L’agility pour chien

chien traversant un parcours d'agility

Les sports canins permettent à votre chien de rester en forme, tant physiquement que mentalement.

Vous et votre chien êtes lassés de toujours faire les mêmes promenades ? Vous voulez essayer quelque chose de nouveau et de divertissant ? Essayez l’agility pour chien sans plus attendre ! L’agility est un sport canin moderne mais avant tout un jeu qui peut vous aider à améliorer la communication avec votre chien. C’est un sport canin d’extérieur, particulièrement adapté pour se dépenser à l’arrivée des beaux jours.

Qu’est-ce que l’agility ?

L'agility pour chien se caractérise par des parcours d’obstacles que votre chien doit négocier dans un laps de temps imparti. Tout d’abord développé au sein de l’exposition canine Crufts, l’agility est désormais un sport qui se pratique dans le monde entier. En effet, il existe de nombreuses compétitions canines dans des petits clubs ruraux mais aussi des championnats internationaux !

Quels sont les bénéfices de ce sport canin ?

L’agility pour chien permet aux chiens et à leurs maîtres de partager une activité divertissante et sportive vouée à créer un lien de confiance entre eux. Cette activité permet aussi d’améliorer la communication entre le maître et son chien par le biais du langage corporel. D’après les règles de ce sport canin, le chien doit évoluer sur le parcours d’obstacles sans laisse ni collier. Le contact physique n’est pas autorisé. Les maîtres doivent guider leur chien uniquement à la voix et par des gestes.

Quelles sont les exigences de l'agility pour chien ?

L’agility demande beaucoup d’habileté de la part du maître et de son chien. En effet, les obstacles dans un parcours d’agility sont très variés, on y trouve des tunnels, des piquets de slalom, des murs, des pneus, pour ne citer que quelques exemples.

A partir de quel âge commencer l'agility ?

De nombreux maîtres se demandent à partir de quel âge leur chien pourra commencer la pratique de l'agility. La principale condition à respecter est que votre chien ait terminé sa croissance. Sachez toutefois que le règlement officiel de la Commission Nationale d'Education et d'Activités Cynophiles n'indique aucune recommandation concernant un éventuel âge minimum.

Pour quelles races de chien ce sport canin est-il fait ?

L’agility est particulièrement apprécié par les chiens de grande taille tels que les Huskies, mais évidemment, les petits chiens sportifs pourront aussi pratiquer ce sport.
L’agility est un sport canin idéal pour tous les chiens qui aiment relever des défis : c'est avant tout un sport qui casse la routine, lors duquel il faut s’amuser. Le plus important est que votre chien pratique l’agility avec plaisir !

L'agility est un sport canin qui stimule les chiens physiquement et mentalement. Ceux-ci apprennent à slalomer entre des barres, à franchir des haies et à surmonter d'autres obstacles tels que des bascules et des tunnels.

Tout cela demande beaucoup de concentration, d'agilité et de coordination. Pour les chiens qui passent habituellement beaucoup de temps à l'intérieur, l'agility est une excellente manière de les faire se dépenser comme il se doit.

De plus, ce sport permet de renforcer le lien entre l'animal et son maître. Le chien est guidé à travers le parcours à l'aide de gestes et d'ordres, ce qui nécessite une bonne communication et une relation de confiance entre l'homme et son animal. L'agility permet également d'entraîner l'obéissance, c'est un sport canin éducatif.

Quand ce sport est-il déconseillé ?

Certaines races de chien sont moins faites pour l'agility que d'autres. C'est tout d'abord le cas des chiens grands et lourds comme le Terre-Neuve ou le Saint-Bernard. Pour eux, la charge physique liée à l'agility est trop élevée.

Les petits chiens au dos long comme les teckels et les bassets devraient plutôt pratiquer un sport canin plus doux.

Les maladies articulaires telles que la dysplasie de la hanche constituent un autre critère d'exclusion : l'agility n'est pas sain pour les chiens qui en sont atteints. En cas de doute, consultez le vétérinaire avant de vous lancer.

Avant que votre chien soit prêt à s'élancer sur un parcours d'agilité, il doit apprendre à connaître les différentes épreuves. Pour commencer, vous pouvez remplacer les équipements d'agility professionnels par de simples objets tirés de la maison ou du jardin.

Vous pouvez par exemple confectionner une haie à l'aide de cartons rigides et d'un manche à balai. Vous pouvez également construire un petit parcours de slalom avec des bouteilles en verre remplies de sable. Veillez toutefois à ce que le chien ne puisse pas se blesser avec ces obstacles faits maison.

Ensuite, il faut les ordres nécessaires au chien. Par exemple, "Passe" permet d'envoyer le chien à travers les obstacles qui se trouvent devant lui. "Halte" peut être utilisé pour l'inviter à ralentir. Ces ordres changent d'un maître ou d'un chien à un autre.

Pour que votre chien puisse apprendre ces ordres sereinement, il doit déjà maîtriser les ordres de base. Après chaque séance d'entraînement, il faut bien évidemment le féliciter et lui offrir une friandise en guise de récompense.

chien qui traverse un parcours d'agility
Les rampes peuvent également être utilisées pour créer un parcours d'agility varié.

Dès que votre chien a appris à connaître les premiers exercices d'agility, vous pouvez les combiner pour créer un petit parcours. Il est alors important de varier constamment la structure. Sinon, votre compagnon à quatre pattes risque de s'habituer au parcours. Si c'est le cas, il se contentera de se rappeler la séquence de mouvements qu'il aura déjà apprise au lieu de réfléchir et ne sera pas autant stimulé mentalement.

Ces quelques exercices de base conviennent bien aux débutants :

  • Tunnel : Dans un premier temps, le tunnel est entièrement refermé et le chien est attiré à travers avec une friandise. Petit à petit, le tunnel peut être étiré davantage. Un mot de commande tel que "Passe" ou "Tunnel" indique au chien qu'il doit traverser le tunnel.
  • Course de haies : Placez deux haies l'une derrière l'autre, en les espaçant bien. Sautez par-dessus avec votre chien et motivez-le ainsi à jouer avec vous. Dès que votre compagnon a compris ce que vous attendez de lui, vous pouvez vous tenir à côté de l'obstacle et l'encourager à sauter.
  • Équilibre : Pendant la promenade, vous pouvez essayer de faire passer votre chien sur un tronc d'arbre tombé ou sur une autre surface similaire. Vous pouvez également construire une passerelle dans le jardin à l'aide de planches en bois et y faire passer votre chien en l'incitant avec une friandise.

Si vous vous êtes un peu entraîné avec votre chien et qu'il montre qu'il aime s'entraîner avec vous, vous pouvez essayer de participer à des tournois d'agility. Actuellement, l'agility fait partie des sports canins les plus populaires. De nombreuses compétitions se tiennent chaque année, dont par exemple des championnats nationaux, européens et mondiaux.

Participer à des concours d'agility

Lors d'un tournoi d'agility, le chien doit faire le parcours le plus rapidement possible et sans faire de faute. Les obstacles sont assemblés par le jury en charge du concours. Pour cela, il se base sur les règles du règlement d'examen de la FCI.

En revanche, le juge peut décider lui-même de l'ordre dans lequel les obstacles doivent être placés. Cela permet de créer un parcours de compétition créatif et de continuellement proposer de nouveaux défis aux chiens.

Les règles de la compétition définissent ce qui est considéré comme une faute. Par exemple, sauter d'une bascule ou d'une table avant d'avoir entièrement franchi l'obstacle en question est considéré comme une faute. Des points de pénalité sont attribués pour chaque erreur. L'objectif est de faire en sorte que le chien franchisse les différents obstacles dans l'ordre établi et dans le temps imparti. Malgré le caractère compétitif de l'épreuve, le but premier est bien entendu de s'amuser.

N'hésitez pas à consulter d'autres articles du Magazine zooplus sur la thématique des sports et jeux pour chien, comme le canicross ou le dog dancing !

Articles les plus utiles
6 min

8 conseils pour mieux promener son chien

Soyez actifs avec votre chien au lieu de courir à côté de lui : grâce aux conseils pour mieux promener votre chien, vous pourrez transformer vos promenades en de passionnantes excursions.

Une marche en laisse

Vous marchez sur le trottoir et votre chien s'ennuie ? Profitez-en pour lui faire faire quelques exercices stimulants. Cela comprend des échanges de base tels que le changement de côté en laisse. Des petits divertissements comme cela renforceront les liens avec votre chien. Par exemple : restez immobile et placez une friandise sur la pointe de votre chaussure. Le chien ne l'obtiendra que lorsqu'il vous regardera dans les yeux. C'est ainsi que vous attirerez son attention. Servez-vous des feux de circulation rouge pour lui apprendre le geste "assis" ou "cours", ou pour d'autres gestes tels que "donne la patte". Normalement, vous avez commencé à lui apprendre ces tours à la maison. La règle de base pour s'amuser en laisse est la suivante : une bonne obéissance contribue à une bonne promenade.

Aller chercher au lieu de chasser

S'il y a assez d'espace autour de vous, prévoyez de faire chercher quelque chose à votre chien. Si votre chien ne revient pas toujours ou si vous êtes dans un parc très fréquenté, utilisez une laisse. Faire chercher à votre chien est un excellent substitut à la chasse. Mais attention : avec des chiens de chasse, vous devez leur faire chercher des choses sans vous "précipiter". Le chien de chasse ne commence à courir que lorsque la proie est déjà couchée. Dans ce cas, la laisse peut s'avérer utile. Par exemple, vous pouvez faire chercher un sac plein de nourriture à votre chien. Cela renforcera vos liens. Votre compagnon à quatre pattes comprendra qu'il ne pourra attraper sa proie sans votre aide. Veillez néanmoins à ne pas lancer de bâtons ou de pierres à votre chien car il pourrait se blesser en les attrapant.

Toujours se fier au nez du chien pour fouiner et chercher

Qu'il s'agisse de friandises ou de jouets, laissez votre chien les chercher (dans la forêt ou chez vous). Si vous n'êtes pas dehors, vous pouvez "rester" avec votre chien : il devra attendre que vous ayez trouvé une cachette convenable pour le jouet. Augmentez lentement le niveau de difficulté : mettez d'abord le jouet en abord de chemin, puis derrière un tronc d'arbre, et ensuite dans un tas de feuilles. Vous pouvez aussi cacher une friandise entre deux jouets, dans le creux d'un mur ou dans une écorce d'arbre à hauteur du chien par exemple. Si votre chien le trouve, complimentez-le ! Si une autre personne vous accompagne, cachez-vous ! Cette personne gardera votre chien le temps que vous trouviez une cachette. Augmentez la difficulté : marchez plusieurs mètres et éloignez-vous de son champ de vision. Si cela fonctionne, votre chien deviendra un mantrailer. Au fil du temps, vous remarquerez une évolution dans les capacités de recherche de votre chien.

Varier les promenades

Faire le même itinéraire pour promener votre chien chaque jour peut conduire à une routine. Ce n'est pas un problème pour les petites balades puisque les chiens aiment renifler leur territoire. Mais certains compagnons adorent explorer un nouveau parcours. Chercher dans votre région les balades accessibles en bus, en train ou en voiture. Ensemble, vous découvrirez de nouveaux circuits ! Le rythme de marche varie également pour les chiens adultes en bonne santé. La course à pied ou le vélo peuvent être de bonnes alternatives pour varier le rythme de promenade. Cependant, commencez doucement pour ne pas brusquer votre chien.
5 min

Doga ou dog yoga : faire du yoga avec son chien

Actuellement, beaucoup de personnes passent plus de temps à la maison à cause de la pandémie du coronavirus. Les salles de sport fermées incitent alors les gens à trouver moyen de se maintenir en forme sous leur propre toit. Si votre ami à quatre pattes peut aussi en profiter, c'est encore mieux. Mais qu'est-ce que le « doga » ou « dog yoga » ? Nous donnons nos astuces à tous les yogis intéressés, et ceux en devenir.
7 min

Canicross (sport canin) : le plaisir de courir avec son chien

Pratiquer une activité sportive en compagnie de leur chien : voici une occupation qui réjouit de nombreux maîtres, parfois même hors des sentiers battus. Pour les duos maître-chien sportifs et ceux qui souhaitent le devenir, le canicross est la discipline par excellence, permettant aux coureurs à deux jambes et à quatre pattes de profiter de la nature. En canicross, le chien court devant son maître, relié à la taille de son maître par une laisse pour canicross. Courir avec son chien ne permet pas seulement d’entretenir votre forme physique. En effet, la pratique de ce sport muscle, entraîne l’obéissance et renforce la complicité avec votre chien.