L’abcès chez le chien

abcès chez le chien

Par définition, un abcès est une accumulation de pus dans un espace de tissu creux, formé par la fusion inflammatoire de cellules. L'abcès chez le chien est donc un type d'inflammation causé par des infections bactériennes. Cependant, l'abcès peut également se développer de manière stérile, c'est-à-dire qu'il n'est pas causé par des bactéries dans les organes. Ces abcès sont souvent localisés chez le chien sur la peau ou le foie, ainsi que sur les poches anales et la prostate (une glande sexuelle masculine).

Abcès chez le chien : les causes et signes d'apparition

Les abcès peuvent se former dans presque tous les organes, de façon souvent similaire. Si des bactéries formant du pus telles que les staphylocoques, les Escherichia colo ou les clostridies pénètrent dans le tissu, il y aura alors une inflammation du tissu (réaction immunitaire). Cette inflammation a pour but d'éliminer les agents pathogènes afin que le tissu puisse se régénérer. Dans le cas d'un abcès, une cavité composée de pus est formée par les tissus morts. Ce pus est constitué de bactéries, de cellules et de cellules mortes du système immunitaire (granulocytes neutrophiles).

A l'extérieur, l'abcès est séparé du tissu sain environnant par ce qu'on appelle le tissu de granulation, qui fait partie du processus de cicatrisation de la plaie. Au cours de l'inflammation, la cavité de l'abcès peut continuer à s'étendre, entraînant alors des fistules (connexion à la surface du corps) ou des espaces fendus, ce qui peut rendre le traitement plus difficile.

Chez le chien, les abcès peuvent être les suivants :

  • abcès de la poche anale dû à une infection bactérienne de la poche anale, à l'obstruction des canaux laxatifs ou à une augmentation de la formation de sécrétions
  • abcès de la prostate dû à une infection bactérienne (par exemple par l'uretère ou le sang)
  • abcès de la mâchoire dû à des inflammations au niveau de la dent
  • abcès pulmonaire dû à des corps étrangers inhalés, des vers pulmonaires ou des tumeurs pouvant entraîner une accumulation de pus dans les poumons Cependant, ce type d'abcès est assez rare chez les chiens.
  • abcès du pancréas, qui sont souvent le résultat d'une péritonite et sont généralement stériles
  • abcès hépatiques dû à des bactéries pénètrant dans le foie via des blessures, une inflammation des organes ou encore, chez les chiots, via une inflammation ombilicale
  • abcès cutanés causés par des morsures ou des corps étrangers pénétrants

Comment apparaît un abcès ?

On reconnaît un abcès à son apparence et aux symptômes qui l'accompagnent :

  • Gonflement des tissus
  • Douleurs : les chiens peuvent présenter des changements de comportement (réticence accrue à bouger, manque d'appétit, etc) à cause des douleurs. De plus, les chiens peuvent être sensibles à la palpation si les abcès sont invisibles à l'œil nu. Ils peuvent également ressentir des douleurs lorsqu'ils défèquent ou urinent
  • Rougeur des tissus environnants (érythème)
  • Accumulation de pus à l'intérieur de l'abcès
  • En cas d'empoisonnement du sang : fièvre, aggravation de l'état général, diminution de l'appétit, perte de poids

Abcès chez le chien : quelles options de diagnostic existe-t-il ?

Si l'état de santé de votre chien se dégrade, si vous remarquez un gonflement douloureux ou d'autres changements, il est impératif d'aller consulter un vétérinaire. Grâce à cette visite, ce dernier pourra alors arrêter son diagnostic et planifier le futur diagnostic. Il est donc nécessaire de fournir le statut de vaccination, l'historique de santé et les éventuels accidents ou changements d'environnement de votre chien au vétérinaire.

Parallèlement, votre chien subira un examen clinique complet afin de statuer sur son état de santé actuel. Un cycle stable est donc très important pour le diagnostic ultérieur.

Si le gonflement est visible à l'œil nu, le vétérinaire examinera de plus près les tissus environnants et prêtera attention aux quelconques rougeurs, morsures ou autres blessures. En raison de son apparence typique, un abcès se distingue rapidement d'une tumeur puisqu'un abcès est de nature chaude et est plein de pus. Une ponction sera alors effectuée afin de retirer l'abcès. Cependant, si l'abcès n'est pas visible à l'œil nu, le vétérinaire aura recours à des techniques d'imagerie médicales afin de pouvoir le voir. Les plus utilisés sont les rayons X et les ultrasons (selon la localisation de l'abcès).

Comment traiter l'abcès ?

Le traitement d'un abcès se divise en deux parties : un traitement chirurgical et un traitement médicamenteux :

  • Avant toute intervention chirurgicale, le chien sera rasé et les plaies seront désinfectées
  • L'abcès est ensuite ouvert dans un environnement stérile (par exemple par ponction) en parallèle avec un contrôle échographique sous anesthésie locale ou générale
  • La cavité de la plaie est ensuite vidée et nettoyée
  • La plaie est par la suite rincée avec des solutions aseptiques et des antibiotiques sont donnés au chien si nécessaire
  • On peut avoir recours à une omemtalisation (par exemple dans le cas d'un abcès de la prostate). La maille abdominale est placée dans la cavité de l'abcès pour le drainage afin de favoriser la cicatrisation de la plaie
  • Enfin, des analgésiques sont administrés, ou bien des antibiotiques (si nécessaire)

Quel est le pronostic ?

Le pronostic concernant les abcès chez les chiens dépend avant tout de la localisation et de l'état de l'abcès. Si l'abcès est petit et intact, le pronostic sera bien meilleur que celui d'un abcès déchiré. Si ce dernier n'est pas traité à temps, cela peut entraîner une intoxication sanguine potentiellement mortelle.

Peut-on prévenir les abcès chez les chiens ?

Si votre chien subit une morsure, une égratignure ou si quelque chose pénètre dans sa peau, il convient de veiller à une bonne hygiène des plaies. Vous pouvez procéder comme suit :

  • Une recherche approfondie : dans le cas d'une morsure, on oublie souvent les petites marques de morsure qui peuvent vite s'enflammer au cours de l'infection bactérienne
  • Nettoyez et désinfectez la plaie, si possible avec des gants stériles
  • Rasez la zone cutanée, pour une meilleur hygiène des plaies
  • Nettoyez grossièrement la plaie (par exemple avec une solution saline)
  • Nettoyez la plaie avec des solutions aseptiques
  • Veillez à vérifier régulièrement à la bonne cicatrisation des plaies

Découvrez notre sélection de produits pour prendre soin de votre chien !

Articles les plus utiles
7 min

Le coronavirus chez le chien

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.
4 min

La diarrhée chez le chien

Il est rare qu'au cours de sa vie, un chien ne souffre pas de diarrhée une seule fois. De nombreux chiens sont régulièrement affectés par ce désagréable problème digestif : ils ont besoin de faire leurs besoins plus fréquemment et leurs selles présentent une consistance liquide. Cela peut être le symptôme d’un problème de santé plus préoccupant. Il est donc préférable de savoir comment prévenir la diarrhée chez le chien et comment y remédier pour que votre chien reste en pleine santé !
16 min

Les démangeaisons chez le chien

Tous les maîtres le savent : les chiens se grattent de temps en temps. Mais si vous remarquez que les démangeaisons de votre chien dépassent un niveau normal, ou qu’il se lèche et se nettoie plus souvent que d'habitude, vous devez agir immédiatement contre les démangeaisons. Les démangeaisons chez le chien peuvent gravement nuire à son bien-être et à sa qualité de vie. Parfois, elles sont si intenses que le chien et son maître ne peuvent plus dormir. Les démangeaisons chez le chien peuvent se manifester de différentes manières. La plupart du temps, le maître observe que le chien se gratte différentes parties du corps avec les pattes avant ou arrière. Cela peut concerner toutes les parties du corps du chien. S'il secoue la tête, par exemple, cela indique que ses oreilles le démangent. Les chiens lèchent et mordillent également leurs pattes, leurs jambes, leur dos et leur croupe. Pour soulager les zones qu'il n'arrive pas à atteindre, les chiens se frottent contre le mur et sur le tapis. Souvent, les démangeaisons ne sont pas le seul problème. À cause des grattements incessants, la peau risque de s'enflammer et d'attraper des bactéries, des champignons et autres agents pathogènes qui risquent de mener à une infection. Une infection de la peau ne fera qu'aggraver les démangeaisons, et le chien va se retrouver dans un cercle vicieux.