s’occuper tout seuls. Si vous habituez très tôt votre chien Pomsky à jouer avec vous, il y a des chances que vous réussissiez à faire du jeu à deux un facteur de plaisir. Essayez de trouver une activité que vous aimez pratiquer tous les deux.  Vous pouvez par exemple expérimenter l’Agility pour les petits chiens ou apprendre des tours à votre animal. Il se peut aussi que la nature indépendante du husky prenne le dessus et que votre chien ne veuille pratiquer une activité que lorsque ça lui chante. Quoi qu’il en soit, vous ferez plaisir à votre compn orgnoagn eanisant des activités en extérieur et en recourant aux jeux d’intelligence. Les chiens adultes et de taille moyenne pourront vous accompagner lorsque vous faites votre jogging à condition de les y entraîner. Veillez à ne pas surmener votre compagnon pour que le sport reste pour lui un plaisir avant tout.

Où trouver un chien de cette race ?

Cette race de chien fait partie des « chiens de concepteur », c’est-à-dire des chiens issus du croisement ciblé de deux races. Il est donc impossible de l’acquérir chez un éleveur affilié à un club canin membre de la FCI. Beaucoup d’éleveurs de chiens de concepteur tirent profit de l’engouement actuel pour les chiens croisés.  Ne dépensez pas une somme faramineuse pour un chien qui n’est pas issu d’un élevage et qui n’a pas passé d’examens de santé ni de tests de caractère. Avant de vous décider, nous vous conseillons de vous intéresser aux races de chiens qui disposent déjà d’une reconnaissance officielle.  Un Spitz de taille petite ou moyenne sera par exemple une très belle alternative au Pomsky si vous avez succombé au charme du spitz nain tout en souhaitant un compagnon de taille plus grande. Le chien norvégien de Macareux et le Shiba Inu se situent entre le husky de Sibérie et le spitz nain du point de vue de la taille et séduisent par le charme spécifique des races authentiques.

Si vous décidez malgré tout d’acquérir un chien Pomsky, assurez-vous que les éleveurs ne recourent qu’à des animaux reproducteurs disposant d’un pedigree et qui ont obtenu des résultats satisfaisants aux examens de santé requis pour chacune des races. Faites la connaissance des chiots dans leur premier habitat pour avoir un aperçu de leurs parents et de leur environnement. L’imprégnation et la socialisation qui se font dans les premières semaines de vie de l’animal jouent en effet un rôle déterminant pour son avenir. Ne cédez surtout pas à la tentation d’acheter un chien provenant d’un environnement douteux, vendu à la sauvette.

Si vous êtes prêt à prendre un chien Pomsky adulte, vous pouvez aussi vous intéresser aux chiens croisés qui se trouvent dans les refuges pour animaux. Il est peu probable que vous tombiez par hasard sur un chien issu de ce croisement, mais ce n’est pas non plus impensable. Il est plus courant de rencontrer d’autres croisements faits à partir d’un chien de traîneau ou du spitz, qui peuvent s’avérer tout aussi séduisants. Que vous optiez pour un véritable Pomsky, un autre chien hybride trouvé dans un refuge ou un spitz provenant d’un élevage reconnu : nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre compagnon !

Articles similaires
Articles les plus utiles
10 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !
13 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.
12 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, chien de taille moyenne au pelage magnifique, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement. Apprenez l'essentiel sur cette belle race de chien dans notre article.