Anesthésie chez le chat This article is verified by a vet

Un chat en pleine anesthésie

Prêt pour l’intervention : le chat est sous anesthésie générale sur la table d’opération.

Chaque matou (ou presque) doit passer par la case opération au moins une fois dans sa vie. Lisez cet article pour découvrir comment se déroule une anesthésie chez le chat et quels sont les risques pour la santé des chats.

Anesthésie chez le chat : qu’est-ce que c’est ?

L’anesthésie est une procédure médicale permettant de plonger un animal (ou un humain) dans un sommeil artificiel. Lorsqu’elle est générale, l’anesthésie entraîne une suppression totale de la douleur, la perte de connaissance et un relâchement musculaire.

Votre chat peut être anesthésié pour de nombreuses raisons : castration ou stérilisation de votre chat, détartrage ou encore opération d’urgence suite à un accident.

L’anesthésie présente-elle des dangers pour les chats ?

L’anesthésie peut avoir des effets secondaires sur la santé de votre chat, même si ce dernier est en bonne forme. Dans le pire des cas, elle peut même entraîner la mort de l’animal.

L’anesthésie est donc une procédure qui ne doit être utilisée qu’en cas de nécessité absolue. De plus, il est conseillé de réaliser différentes interventions en même temps : si votre chat est anesthésié pour une ablation de lipome, autant en profiter pour effectuer un détartrage.

L'anesthésie chez le chat est l'occasion parfaite pour détartrer les dents © got / stock.adobe.com
Il est souvent conseillé de combiner le détartrage avec une autre intervention nécessitant une anesthésie.

Qu’est-ce qui peut mal se passer pendant une anesthésie ?

Anesthésier un chat présente toujours un risque pour sa santé. C’est pourquoi chaque spécimen est préalablement classé dans un certain groupe de risque.

Important : chaque corps réagit différemment à l’anesthésie. Les complications suivantes peuvent survenir avant ou après l’intervention :

  • Troubles respiratoires (respiration ralentie ou superficielle)
  • Chute de la tension artérielle
  • Troubles du rythme cardiaque
  • Chute de la température (car chez les chats, la surface corporelle est relativement importante par rapport au volume de sang et des poumons)

Mesures d’urgence pendant l’opération

Le vétérinaire prépare toujours des perfusions et des médicaments d’urgence (pour stabiliser la pression artérielle, la circulation sanguine ou le rythme cardiaque). De l’oxygène et un appareil respiratoire sont également toujours à portée de main, pour pallier un éventuel trouble respiratoire chez votre chat. En cas d’arrêt cardiaque, votre animal sera réanimé.

Important à savoir

Toute anesthésie comporte un risque de complications. Ces dernières sont plus importantes chez les chats que chez les chiens, et certains animaux ne peuvent pas être sauvés, malgré toutes les mesures d’urgence.

Patients à risque : l’anesthésie de chats malades ou âgés

Les risques d’une anesthésie dépendent de nombreux facteurs, comme les antécédents médicaux, l’âge, le poids, la race ou le type de blessure. Une perte de sang importante, une hypertension, des maladies rénales ou thyroïdiennes et un âge avancé peuvent augmenter le risque.

Certains médicaments ne peuvent plus être éliminés par le corps ou agissent beaucoup plus fortement / longtemps dans certains organes. Il existe également un risque de choc allergique chez votre chat.

Comment se passe cette opération médicale ?

Avant que le vétérinaire ne procède à une anesthésie sur un chat, il examine l’animal et s’entretient généralement longuement avec son propriétaire.

Examens préalables et évaluation des risques

L’examen général ainsi qu’un bilan sanguin permettent de vérifier si le chat souffre de maladies thyroïdiennes, cardiaques, ou rénales, afin d’adapter l’anesthésie en conséquence.

Parfois, d’autres examens préalables sont nécessaires : une échographie en cas de maladie cardiaque et une radiographie si votre chat a une maladie osseuse par exemple.

Une fois tous les résultats en main et les risques expliqués au propriétaire, le vétérinaire peut procéder à l’anesthésie. La procédure est bien évidemment adaptée à la santé et aux éventuels problèmes du chat.

Déroulement

Le déroulement peut différer selon le type d’anesthésie. Dans tous les cas, la zone d’opération est désinfectée, les médicaments anesthésiants sont préparés et les appareils d’anesthésie et le matelas chauffant sont réglés.

Ensuite, le vétérinaire tond la zone du corps à opérer, positionne le chat sur la table, lui pose un cathéter veineux et déclenche l’anesthésie. Le vétérinaire contrôle alors les paramètres vitaux, comme la respiration, le rythme cardiaque, l’oxygénation et la température corporelle de votre chat.

Lorsque l’opération touche à sa fin, le vétérinaire se prépare à la phase de réveil du chat. Généralement, l’animal se réveille naturellement car les effets de l’anesthésiant se sont estompés. Dans les cas où le corps de l’animal ne parvient pas à absorber et éliminer l’anesthésiant, le vétérinaire lui injecte un produit pour en annuler les effets.

Pour une anesthésie chez le chat, le vétérinaire pose un cathéter © лона Удалова / stock.adobe.com
Un cathéter veineux est posé au chat pour lui administrer des médicaments ou prélever son sang.

Quels sont les différents types d’anesthésie pour les félins ?

En médecine, on distingue les formes d’anesthésie suivantes : l’anesthésie par injection, l’anesthésie gazeuse et l’anesthésie intraveineuse totale. Chaque forme à ses avantages et ses inconvénients.

L’anesthésie par injection

L’anesthésiant est injecté au début de l’intervention par une seringue sous la peau, dans le muscle ou dans la veine. Les effets durent en moyenne 45-60 minutes. Comme d’autres médicaments sont généralement administrés pendant l’intervention (dosage ultérieur de l’anesthésiant, administration d’analgésiques ou de médicaments d’urgence), le vétérinaire pose un cathéter veineux. Si le produit est directement injecté dans la veine, il pénètre plus rapidement dans le corps et l’effet se fait sentir plus vite.

Chez les chats, on utilise généralement une combinaison de kétamine et de xylazine.

Avantages

L’anesthésie par injection suffit généralement pour les petites et courtes interventions, comme enlever le tartre des dents de votre chat ou une castration chez les mâles. Elle est également moins coûteuse.

Inconvénients

Les anesthésiants utilisés sont détruits par le foie puis éliminés par les reins. Ce processus peut parfois être long et causer de la désorientation chez les chats au réveil. En effet, ils peuvent chanceler, baver, vomir, avoir des diarrhées ou pousser de forts miaulements pendant plusieurs heures. Enfin, comme l’anesthésie par injection est moins contrôlable que l’anesthésie gazeuse, elle comporte plus de risques.

Anesthésie gazeuse

L’anesthésie par gaz est considérée comme la forme la plus douce et présentant le moins de risques pour la santé du chat.

Un anesthésiant de courte durée est injecté par voie intraveineuse. Une fois le chat endormi, le vétérinaire introduit un tube endotrachéal pour maintenir les voies respiratoires et administrer l’anesthésiant (généralement un mélange d’oxygène et d’isoflurane liquide transformé en gaz).

Avantages

La durée et le niveau d’anesthésie peuvent être contrôlés et adaptés tout au long de l’opération. En cas d’urgence, le vétérinaire peut vite y mettre fin. De plus, le réveil est généralement moins difficile pour les chats, qui retrouvent leurs esprits rapidement.

Inconvénients

Tous les cabinets vétérinaires ne proposent pas l’anesthésie gazeuse. En effet, elle nécessite davantage d’appareils, est plus complexe et plus coûteuse que l’anesthésie par injection.

Anesthésie intraveineuse totale

Dans le cas d’une anesthésie intraveineuse totale, tous les agents anesthésiants sont administrés par voie intraveineuse. Cela inclut généralement des agents inducteurs pour commencer l’anesthésie, suivis d’une perfusion continue d’anesthésiants tout au long de la procédure. En général, on utilise une combinaison de somnifères, d’analgésiques et de myorelaxants (une combinaison de propofol et d’autres substances actives).

Avantages

Comme l’anesthésie gazeuse, l’anesthésie intraveineuse totale est plus facilement contrôlable : le vétérinaire peut augmenter ou réduire la dose d’anesthésiants tout au long de l’opération grâce aux pompes à perfusion.

Inconvénients

Cette forme d’anesthésie est très onéreuse et n’est pas proposée dans toutes les cliniques vétérinaires.

Comment bien prendre en charge votre matou avant et après l’intervention ?

Écoutez attentivement les conseils de votre vétérinaire, car les soins pré- et post-anesthésiques ont une grande influence sur les complications qui peuvent survenir lors de cette procédure. Pour minimiser les risques, tenez compte des points suivants :

Il est préférable que votre chat fasse ses besoins urinaires avant l’opération. En outre, évitez-lui toute source de stress, qui pourrait avoir un effet négatif sur la santé.

Veillez également à administrer les médicaments prescrits à votre chat en suivant à la lettre la notice d’emballage et les recommandations du vétérinaire.

Combien de temps le chat doit-il s’abstenir de boire et de manger avant l’opération ?

L’anesthésie doit être effectuée à jeun. Ainsi, ne donnez rien à manger à votre chat au moins douze à quinze heures avant l’anesthésie, car cette dernière empêche le réflexe de déglutition.

Si l’estomac du félin contient encore des restes de nourriture, il risque de s’étouffer en s’endormant ou en se réveillant, ou dans le pire des cas, souffrir d’une infection pulmonaire dangereuse.

Combien de temps dure la convalescence d’un chat anesthésié ?

Comme de nombreuses complications peuvent survenir après une anesthésie, il est primordial de laisser suffisamment de temps au chat pour se remettre, tout en le gardant à l’œil.

Le comportement du chat après l’anesthésie peut être altéré : il peut se montrer agressif, craintif ou stressé. Tâchez donc d’éviter les visites, le bruit ou les changements d’environnement. Mettez à sa disposition suffisamment d’eau fraîche et une litière propre.

Si votre chat tremble, il est peut-être en hypothermie. Vous pouvez alors lui donner un matelas chauffant ou une bouillote (attention à ce que leur température n’excède pas les 40°C afin d’éviter tout risque de brûlure).

Mon chat peut-il manger après son anesthésie ?

Tant que votre chat est encore faible et désorienté, ne lui donnez pas à manger afin d’éviter qu’il ne s’étouffe. Une fois qu’il est bien réveillé et qu’il a repris ses esprits, vous pouvez lui proposer de petites quantités de sa nourriture habituelle.

Mon chat peut-il sortir dans le jardin immédiatement après l’anesthésie ?

Les chats ayant habituellement accès à l’extérieur devront rester à la maison pendant les 24 heures suivant l’opération. En effet, ils doivent pouvoir reprendre leurs forces, leurs marques et retrouver leurs repères en toute sécurité sur leur territoire.

Quel est le prix d’une anesthésie pour un chat ?

Les coûts d’une anesthésie dépendent de nombreux facteurs (examens préliminaires, type d’anesthésie, type d’intervention, blessure à traiter, médicaments administrés). Le prix d’une anesthésie ne peut donc être présenté que de manière approximative.

En France, les prix des actes vétérinaires sont libres et peuvent donc varier d’une clinique à une autre. N’hésitez donc pas à demander un devis avant l’intervention.

Pour une anesthésie par injection, il faut compter entre 50 et 60 euros, auxquels s’ajouteront les frais de l’examen préopératoire et de l’intervention elle-même. L’anesthésie gazeuse est légèrement plus onéreuse et oscille entre 70 et 100 euros.

Le coût d’une anesthésie chez le chat comprenant l’examen, l’administration de l’anesthésiant, la surveillance post-opératoire et les médicaments peut varier entre 200 et 400 euros ou total.


Dr Julia Striegl, Vétérinaire
autorenbild julia striegl mit hund

En 2012, j’ai décroché un doctorat en médecine vétérinaire à l’université de Munich. Par la suite, j’ai travaillé en tant que vétérinaire et conseillère scientifique. Pour moi, les progrès en termes de bien-être animal et de soins médicaux pour les animaux de la ferme sont primordiaux. Ma plus grande préoccupation a toujours été de prodiguer des soins optimaux à mes patients à quatre pattes. En plus de mes compétences vétérinaires, j’aime partager mon expérience de cavalière, de propriétaire de chien expérimentée, et de pratiquante de sports canins.


Articles les plus utiles
5 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

5 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

6 min

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

Tout comme nous, les chats éternuent de temps en temps. Mais les rhumes sont plutôt rares chez ces animaux. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles un chat éternue et si une visite chez le vétérinaire est conseillée.