Les acariens chez le chien

un vétérinaire ausculte un chien pour des acariens

Diagnostic des acariens chez le chien par un vétérinaire

Les acariens, petits parasites envahissants, attendent votre chien à de nombreux endroits. Selon le type d’acarien, les voies de transmission et les symptômes peuvent varier. Bien que les acariens chez le chien ne transmettent pas de maladies comme les tiques, ils peuvent quand même causer des symptômes graves.

Quels types d’acariens existe-t-il ?

Il existe de nombreux types d’acariens pouvant infester votre chien. Voici les plus courants :

L’aoûtat (Trombicula autumnalis)

L’aoûtat est un acarien de la taille d’une tête d’épingle, qui se distingue par sa couleur rouge orangé. Il est présent dans les zones endémiques, surtout en été et en automne, Caché dans l’herbe, il attend son hôte. Le parasite se développe à partir de l’œuf, puis devient larve, puis nymphe pour atteindre sa forme adulte, qui se nourrit de matières végétales. La larve, cependant, a besoin de la lymphe de son hôte pour survivre.

Chez les chiens, les larves d’acariens se trouvent surtout entre les orteils, sur le ventre et sur la tête. La morsure de la larve peut provoquer des réactions allergiques avec de fortes démangeaisons jusqu’à des irritations cutanées très conséquentes, surtout chez les animaux sensibles. Ces symptômes peuvent persister même après l’élimination des parasites.

un acarien en gros plan

Gale auriculaire (Otodectes cynotis)

Les acariens de la gale auriculaire préfèrent s’attaquer au conduit auditif externe, et plus rarement à la peau autour de l’oreille. De fortes démangeaisons accompagnées d’une inflammation dans les oreilles et une sécrétion de pellicules brun-noir qui rappelle le marc de café est typique d’une gale auriculaire causée par les acariens chez le chien.

 Cheylétielles

Les cheylétielles ne sont pas spécifiques à un hôte et sont très contagieuses. Les chiens, chats, lapins et parfois les Humains peuvent en être infestés. Chaque cycle de développement se déroule sur l’animal. La transmission se produit par contact direct avec un animal infesté, mais aussi par l’environnement ou les objets contaminés.

Les cheylétielles vivent à la surface de la peau, se déplacent entre les poils et se nourrissent de liquides tissulaires.  L’acarien provoque des démangeaisons d’intensité variable chez le chien. De plus, de petites pellicules sèches qui se trouvent généralement sur le dos du chien sont caractéristiques de ces parasites.

Ces acariens peuvent être diagnostiqués par un frottis cutané ou par prélèvement sur ruban adhésif analysé au microscope.

Acariens de la gale du chien ou sarcoptes (Sarcoptes scabiei var. canis)

Le sarcopte est très spécifique à son hôte, et se manifeste principalement chez les chiens mais aussi chez les renards et les martres. La transmission se fait par contact avec d’autres animaux infestés ou indirectement par l’environnement. La gale du chien, causée par les sarcoptes, est extrêmement contagieuse.

Comme le nom de l’acarien le suggère, la femelle creuse un tunnel dans la peau du chien et y dépose ses œufs et excréments. En creusant, elle absorbe les cellules mortes de la peau et le fluide tissulaire. Les acariens provoquent une irritation de la peau chez le chien et peuvent déclencher des réactions allergiques, entraînant des démangeaisons insupportables.

Les premiers symptômes sont des taches rouges sur le ventre et les coudes, suivies d’une perte de poils, de l’apparition de petites pellicules et un épaississement de la peau des oreilles puis sur tout le corps.

Acariens des follicules pileux (Demodex canis)

Le demodex est un acarien commun chez les chiens. En petit nombre, l’acarien ne provoque aucun symptôme. Il vit et se reproduit dans les follicules pileux et les glandes sébacées. Il ne survit pas dans tout autre environnement.

Cet acarien se nourrit également de déchets cellulaires et de liquide tissulaire. Afin d’éviter une réaction immunologique et allergique du chien, il stocke ses excréments dans ses propres cellules. La transmission des acariens de la mère aux chiots a lieu immédiatement après la naissance pendant l’allaitement.

Comment détecter les acariens chez le chien ?

Pour détecter la plupart des acariens, un frottis cutané ou un prélèvement sur un ruban adhésif suffisent. En cas de gale auriculaire, un prélèvement sur les oreilles est nécessaire. Les acariens Demodex peuvent être diagnostiqués par un frottis cutané profond, un prélèvement sur bande adhésive ou en examinant les racines des poils qui sont tombés.

traitement acariens sur meuble à la vapeur

Comment traiter les acariens chez le chien ?

Dans le cas de certaines espèces d’acariens (cheyletiella, sarcoptes, otodectes ou demodex), il est recommandé de traiter tous les autres animaux du foyer, en raison du risque élevé d’infection et de transmission. Le traitement doit être répété plusieurs fois afin de tuer tous les stades de développement des acariens. Chez les chiens aux poils très épais ou longs, il peut être nécessaire de tondre les poils pour que le traitement soit efficace.

Traitements médicamenteux

Différents traitements pour les acariens chez le chien existent, comme des shampooings, des comprimés ou des pipettes. En cas d’infections plus graves par les acariens et d’infections secondaires de la peau qui en découlent, il faut également traiter votre chien avec des shampooings antibactériens ou des antibiotiques pour apaiser sa peau.

Attention : tout traitement doit être prescrit par un vétérinaire.

Nettoyez votre logement

Afin de vous débarrasser efficacement des acariens, il est important de traiter votre logement. Vous pouvez par exemple utiliser un insecticide.

Vous devez donc traiter l’ensemble de votre foyer, y compris la voiture, le panier de votre chien, sa cage de transport et autres accessoires de soins et ce, pendant toute la durée du traitement.

Comment prévenir les acariens chez le chien ?

En traitant régulièrement votre chien contre les parasites, vous éviterez une infestation d’acariens.  Les comprimés et les pipettes sont les traitements les plus efficaces. Veillez à ne pas mettre en contact votre chien infesté avec les autres animaux du foyer afin de les protéger.

Articles les plus utiles
7 min

Le coronavirus chez le chien

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.
3 min

La diarrhée chez le chien

Il est rare qu'au cours de sa vie, un chien ne souffre pas de diarrhée une seule fois. De nombreux chiens sont régulièrement affectés par ce désagréable problème digestif : ils ont besoin de faire leurs besoins plus fréquemment et leurs selles présentent une consistance liquide. Cela peut être le symptôme d’un problème de santé plus préoccupant. Il est donc préférable de savoir comment prévenir la diarrhée chez le chien et comment y remédier pour que votre chien reste en pleine santé !
17 min

Les démangeaisons chez le chien

Tous les maîtres le savent : les chiens se grattent de temps en temps. Mais si vous remarquez que les démangeaisons de votre chien dépassent un niveau normal, ou qu’il se lèche et se nettoie plus souvent que d'habitude, vous devez agir immédiatement contre les démangeaisons. Les démangeaisons chez le chien peuvent gravement nuire à son bien-être et à sa qualité de vie. Parfois, elles sont si intenses que le chien et son maître ne peuvent plus dormir. Les démangeaisons chez le chien peuvent se manifester de différentes manières. La plupart du temps, le maître observe que le chien se gratte différentes parties du corps avec les pattes avant ou arrière. Cela peut concerner toutes les parties du corps du chien. S'il secoue la tête, par exemple, cela indique que ses oreilles le démangent. Les chiens lèchent et mordillent également leurs pattes, leurs jambes, leur dos et leur croupe. Pour soulager les zones qu'il n'arrive pas à atteindre, les chiens se frottent contre le mur et sur le tapis. Souvent, les démangeaisons ne sont pas le seul problème. À cause des grattements incessants, la peau risque de s'enflammer et d'attraper des bactéries, des champignons et autres agents pathogènes qui risquent de mener à une infection. Une infection de la peau ne fera qu'aggraver les démangeaisons, et le chien va se retrouver dans un cercle vicieux.