Canicross (sport canin) : le plaisir de courir avec son chien

canicross courir avec son chien

Pratiquer une activité sportive en compagnie de leur chien : voici une occupation qui réjouit de nombreux maîtres, parfois même hors des sentiers battus. Pour les duos maître-chien sportifs et ceux qui souhaitent le devenir, le canicross est la discipline par excellence, permettant aux coureurs à deux jambes et à quatre pattes de profiter de la nature. En canicross, le chien court devant son maître, relié à la taille de son maître par une laisse pour canicross. Courir avec son chien ne permet pas seulement d’entretenir votre forme physique. En effet, la pratique de ce sport muscle, entraîne l’obéissance et renforce la complicité avec votre chien.

La France, précurseur du canicross en Europe

Le canicross tient ses origines du ski joëring, également appelé ski attelé. Cette discipline se pratique avec des chiens attelés ou un cheval attelé, reliés à un skieur, qui est tracté. Les premières compétitions de canicross ont eu lieu dans les années 1980 en France. D’ailleurs, les courses avec des chiens de trait ont vu le jour en France. Au-delà des disciplines les plus répandues telles que la course canicross ou le ski joëring, les sportifs peuvent s’essayer au bike joëring. Les maîtres sont sur leur vélo, reliés à leur chien au bout d’une laisse d’une longueur de 2,5 mètres. Cette discipline remporte un franc succès en Belgique et aux Pays-Bas, où divers évènements sont organisés à l’automne. Dans de nombreux pays d’Europe, les maîtres commencent à découvrir les bienfaits du canicross. Une discipline de sport canin en pleine expansion !

canicross courir avec son chien

Courir avec son chien : où et avec quels chiens ?

Tous les chiens qui apprécient marcher et courir sont adaptés à la pratique de ce sport canin. Cependant, il faut être vigilant au rapport de poids entre le chien et son maître. Un lévrier ne pourra pas exercer une traction significative sur un maître pesant une centaine de kilos. Les chiens de traîneaux comme les Huskys sont des chiens prédestinés pour cette discipline. Par ailleurs, un caniche royal peut prendre beaucoup de plaisir à courir avec son maître.

Courir avec son chien est tout sauf monotone, puisque lors de votre course, vous êtes amenés à traverser toute sorte de paysages différents et à fouler différents types de sentiers. De plus, ils sont rarement plats ou droits ! Pour les coussinets sensibles des chiens, l’idéal est de courir sur l’herbe et sur le sol moelleux des forêts. De plus, les obstacles naturellement présents sur votre chemin, comme les branches et les cailloux requièrent la concentration totale du chien ou de l’attelage. Lors de courses officielles, le parcours est bien balisé : une pancarte rouge du côté gauche du sentier signifie qu’il faut tourner à gauche. Le même panneau situé du côté droit indique une bifurcation à droite. Les panneaux bleus, quant à eux, indiquent que vous vous trouvez sur le bon chemin. Enfin, les panneaux jaunes signifient des zones de danger. Lors de vos entrainements de canicross, évitez les longs tronçons avec un sol en asphalte, qui blessent les pattes des chiens.

Equipement de canicross

Mis à part de bonnes chaussures de course à pied et l’équipement de base du jogger, vous aurez besoin d’une ceinture de canicross à laquelle sera fixée la laisse d’une longueur d’environ deux mètres, équipée d’un amortisseur. Ce dernier permet de protéger la colonne vertébrale du maître et du chien des secousses. La ceinture devrait être équipée d’un mousqueton de panique, minimisant le risque de blessure. Un harnais de canicross est indispensable pour vos chiens. Il est comparable au harnais que portent les chiens de traineau. Les harnais de ce type permettent au chien de respirer correctement et d’éviter qu’il ne se sente entravé dans ses mouvements, lors de la pratique du canicross.

Vous trouverez l'essentiel des équipements nécessaires au canicross sur la boutique en ligne zooplus !

canicross avec son chien

C’est parti : premiers pas en canicross

Bien entendu, en tant que « coéquipier » vous devez avoir une bonne condition physique et être préparé pour ce genre de courses afin de garder la cadence. Si vous ne suivez pas la cadence, la tension sur la laisse sera plus importante et le chien ralentira. Après la première course, il est probable que vous ressentiez des courbatures : grâce à la traction exercée par votre chien, vous pouvez ajouter jusqu’à 4 km/h à votre vitesse. Il est important que votre chien ne se laisse pas distraire lors de votre pratique du canicross. Adressez-vous aux associations de chiens de trait et de chiens de traineau, qui pourront vous donner de précieux conseils, concernant les débuts en canicross comme l’équipement de canicross optimal pour vous et votre chien.

Avant de courir avec son chien pour la première fois, il est recommandé d'attendre que ce dernier ait au moins un an. A partir de cet âge, vous pouvez commencer à vous entrainer ensemble. Pour ce sport, vous devez céder à votre chien la direction et le guider à l’aide de quelques indications simples (« droite », « gauche », « tire »). Le fait de tirer sur la laisse n’est en général pas permis au chien lors de promenades classiques. Pour apprendre à votre chien à tirer sur la laisse et ainsi à entrainer une traction, il est conseillé de demander à quelqu’un de vous aider. Idéalement, cette personne se place devant le chien et l’encourage à avancer en le récompensant avec des friandises.

Le canicross, véritable sport pour les maîtres et leur chien 

Avant la course, il est recommandé de faire une petite promenade d’échauffement avec son chien, afin qu’il ait l’occasion de faire ses besoins. Dans les premiers temps, entraînez-vous sur des distances courtes d’un ou deux kilomètres, sur un sentier ne présentant pas de grandes irrégularités. Ainsi, vous vous habituez tous les deux à la course et à la traction. Ce conseil est également valable pour les chiens déjà sportifs, capables de courir 10 km à vos côtés en une seule fois. Il ne faut pas oublier que la pratique du canicross pose de nouveaux défis. Après quelques semaines, augmentez progressivement les distances que vous parcourez avec votre compagnon et entraînez-le en lui lançant de temps en temps quelques défis, comme un sprint final par exemple.

Quelques conseils supplémentaires pour courir avec son chien :

  • Lors de vos courses de canicross, anticipez et évitez de sursolliciter votre chien. Si vous avez encore une longue distance à parcourir, adaptez votre cadence et ralentissez en conséquence.
  • Ne vous entraînez pas par des températures supérieures à 18 degrés afin d’éviter que votre chien n’ait trop chaud. En été, les duos adeptes de canicross peuvent s’entraîner aux heures les plus fraîches de la journée, aux aurores ou en soirée.
  • N’oubliez pas de porter une attention toute particulière à ce que votre chien boive suffisamment.
  • En descente, laissez votre chien courir à côté de vous ou derrière vous. Le fait de vous tracter en descente pourrait vite entraîner une chute.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir dans la pratique du canicross avec votre chien, sur tous les types de chemins !

Pour profiter des douces températures, les maîtres sont en général plus enclins à pratiquer le canicross et les sports canins du printemps à l'automne. Durant ces saisons, il est important d'opter pour des produits anti-puces et anti-tiques efficaces, qui protègeront les chien sportifs de la tête aux pattes !

Articles les plus utiles
6 min

8 conseils pour mieux promener son chien

Soyez actifs avec votre chien au lieu de courir à côté de lui : grâce aux conseils pour mieux promener votre chien, vous pourrez transformer vos promenades en de passionnantes excursions.

Une marche en laisse

Vous marchez sur le trottoir et votre chien s'ennuie ? Profitez-en pour lui faire faire quelques exercices stimulants. Cela comprend des échanges de base tels que le changement de côté en laisse. Des petits divertissements comme cela renforceront les liens avec votre chien. Par exemple : restez immobile et placez une friandise sur la pointe de votre chaussure. Le chien ne l'obtiendra que lorsqu'il vous regardera dans les yeux. C'est ainsi que vous attirerez son attention. Servez-vous des feux de circulation rouge pour lui apprendre le geste "assis" ou "cours", ou pour d'autres gestes tels que "donne la patte". Normalement, vous avez commencé à lui apprendre ces tours à la maison. La règle de base pour s'amuser en laisse est la suivante : une bonne obéissance contribue à une bonne promenade.

Aller chercher au lieu de chasser

S'il y a assez d'espace autour de vous, prévoyez de faire chercher quelque chose à votre chien. Si votre chien ne revient pas toujours ou si vous êtes dans un parc très fréquenté, utilisez une laisse. Faire chercher à votre chien est un excellent substitut à la chasse. Mais attention : avec des chiens de chasse, vous devez leur faire chercher des choses sans vous "précipiter". Le chien de chasse ne commence à courir que lorsque la proie est déjà couchée. Dans ce cas, la laisse peut s'avérer utile. Par exemple, vous pouvez faire chercher un sac plein de nourriture à votre chien. Cela renforcera vos liens. Votre compagnon à quatre pattes comprendra qu'il ne pourra attraper sa proie sans votre aide. Veillez néanmoins à ne pas lancer de bâtons ou de pierres à votre chien car il pourrait se blesser en les attrapant.

Toujours se fier au nez du chien pour fouiner et chercher

Qu'il s'agisse de friandises ou de jouets, laissez votre chien les chercher (dans la forêt ou chez vous). Si vous n'êtes pas dehors, vous pouvez "rester" avec votre chien : il devra attendre que vous ayez trouvé une cachette convenable pour le jouet. Augmentez lentement le niveau de difficulté : mettez d'abord le jouet en abord de chemin, puis derrière un tronc d'arbre, et ensuite dans un tas de feuilles. Vous pouvez aussi cacher une friandise entre deux jouets, dans le creux d'un mur ou dans une écorce d'arbre à hauteur du chien par exemple. Si votre chien le trouve, complimentez-le ! Si une autre personne vous accompagne, cachez-vous ! Cette personne gardera votre chien le temps que vous trouviez une cachette. Augmentez la difficulté : marchez plusieurs mètres et éloignez-vous de son champ de vision. Si cela fonctionne, votre chien deviendra un mantrailer. Au fil du temps, vous remarquerez une évolution dans les capacités de recherche de votre chien.

Varier les promenades

Faire le même itinéraire pour promener votre chien chaque jour peut conduire à une routine. Ce n'est pas un problème pour les petites balades puisque les chiens aiment renifler leur territoire. Mais certains compagnons adorent explorer un nouveau parcours. Chercher dans votre région les balades accessibles en bus, en train ou en voiture. Ensemble, vous découvrirez de nouveaux circuits ! Le rythme de marche varie également pour les chiens adultes en bonne santé. La course à pied ou le vélo peuvent être de bonnes alternatives pour varier le rythme de promenade. Cependant, commencez doucement pour ne pas brusquer votre chien.
5 min

Doga ou dog yoga : faire du yoga avec son chien

Actuellement, beaucoup de personnes passent plus de temps à la maison à cause de la pandémie du coronavirus. Les salles de sport fermées incitent alors les gens à trouver moyen de se maintenir en forme sous leur propre toit. Si votre ami à quatre pattes peut aussi en profiter, c'est encore mieux. Mais qu'est-ce que le « doga » ou « dog yoga » ? Nous donnons nos astuces à tous les yogis intéressés, et ceux en devenir.
6 min

Canicross (sport canin) : le plaisir de courir avec son chien

Pratiquer une activité sportive en compagnie de leur chien : voici une occupation qui réjouit de nombreux maîtres, parfois même hors des sentiers battus. Pour les duos maître-chien sportifs et ceux qui souhaitent le devenir, le canicross est la discipline par excellence, permettant aux coureurs à deux jambes et à quatre pattes de profiter de la nature. En canicross, le chien court devant son maître, relié à la taille de son maître par une laisse pour canicross. Courir avec son chien ne permet pas seulement d’entretenir votre forme physique. En effet, la pratique de ce sport muscle, entraîne l’obéissance et renforce la complicité avec votre chien.