Malamute de l’Alaska

Alaskan malamute husky wolf dog in winter forest outdoor walking on the snow

Grand et puissant, le malamute est originaire du nord-ouest de l'Alaska.

Le malamute de l’Alaska fait partie des races de chiens de traîneau originaires des régions glaciales du Nord. Tout comme le Husky de Sibérie, cette race a entre-temps trouvé de nombreux adeptes dans des zones climatiques plus tempérées. Mais cet animal de compagnie a des exigences très particulières quant à son maître.

Aspect général : un chien de traîneau puissant

C’est le plus grand et le plus puissant des chiens de traîneau. Son apparence est également conçue pour cela : Le malamute de l’Alaska est un chien de construction solide, de type Spitz, à la poitrine bien descendue et des épaules solides. Celles-ci lui permettent de tirer plus facilement de lourdes charges. Il ne faut pas le confondre avec le malamute de l’Alaska géant, qui lui possède des mensurations hors normes et serait une race à part entière.

Ses oreilles sont plutôt petites et triangulaires, ses yeux en amande sont généralement bruns. Ils ne sont cependant jamais bleus. Le malamute porte sa queue droite et enroulée sur son dos légèrement incliné.

Les malamutes de l’Alaska sont en outre des chiens assez imposants : les mâles atteignent une hauteur d’environ 63 centimètres au garrot, les femelles 58 centimètres. Ces quadrupèdes pèsent entre 34 et 38 kilos.

La fourrure du malamute

Sa fourrure épaisse le protège du froid. Il se compose d’un sous-poil huileux et du poil de garde qui dépasse et qui est un peu plus long au niveau des épaules et du cou.

La couleur du pelage est généralement gris clair à noir avec des marques blanches. La tête du malamute de l’Alaska est généralement marquée d’une liste ou d’un masque. Dans l’idéal, le chien est dessiné de manière symétrique conformément au standard. Les spécimens entièrement blancs sont également autorisés.

Quel est le caractère d’un Alaskan Malamute ?

Ce chien de traîneau n’impressionne pas seulement par sa stature imposante. Le malamute de l’Alaska a également une personnalité canine très particulière. Le fait qu’il ait été élevé pour tirer des traîneaux se reflète également dans son caractère.

Le malamute est très indépendant et a une énorme envie de travailler. Il a besoin et demande beaucoup d’occupation quotidienne. Mais sa volonté propre est tout aussi prononcée. S’il n’est pas correctement guidé, ce beau quadrupède n’hésite pas à mettre en œuvre ses propres plans.

Mais en principe, c’est un chien très amical qui ne se laisse pas facilement déstabiliser. S’il fait confiance à son maître, il le suivra volontiers. Il est généralement très calme et se montre indifférent aux autres, une attitude qu’il adopte également avec les autres quadrupèdes. Mais il vaut mieux ne pas le provoquer. En effet, ce chien puissant et fier ne doit en aucun cas être sous-estimé.

malamute de l'alaska blanc dans l'herbe
Les malamutes de l'Alaska ont besoin d'une éducation ferme dès leur plus jeune âge. Ils ont en effet tendance à avoir un comportement dominant.

Pourquoi l’éducation est-elle si importante avec ces chiens ?

Ce compagnon a besoin de règles claires et fiables dès le début. Ainsi, il ne commencera même pas à remettre en question la hiérarchie. En effet, cela peut être très désagréable pour un chien de cette stature. Pour l’éduquer, il vous faut donc de l’expérience canine et de la patience.

Dès le début, vous devez montrer au malamute de l’Alaska que vous êtes le maître dominant. Dans le cas contraire, il essaiera de prendre cette place car cette race a tendance à dominer. Mais une fois que vous aurez gagné son affection et sa reconnaissance, votre chien de traîneau coopérera en général pour vous.

L’éducation des chiots doit toujours se faire avec bienveillance. La fermeté doit être bien dosée avec ce chien sensible, comme avec tous les autres chiens d’ailleurs. N’oubliez pas non plus que seul un Alaskan Malamute physiquement actif peut être bien éduqué. S’il s’ennuie, le chien de traîneau cherchera un exutoire qui, dans la plupart des cas, ne suscitera pas la joie de ses maîtres.

Une socialisation approfondie devrait commencer chez l’éleveur. De cette manière, votre compagnon s’entendra bien avec ses congénères, notamment lors de ses sorties quotidiennes. Poursuivez également cette approche sous forme de visites à l’heure de jeu du chiot ainsi qu’à l’école du chiot en général.

Ce chien puissant originaire du nord a des exigences élevées et ne convient pas aux débutants. Les propriétaires potentiels doivent avoir beaucoup d’expérience pour bien s’occuper de cette tête de caractère.

Ils doivent également pouvoir apprendre au malamute de l’Alaska les bases de l’obéissance. C’est indispensable en raison de sa grande force. N’oubliez pas de prendre cet aspect en considération si vous envisagez d’adopter ce chien. En effet, la force du chien de traîneau est souvent sous-estimée.

Les malamutes de l’Alaska ne sont pas des chiens de ville

Il faut également penser au besoin d’exercice de ce sportif d’endurance à quatre pattes. Deux courtes promenades quotidiennes ne lui suffisent pas. Cette race originaire des vastes étendues de l’Alaska n’a donc pas sa place en ville ni dans un appartement.

Le malamute a plutôt besoin d’espace et de nature. Il est facile de le garder à l’extérieur, sur une surface bien clôturée avec un abri, s’il vit en meute avec des congénères. Il est également possible de le garder comme chien de famille. Dans les deux cas, il a tout de même besoin de beaucoup de contacts humains.

Il va en outre de soi que ce chien ne convient pas aux pays chauds puisqu’il souffrirait de la chaleur. Pensez à cela lorsque vous prévoyez de partir en vacances dans le sud. En cas de doute, il vaut mieux laisser votre chien à la maison, sous la surveillance d’un spécialiste.

Prévoir le budget

Avant votre achat, pensez à évaluer de manière réaliste le temps et les coûts nécessaires. En effet, le malamute de l’Alaska occupera une grande partie de votre temps quotidien pour des excursions communes dans la nature. Il ne faut pas non plus négliger les moments de câlins et de soins.

Outre les dépenses uniques liées à l’achat d’un chien chez un éleveur sérieux, l’équipement de base représente un coût. S’y ajoutent éventuellement des dépenses pour un équipement de chien de trait ou de traîneau.

Les frais permanents comprennent également les dépenses pour une nourriture de qualité, les examens vétérinaires, y compris les vaccins et les vermifuges, ainsi que l’impôt sur les chiens et l’assurance responsabilité civile pour chiens. Une assurance maladie pour chiens peut également s’avérer utile.

Le malamute de l’Alaska devrait avoir la possibilité, en fonction de ses besoins, de travailler régulièrement comme animal de trait sur un traîneau ou d’exercer des sports de traction. Ce grand sportif d’endurance venu du nord est plutôt puissant que rapide, ce qui peut être encouragé de manière ciblée.

Dans les régions peu enneigées, par exemple, le weight pulling (tirer un poids) gagne en popularité parmi les fans de malamute de l’Alaska. Dans ce cas, le chien tire un chariot. Il y a des poids adaptés à son poids corporel et qui sont augmentés en fonction de sa force.

Comme tous les sports exigeants, le weight pulling ne devrait être pratiqué qu’avec des chiens de traîneau adultes, âgés de 15 mois et plus. Même si le malamute a besoin de beaucoup d’exercice, les chiens adultes ne devraient jamais être surmenés. C’est la seule façon pour eux de rester motivés et en bonne santé.

En raison de sa tendance à la domination, cette race n’est pas adaptée au dressage des chiens de protection. De plus, le malamute de l’Alaska ne peut souvent pas être promené sans laisse, car son instinct de chasse est tout simplement trop grand. Néanmoins, ce chien aime les longues randonnées.

Certes, le pelage de cette race est facile à entretenir, mais les malamutes de l’Alaska perdent beaucoup de poils car leurs robes sont très épaisses. Il est donc judicieux de brosser régulièrement votre chien. Vous l’aiderez ainsi à se débarrasser de l’excès de poils. C’est surtout au printemps et en automne, lors de la mue, que le chien de traîneau perd de véritables touffes de poils.

Lorsque le pelage est sale, il suffit généralement de les brosser lorsqu’ils sont secs. Si vous préférez donner un bain à votre chien, utilisez un shampooing doux pour chiens.

Inspecter les oreilles, les griffes et les dents

Jetez régulièrement un coup d’œil aux oreilles de votre chien et nettoyez-les si nécessaire avec un nettoyant pour oreilles que vous trouverez dans les magasins spécialisés. Contrôlez également la longueur des griffes et raccourcissez-les si nécessaire à l’aide d’un coupe-griffes adapté.

Certains propriétaires de chiens utilisent une brosse à dents et un dentifrice spécial pour nettoyer les dents de leur animal. Si c’est une option pour vous, vous devriez déjà habituer votre chiot à ce rituel de soins quotidiens. Le brossage des dents est également considéré comme la méthode la plus efficace pour prévenir le tartre et les maladies qui en découlent chez le chien.

Pour qu’un malamute de l’Alaska soit en parfaite santé il est important d’avoir un éleveur responsable. Un tel éleveur peut également vous présenter les examens appropriés concernant la santé des parents.

Les tests de dysplasie de la hanche, par exemple, sont importants car ils sont plus fréquents chez les chiens de cette taille. Contribuez également à la bonne santé des articulations en nourrissant et en faisant bouger votre chien de manière appropriée.

Cette race peut également être sujette à une petite taille et à une dermatose répondant au zinc. Cette dernière est une maladie de la peau causée par une diminution de l’absorption du zinc dans l’intestin. Elle se manifeste entre autres par des rougeurs, des pellicules et une perte de cheveux. Le traitement consiste généralement à administrer des sels de zinc, parfois en combinaison avec une alimentation moins riche en calcium.

En raison de sa constitution et de son pelage chaud, parfaitement adapté aux conditions froides de son pays d’origine, le malamute de l’Alaska ne supporte pas la chaleur. Évitez donc de faire de gros efforts dès que la température atteint 15 degrés et veillez à ce que votre toutou ait un endroit frais en été. S’il est en bonne santé, ce quadrupède peut avoir une espérance de vie d’environ 12 ans.

Un malamute de l’Alaska souhaite lui aussi une alimentation adaptée à son espèce – et celle-ci se compose d’aliments riches en protéines. Ceux-ci dépendent du goût de votre compagnon à quatre pattes et de vos préférences personnelles.

Respecter les horaires et les quantités d’alimentation

Comme tous les grands chiens, le malamute de l’Alaska a besoin d’une pause digestive pour prévenir le risque de retournement d’estomac qui pourrait être mortel. Ne le nourrissez donc jamais avant d’avoir fait de l’exercice et laissez-le se reposer ensuite.

Les malamutes de l’Alaska adultes se contentent de deux portions par jour. En revanche, les chiens en pleine croissance doivent être nourris jusqu’à quatre fois par jour. Adaptez impérativement la quantité de nourriture aux besoins énergétiques réels et gardez un œil sur la taille fine de votre chien. En effet, le surpoids chez le chien a des effets très négatifs sur sa santé.

Si vous souhaitez récompenser votre malamute avec une friandise, il est préférable de lui donner des snacks sains sans sucre. Les aliments secs à mâcher satisfont son besoin naturel de mâcher. Veillez en outre à ce que votre compagnon à quatre pattes ait toujours suffisamment d’eau à sa libre disposition. N’oubliez pas de l’emporter avec vous lors de longues excursions.

Le nom “Alaskan Malamute” évoque l’origine nordique de ce chien : Il le porte en l’honneur de ses éleveurs d’origine, les Mahlemiuts. Ce peuple esquimau nomade du nord-ouest de l’Alaska avait besoin d’un chien de traîneau fort, robuste et fiable. C’est ainsi qu’ils ont créé le malamute de l’Alaska par une sélection ciblée sur les performances.

Ses ancêtres sont les chiens nordiques: Par exemple le Husky de Sibérie, plus rapide et plus léger, ainsi que les Samoyèdes et les chiens du Groenland, peu répandus au-delà de leur pays d’origine. Ces chiens n’ont pas seulement apporté une aide précieuse aux chasseurs et aux pêcheurs de leur pays en tant qu’animaux de trait. Ils les aidaient également en tant que chiens de chasse et parfois de garde.

L’élevage ciblé au XXème siècle

Bien que le malamute de l’Alaska existe depuis des siècles et fasse partie des races de chiens originales, l’élevage ciblé n’est pratiqué que depuis 1926. En 1935, le standard de la race a été formulé officiellement et la race a été reconnue par l’American Kennel Club (AKC). C’est également la naissance de l’association “Alaskan Malamute Club of America” (AMCA).

En outre, la race de chiens a acquis une certaine notoriété parce que certains Malamutes ont accompagné des expéditions polaires dans les glaces éternelles. Aujourd’hui, ce puissant quadrupède est notamment utilisé dans les courses de chiens de traîneau. Il y séduit moins par sa vitesse que par son immense endurance. De plus, il figure sur le blason du territoire canadien du Yukon, qui jouxte l’État américain de l’Alaska. Là-bas, il est le “State Dog”.

Élevage : où puis-je trouver un tel animal ?

Avec les Siberian Huskies, les malamutes de l’Alaska font partie des chiens de traîneau les plus répandus. Cependant, ils ne sont pas aussi courants que leurs cousins plus petits. Néanmoins, dans la plupart des pays, vous devriez pouvoir trouver assez facilement un éleveur sérieux qui attend une portée actuellement ou dans un avenir proche. Le prix d’un Malamute de l’Alaska varie généralement en fonction de ses origines, son âge et son sexe.

deux chiots malamute de l'alaska assis dans une forêt en automne
N'achetez des malamutes de l'Alaska qu'à des éleveurs sérieux.

Adressez-vous à un éleveur sérieux en lui rendant visite directement et informez-vous sur place sur ses objectifs d’élevage et les soins de santé. Dans tous les cas, l’éleveur devrait être membre d’un club affilié à la FCI. En outre, il ne devrait remettre ses chiots qu’avec un certificat d’origine. Ce n’est qu’ainsi que vous aurez la certitude d’obtenir un malamute de l’Alaska de pure race dont les parents ont été sélectionnés pour l’élevage en fonction de leur type, de leur caractère et de leur santé. En règle générale, un chiot malamute de l’Alaska inscrit au LOF est disponible à une fourchette de prix comprise entre 800 et 1 500 €.

N’achetez jamais de chiots d’origine douteuse, même par pitié. En effet, en achetant des chiots de cette manière, on ne fait que renforcer le marché pour d’autres élevages clandestins.

Est-il possible de choisir un chien croisé provenant d’un refuge ?

Si vous recherchez un Malamute de l’Alaska adulte, vous pouvez vous adresser à la protection des animaux ou à votre refuge local pour trouver des chiens nordiques. Peut-être qu’un chien croisé pourra également conquérir votre cœur. Optez pour un chien qui correspond bien à votre situation de vie et à votre expérience canine.

Le cas échéant, adressez-vous à des associations de chiens nordiques qui pourront vous aider à trouver un malamute de l’Alaska. Le mieux est de convenir d’un rendez-vous au cours duquel vous et votre compagnon à quatre pattes pourrez faire tranquillement connaissance, afin de vous renifler mutuellement et de déterminer si vous êtes fait l’un pour l’autre.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre Malamute de l’Alaska à caractère fort !

Articles similaires
Articles les plus utiles
10 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !
13 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.
12 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, chien de taille moyenne au pelage magnifique, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement. Apprenez l'essentiel sur cette belle race de chien dans notre article.