Chat qui ronfle : que faire ? This article is verified by a vet

chat qui ronfle

Les chats aussi ronflent de temps en temps.

Il arrive parfois à votre chat de ronfler ? Dans la plupart des cas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Néanmoins, il ne faut pas toujours prendre la ronchopathie, comme on l’appelle en médecine, à la légère. En effet, des maladies ou des problèmes de santé dangereux peuvent très bien en être la cause. Découvrez les informations indispensables sur les ronflements et la santé du chat en lisant cet article.

Mon chat ronfle : est-ce grave ?

De nombreux chats ronflent de temps à autre : cela ne doit pas vous inquiéter au premier abord. Cela dépend plutôt de l’ampleur et du moment où votre chat ronfle. S’il n’émet que de légers ronflements la nuit au moment de dormir, c’est généralement sans danger.

Signes de causes dangereuses

Cependant, si votre chat qui ronfle présente d’autres symptômes, tels que des difficultés respiratoires (dyspnée) ou un état de faiblesse, des maladies dangereuses peuvent en être à l’origine.

La fièvre est également un signe important pouvant indiquer que votre chat est en train de contracter une infection bactérienne ou virale. Mais d’autres maladies potentiellement graves (comme une tumeur) peuvent également entraîner une augmentation de la température corporelle de votre chat.

Il n’est pas rare que d’autres symptômes accompagnent les ronflements des chats. En cas d’inflammation, vous pouvez par exemple identifier, outre le « stridor » classique (bruit respiratoire dû à un rétrécissement des voies respiratoires), un écoulement nasal muqueux.

Quand faut-il consulter un vétérinaire ?

Dans le cas d’un chat qui ronfle bruyamment et qui présente les signes suivants, il convient de faire examiner le problème par un vétérinaire :

  • le chat présente d’autres symptômes, tels qu’une perte d’appétit et de poids ou des ganglions lymphatiques gonflés
  • il émet d’autres bruits respiratoires en ronflant (comme des râles)
  • l'animal tousse davantage (même pendant la journée)

Attention : dans les cas graves, les chats atteints présentent de graves problèmes respiratoires pouvant aller jusqu’à devoir respirer par la bouche. Ceci est le signe que votre chat n’arrive plus à respirer normalement. Dans ce cas, les muqueuses deviennent également bleues (cyanose). Consultez donc immédiatement un vétérinaire afin d’éviter le pire !

Causes du ronflement chez le chat

Si votre chat émet un fort bruit de respiration quand il dort, c’est qu’il ronfle. Ce sifflement est généralement dû à des vibrations provoquées par un rétrécissement des voies respiratoires supérieures.

C’est pourquoi les éléments déclencheurs les plus divers sont considérés pour identifier la cause de ronflements chez le chat. Les plus importants sont :

Être en surpoids peut être néfaste pour la santé du chat. Cela vaut également pour les chiens et les chats. En effet, une surcharge pondérale exerce souvent une pression sur des organes tels que le cœur ou les poumons. Par conséquent, ceux-ci sont fortement sollicités et tentent de contrer cette pression. Des problèmes de santé sont donc inévitables.

Chez les chats, les polypes font partie des troubles respiratoires les plus fréquents à l’origine des ronflements. De tels polypes nasopharyngés bénins sont des excroissances tissulaires pathologiques dans le rhinopharynx, constituées de cellules inflammatoires et de tissu conjonctif.

Cette modification est particulièrement fréquente chez les jeunes animaux à partir de la trompe d’Eustache. Un polype est donc souvent la conséquence d’une otite moyenne antérieure.

polypes du chat
Voici à quoi peuvent ressembler les polypes chez les chats.

Si votre chat d’extérieur s’aventure dans le voisinage, des corps étrangers tels que des herbes dures peuvent s’introduire dans ses voies respiratoires. Une fois à l’intérieur, ils les rétrécissent et votre chat ronfle et siffle quand il respire. Si le corps étranger pénètre dans les tissus environnants, il risque en outre de provoquer des inflammations douloureuses.

Qu’elles soient dues au pollen, aux acariens ou à certains aliments, les réactions allergiques provoquent aussi régulièrement chez les chats un gonflement des voies respiratoires et donc un rétrécissement de celles-ci. Vous pouvez alors constater, outre les ronflements, que votre chat éternue ou ressent des démangeaisons.

Si votre chat ronfle uniquement la nuit, il peut souffrir d’apnée du sommeil. Dans ce cas, la respiration s’arrête de temps en temps pendant que votre chat dort. Si cette apnée du sommeil s’intensifie, vous devez consulter votre vétérinaire. En effet, à la longue, le manque d’oxygène qui en résulte peut nuire au chat.

Si votre chat a pris froid ou est atteint du coryza, il peut avoir du mal à respirer. En plein exercice ou en dormant, il est alors fréquent qu’il ronfle en respirant.

Diagnostic : qu’examine le vétérinaire chez un chat qui ronfle ?

Si votre chat ronfle, vous devez en parler à votre vétérinaire par mesure de sécurité. Celui-ci pourra examiner de plus près les voies respiratoires de votre animal et dépister des altérations pathologiques.

Changements extérieurs

Au début de l’examen, votre vétérinaire se concentre sur l’apparence extérieure de votre chat. Il vérifie ainsi si le visage du chat est symétrique ou si l’on remarque déjà au premier coup d’œil une augmentation de la circonférence au niveau du museau.

Un autre coup d’œil dans la cavité buccale et dans les oreilles (otoscopie) permet à votre vétérinaire d’en savoir plus. Il y observe notamment d’éventuelles sécrétions ou gonflements. Il peut également évaluer la longueur du voile du palais.

L’étape suivante consiste à examiner la trachée et les voies respiratoires inférieures. Pour ce faire, il palpe le cou de votre chat et écoute ses poumons à l’aide d’un stéthoscope.

Imagerie médicale

Le cas échéant, il est nécessaire d'également recourir à l’imagerie médicale. Grâce à une radiographie, votre vétérinaire peut visualiser des zones importantes qu’il ne peut pas voir en surface. La radiographie lui permet par exemple de repérer des corps étrangers ou des signes d’augmentation de la circonférence interne (comme une tumeur ou des polypes nasaux).

Traitement : que faire si mon animal ronfle ?

Le choix du traitement dépend dans tous les cas de la cause sous-jacente. Si votre chat a par exemple des polypes ou des corps étrangers dans les voies respiratoires, votre vétérinaire peut les retirer par voie chirurgicale. Il en va de même pour les tumeurs, dont le traitement dépend de la localisation, du type et de la taille. La radiothérapie ou la chimiothérapie sont des alternatives au traitement d’un cancer.

Qui plus est, si votre chat a quelques kilos en trop (une autre cause possible aux ronflements), il est important qu’il perde du poids de manière contrôlée. Pour cela, adaptez son alimentation et veillez bien à ce qu’il fasse suffisamment d’exercice.

Pronostic : quelles sont les chances de guérison ?

Chez les chats qui ronflent, le pronostic dépend de la cause. Il est donc important de demander conseil à votre vétérinaire le plus tôt possible. Plus tôt celui-ci dépistera une cause à traiter, meilleures seront les chances de guérison du chat.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
4 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?
4 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.
8 min

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.