La vaccination chez le lapin

Lapin en bonne santé et la vaccination

Tous les lapins sont éligibles à la vaccination, pas uniquement ceux qui vivent en extérieur.

Si vous avez un chien ou un chat, la question ne se pose pas : votre animal doit être vacciné. Mais est-ce également vrai pour les lapins ? Et contre quelles maladies devez-vous les faire vacciner ? L’article suivant résume les informations les plus importantes concernant la vaccination chez le lapin.

Pourquoi faut-il faire vacciner son lapin ?

La vaccination concerne tous les lapins en bonne santé, dont ceux qui vivent en intérieur toute l’année. En effet, les maladies contre lesquelles on les vaccine sont très contagieuses et, peuvent s’attraper en intérieur comme en extérieur.

Les lapins ne se contaminent pas uniquement entre eux, il existe de nombreux autres vecteurs. Les mouches par exemple, qui présentent un risque potentiel de contamination. Enfin, vous pouvez même introduire des agents pathogènes par le biais de nourriture que vous avez fraîchement récupérée.

Vaccins essentiels et non-essentiels : de quoi s’agit-il ?

Les vaccins essentiels sont des vaccins que tous les lapins doivent recevoir régulièrement ils protègent votre animal des agents pathogènes qui peuvent toucher tous les lapins, seuls ou en groupe. De plus, il n’est pas rare que les agents pathogènes contre lesquels on vaccine les lapins représentent un danger mortel.

Les vaccins non-essentiels pour lapin

Outre les vaccins essentiels, il existe également des vaccins dits non-essentiels, ceux-ci ne sont toutefois administrés qu’aux animaux particulièrement menacés. Cela concerne généralement les animaux qui vivent en groupe. Le coryza du lapin, par exemple, peut provoquer de sérieux problèmes, il convient de vacciner tous les lapins du groupe qui peuvent être touchés par la maladie.

Il en va de même pour les infections causées par les bactéries « Clostridium ». Il s’agit de bactéries qui posent parfois problème dans les élevages. Dans cette situation, un vétérinaire vaccine aussi tous les lapins du groupe.

Vaccins obligatoires : contre quoi faut-il faire vacciner son lapin ?

Il existe deux maladies importantes contre lesquelles tous les lapins doivent être vaccinés :

La peste du lapin (myxomatose)

La myxomatose (peste du lapin) est une infection due au virus myxomateux. Les lapins sauvages et domestiques sont menacés, ils peuvent être infectés soit par contact direct, soit indirect par les moustiques et autres insectes. Chez les lapins domestiques, la transmission par un fourrage infecté est possible.

La maladie se caractérise par la présence de nodules dans l’hypoderme. Ce sont surtout la tête et les parties génitales qui sont touchées. On observe également chez les lapins malades de la fièvre et des écoulements nasaux et oculaires purulents.

La plupart des lapins ne survivent pas plus de deux semaines, car ils ne peuvent pas s’alimenter suffisamment en raison des grosseurs trop importantes. Mais il arrive aussi que des lapins meurent soudainement sans avoir présenté de symptômes au préalable.

La maladie hémorragique virale du lapin (ou VHD)

Le VHD, ou maladie hémorragique virale du lapin, représente un danger particulièrement insidieux. La plupart des lapins meurent soudainement ou en l’espace de quelques heures, sans présenter de véritables symptômes de la maladie. Si des symptômes apparaissent, on constate surtout des saignements, de la fièvre et des difficultés respiratoires.

La maladie est déclenchée par le virus de la maladie hémorragique virale du lapin (virus VHD) issu de la famille des Caliciviridés. Jusqu’en 2014, ce virus touchait principalement les lapins adultes.

Depuis 2014, un autre variant du virus se développe : le RHDV-2, qui est très dangereux pour les jeunes lapins et les lièvres.

Comme pour la myxomatose, les lapins sont infectés soit directement par contact avec d’autres lapins infectés, soit indirectement par l’intermédiaire d’insectes ou d’objets (comme les gamelles ou autres accessoires).

Quand et à quelle fréquence faut-il faire vacciner son lapin ?

Dans le meilleur des cas, les lapins reçoivent leur première dose de vaccin lorsqu’ils ont entre quatre et six semaines. Pour qu’ils soient totalement immunisés contre la myxomatose, une autre dose de vaccin doit être injectée après trois à quatre semaines. Selon sa préparation, le vaccin doit ensuite être réinjecté tous les six mois ou tous les ans.

La vaccination consiste à administrer au lapin des virus atténués, vivants ou inactivés. L’organisme du lapin forme alors des anticorps contre le virus et peut mieux lutter contre une infection en cas de contamination.

Il existe des vaccins combinés contre les deux maladies ainsi que des vaccins individuels. Votre vétérinaire vous expliquera en détail au préalable quelle est la meilleure option pour faire vacciner votre lapin.

Lapin et vaccination
Si un lapin est en bonne santé, il peut être vacciné.

Récapitulatif des vaccins actuellement recommandés

Vaccin Myxomatose RHDV 1 et 2 Première dose Dose de rappel
FILAVAC VHD K C+V           x à partir de 10 semaines tous les ans
NOBIVAC Myxo-RHD Plus           x           x à partir de 5 semaines tous les ans
RIKA-VACC Myxo sc           x à partir de 4 semaines tous les six mois

Quels sont les éventuels effets secondaires des vaccins ?

Le plus important avant de faire vacciner votre lapin, c’est qu’il soit en bonne santé ! C’est pour cette raison que le vétérinaire examine attentivement votre animal au préalable. En effet, seul un système immunitaire sain peut former les anticorps nécessaires. Il est ainsi peu probable de voir apparaître des effets secondaires graves.

Le vétérinaire peut également demander un examen des selles pour détecter la présence de parasites. En effet, si votre lapin souffre d’une infestation de parasites, il ne développera pas suffisamment d’anticorps.

Des effets secondaires légers sont plus ou moins fréquents. Il s’agit entre autres de :

  • douleurs (et grosseurs) autour de l’endroit de la piqûre
  • fièvre
  • fatigue

La grosseur autour de l’endroit de la piqûre se résorbe normalement après trois semaines. La fièvre et la fatigue doivent disparaître au bout de deux à trois jours. Si ce n’est pas le cas, conduisez de nouveau votre animal chez le vétérinaire.

Combien coûte la vaccination ?

Le coût de la vaccination résulte toujours des prestations fournies par le vétérinaire et du coût du vaccin lui-même.

Les prestations du vétérinaire sont calculées selon un taux allant du simple au triple et se situent autour de 45€ (hors coût du vaccin).

N’oubliez pas que dans tous les cas, les frais de vaccination de votre lapin sont nettement inférieurs à ceux que vous auriez à régler si votre animal était infecté.

Articles les plus utiles
3 min

Comment déterminer l’âge du lapin ?

Le lapereau (petit du lapin) naît aveugle, sourd et sans poils. Il ne peut pas se déplacer et se nourrir seul. Dans les semaines qui suivent, les lapereaux couvrent la vue et leurs poils se développent au fur et à mesure.  Au bout de 6 mois, on considère que le lapereau a atteint sa taille adulte.  

À partir de quand un lapin vieillit-il ?

3 min

Bien s’occuper d’un lapin nain

Les lapins soignent leur pelage eux-mêmes à l’aide de leur langue. Or, pendant la période de mue, il est utile de prendre soin de son lapin nain. En plus de le débarrasser de ses poils morts, un brossage régulier peut faire office de massage relaxant pour votre lapin nain. Pour les lapins au pelage long, les brosses en poils de soie naturelle ou les gants de brossage pour lapin, munis de picots en silicone sont des accessoires particulièrement adaptés. Avec ces quelques conseils, bien s'occuper d'un lapin nain n'aura plus aucun secret pour vous.
3 min

La perte de poils chez le chinchilla

Le pelage des chinchillas est particulièrement soyeux et dense. Jusqu’à 60 poils peuvent pousser à partir d’une seule et même racine. Souvent causé par le stress ou par des conditions de vie peu adaptées au chinchilla, la perte de poils de votre chinchilla se reflète sur son pelage et à la quantité de poils que vous retrouverez dans votre intérieur ou encore sur vos vêtements. La perte de poils, considérée comme une maladie du chinchilla, vous alerte que votre chinchilla ne va pas bien. C'est la raison pour laquelle il vaut rapidement traiter cette maladie du chinchilla.