L’homéopathie chez le chat This article is verified by a vet

Chat et flacon de remède homéopathique

L’homéopathie repose sur le principe de similitude qui consiste à « traiter le mal par le mal »

Pour certaines personnes, l’homéopathie est le meilleur remède contre les maladies, pour d’autres, ce n’est que du sucre. Mais comment les remèdes homéopathiques fonctionnent-ils et est-ce que l’homéopathie est utile chez les chats ? Vous trouverez les informations essentielles sur le sujet dans cet article.

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie est une thérapie alternative qui se distingue de la médecine classique. Le médecin Christian Friedrich Samuel Hahnemann a inventé l’homéopathie pour les humains au 18ème siècle. Mais il n’a pas fallu longtemps pour que les amateurs d’animaux l’appliquent à ces derniers.

L’homéopathie chez le chat, et bien sûr chez les autres animaux et les humains, repose sur le principe suivant : le corps, l’esprit et l’âme sont liés. Par conséquent, l’homéopathie est un traitement holistique ayant pour but le renforcement de la « force vitale ». La médecine vétérinaire traditionnelle (allopathie), quant à elle, ne traite l’organe malade (comme le foie) qu’après un examen ciblé.

Une différence de taille avec les méthodes de traitement conservatrices : l’effet des mesures alternatives sur les humains et les animaux n’a pas encore été prouvé scientifiquement.

Comment fonctionnent les remèdes homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques se composent généralement de minéraux, de micro-organismes (comme des bactéries ou des champignons) ou de plantes. Typiquement, ces médicaments se trouvent sous forme de granules, de gouttes, de pommades et de suppositoires.

granules homéopathie pour chat
Les granules contiennent des substances actives homéopathiques diluées et peuvent être donnés aux chats et aux chiens

Contrairement aux médicaments traditionnels, les remèdes homéopathiques provoquent les mêmes symptôme que ceux déjà présents : c’est le principe de similitude qui consiste à « traiter le mal par le mal ». Par exemple, en cas de vomissements, les vétérinaires homéopathes utilisent une substance censée provoquer des nausées. La médecine officielle, en revanche, utiliserait un remède contre les nausées.

Une autre différence réside dans ce qu’on appelle les potentialisations. Elles indiquent le degré de dilution de la substance active du remède homéopathique. Il est intéressant de noter que l’effet des dilutions plus fortes (par ex : 12ch), c’est-à-dire des préparations fortement diluées, est plus important que l’effet des dilutions plus faibles (par ex : 1ch).

Quand peut-on avoir recours à l’homéopathie chez le chat ?

Il existe de nombreux cas dans lesquels l’homéopathie est utilisée chez le chat : vomissements,  diarrhée,  troubles digestifs ou  mauvaise haleine. Dans ces cas-là, un traitement homéopathique peut être une alternative naturelle ou un traitement complémentaire. Les remèdes homéopathiques peuvent également avoir un effet apaisant sur la peur ou le stress.

Cependant, il existe d’autres cas dans lesquels l’homéopathie chez le chat peut être utile :

  • les maladies infectieuses
  • les maladies métaboliques
  • les traumatismes (blessures)
  • les intoxications
  • les maladies psychologiques (comme la dépression ou la peur)

De nombreux propriétaires de chats passent également par la médecine officielle, car il est prouvé que les maladies présentant des risques vitaux ne peuvent être traitées par un remède homéopathique. Dans ces cas-là, il n’a qu’un rôle de soutien.

L’homéopathie chez le chat présente-t-elle des risques et des effets secondaires ?

L’homéopathie n’ayant aucun effet scientifiquement prouvé sur les chats, les remèdes homéopathiques ne présentent que rarement des effets secondaires. Néanmoins, il peut arriver que les symptômes de votre chat s’aggravent au cours du traitement homéopathique.

Dans ce cas, les homéopathes parlent d’aggravation des symptômes. On dit que c’est un bon signe que la thérapie fonctionne.

Remarque : si vous soupçonnez la présence d’une maladie grave, telle qu’une infection ou une lésion organique, vous ne devez pas perdre de temps. Même si vous êtes un ardent défenseur de l’homéopathie, agissez toujours pour le bien et la santé de votre chat.

En cas d’urgence, consultez toujours immédiatement un vétérinaire. En cas de doute, la gravité de la maladie ainsi que la méthode de traitement appropriée doivent toujours être déterminées par un vétérinaire.

Comment se déroule la première visite chez un vétérinaire homéopathe ?

Si vous consultez un vétérinaire homéopathe pour la première fois, vous devez d’abord vous interroger sérieusement sur la nature de votre chat. Tandis que la médecine officielle vous posera des questions ciblées sur l’état ou le comportement alimentaire de votre animal dans le cadre de l’anamnèse, votre homéopathe voudra plutôt en savoir davantage sur votre chat.

Il se peut donc que vous deviez répondre aux questions suivantes :

  • Comment votre chat réagit-il lorsque vous le réprimandez ?
  • Votre chat aime-t-il grimper ?
  • Comment décririez-vous le caractère de votre chat ?
  • Quelles sont les préférences alimentaires de votre chat ?
  • Votre chat a-t-il des comportements particuliers ?
  • Comment votre chat se comporte-t-il avec les autres chats et les humains ?

Votre vétérinaire homéopathe classe alors vos réponses en fonction de leur importance et consulte un répertoire, un ouvrage de référence en matière d’homéopathie, pour savoir quel remède homéopathique convient aux symptômes dont souffre votre chat.


Franziska G., Vétérinaire
Franziska G.

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
4 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?
8 min

Le coronavirus chez le chat

Les coronavirus ne représentent pas seulement une menace pour les humains, mais également pour nos compagnons à quatre pattes. Contrairement au nouveau type de coronavirus contaminant les humains, les coronavirus félins (FCoV) sont connus depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment du coronavirus entérique félin FECV (Feline Enteric CoronaVirus) et du virus de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectous Peritonitis Virus), bien plus connu. La péritonite infectieuse féline est une maladie mortelle, qui engendre par exemple des épanchements chez les chats atteints. Chez les humains, les personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées ou les malades, sont plus vulnérables face au coronavirus. En revanche, ils souffrent de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe.
4 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.