Calculs rénaux chez le chat : que faire ? This article is verified by a vet

Une hydratation abondante permet d'éviter les calculs rénaux chez le chat

L'hydratation est très importante pour les chats.

Votre chat change de comportement au moment de sa toilette ou cherche même un tout nouvel endroit pour faire ses besoins ? Des calculs rénaux chez le chat peuvent être à l’origine de ce comportement étrange. Malheureusement, ils ne sont pas faciles à détecter pour le propriétaire. Nous vous invitons donc à lire cet article afin d’en savoir plus sur ce sujet et d’apprendre à préserver la santé de votre chat.

Quels sont les des calculs rénaux risques pour la santé de votre chat ?

Les calculs urinaires (urolithes) ne sont pas rares chez les chats. Malheureusement, ils causent des dommages non négligeables tant à la vessie qu’aux organes urinaires. Il en résulte des inflammations, voire une obstruction de l’urine potentiellement mortelle.

Une forte concentration en minéraux tels que le magnésium, le phosphate ou le calcium dans l’urine entraîne la formation progressive de calculs urinaires de plus en plus gros.

Il est donc important de prendre cette maladie au sérieux. Tout comme vous consultez un urologue dans ce cas, il est indispensable d’emmener votre chat chez un vétérinaire en cas de symptômes !

Origines : qu’est-ce qui provoque cette affection rénale ?

Dans la plupart des cas, les animaux concernés sont des chats d’âge moyen ou âgés. Les calculs rénaux sont également fréquents chez les chats dans le cadre d’une MBAU (Maladie du Bas Appareil Urinaire), une maladie des voies urinaires.

Les calculs rénaux trouvent leur origine soit dans la vessie elle-même, soit dans l’uretère, voire dans les reins. De minuscules cristaux urinaires se forment dans la vessie (également appelés cristaux urinaires) qui se multiplient petit à petit. Avec le temps, ils augmentent de taille et atteignent un diamètre de plusieurs centimètres. Des facteurs génétiques, nutritionnels et infectieux peuvent être à l’origine de ces cristaux, qui ont un impact sur le pH de l’urine. Ainsi un chat peut déjà être prédisposé aux troubles urinaires mais aussi souffrir d’une infection bactérienne des voies urinaires. Celui-ci détermine le degré d’acidité, qui influence à son tour la concentration de certains minéraux.

Puisque les calculs rénaux ne sont pas composés des mêmes cristaux et ne se forment pas de la même manière, les vétérinaires classent ces urolithes en différents types :

  • Calculs de struvite : ces cristaux apparaissent lorsque l’urine est saturée en magnésium, ammonium et phosphate et se forment notamment dans une urine trop alcaline (pH supérieur à 7,0) chez les chats en bonne santé. Les infections bactériennes des voies urinaires sont une cause fréquente d’une forte augmentation des calculs de struvite dans l’urine du chat.
  • Calculs d’oxalate de calcium : ces calculs urinaires sont favorisés par des urines acides (pH inférieur à 7,0). Les intoxications par des antigels contenant de l’éthylène glycol provoquent une accumulation massive de ces minéraux à la suite d’une insuffisance rénale aiguë chez le chat.
  • Les urates : ces cristaux se retrouvent plutôt chez les chiens et peuvent être évocateurs des maladies du foie par exemple.

Symptômes : qu’est-ce qui peut signaler des calculs urinaires chez les chats ?

Comme les calculs urinaires se forment sur une longue période chez le chat, les symptômes n’apparaissent généralement qu’à partir d’un certain diamètre et lorsqu’ils sont déjà nombreux. Les calculs irritent la muqueuse sensible et provoquent ensuite des inflammations qui remontent souvent dans les voies urinaires et déclenchent alors des inflammations de la vessie et des reins.

De plus, les calculs rénaux peuvent obstruer les voies urinaires (par exemple l’urètre) et provoquer une obstruction aiguë de l’urine. Il s’agit là d’une situation potentiellement mortelle qui doit être immédiatement prise en charge par un vétérinaire.

En conséquence, les calculs urinaires ainsi que les cystites félines qui s’ensuivent entraînent souvent les symptômes suivants chez les chats :

  • Affaiblissement de l’état général, fatigue, éventuellement fièvre féline et réticence à se déplacer
  • Léchage fréquent des parties génitales et urine en dehors du bac à litière
  • Vomissements ou diarrhée chez votre chat dus à une intoxication urinaire (urémie)
  • Douleurs lors des mictions (strangurie) et éventuellement une présence de sang dans les urines (hématurie)
  • Troubles urinaires : baisse de la production d’urine (oligurie ou anurie), augmentation de la fréquence des mictions (pollakiurie) ainsi que des difficultés à uriner et parfois des douleurs lors de l’émission des urines (dysurie).
  • Urgence : accumulation d’urine due à une obstruction des voies urinaires voire un éclatement de la vessie avec forte détérioration de l’état général.
Un chat qui se lèche beaucoup les parties génitales souffre peut-être de calculs rénaux © Wirestock / stock.adobe.co
Un léchage fréquent des parties génitales peut indiquer la présence de calculs rénaux chez le chat.

Diagnostic : comment le vétérinaire décèle-il un calcul rénal chez le chat ?

Si le félin ne présente que des symptômes légers, le diagnostic se fait sur la base d’un entretien détaillé avec le propriétaire (anamnèse). Il s’ensuit un examen clinique général pour déterminer l’état de santé actuel du chat, suivi d’un examen spécifique de l’appareil urinaire.

Dans certains cas, le vétérinaire peut voir des signes d’inflammation tels que des rougeurs au niveau des parties génitales et des gonflements de l’abdomen, ainsi que des traces de sang dès le premier examen. Par la palpation, il évalue également la taille de la vessie, les éventuels durcissements ou autres anomalies.

Un échantillon d’urine permet de détecter au microscope la présence éventuelle de cristaux urinaires ainsi que de cellules sanguines (globules rouges, cellules inflammatoires) ou de bactéries. Il permet également de déterminer le pH.

Si des calculs urinaires plus importants (comme les calculs de struvite) sont déjà présents, ils sont parfois bien visibles à l’échographie ou à la radiographie. Il est également important d’effectuer un examen sanguin supplémentaire. C’est le seul moyen d’évaluer la fonction rénale et l’équilibre électrolytique. Le vétérinaire peut ainsi détecter une augmentation de la concentration de potassium dans le sang (hyperkaliémie), qui peut être mortelle et provoquer des troubles du rythme cardiaque.

Si le chat ne peut plus uriner, il s’agit d’une urgence absolue. Pour éviter des lésions rénales potentiellement mortelles et l’éclatement de la vessie, il faut immédiatement stabiliser la circulation du chat par une perfusion et placer un cathéter urinaire (tube) dans l’urètre.

Traitements : comment se débarrasser des calculs rénaux chez les chats ?

Le traitement contre les calculs urinaires peut être médical ou chirurgical. Les mesures thérapeutiques suivantes sont mises en œuvre par le vétérinaire en cas de calculs urinaires chez le félin :

  • Médicaments : analgésiques et anti-inflammatoires qui permettent aussi d’éviter le risque d’infection urinaire
  • Médicaments dissolvant les calculs rénaux (non utilisés en cas de calculs d’oxalate de calcium)
  • Pose d’un cathéter urinaire
  • Hydratation par perfusion
  • Passage à une alimentation diététique pour problèmes urinaires chez le chat.
  • Extraction chirurgicale : le vétérinaire doit extraire les gros calculs ou les calculs impossibles à dissoudre dans le cadre d’une opération.

Pronostic : quelles est la probabilité de rémission ?

Le pronostic des calculs rénaux chez le chat dépend de leur quantité, de leur taille et de leur composition. Les petits calculs de struvite peuvent être dissous par des médicaments, contrairement aux calculs d’oxalate de calcium et sont donc généralement plus faciles à traiter.

Si les voies urinaires sont obstruées et que les reins sont déjà endommagés, la vie du chat est en danger. Dans ce cas, plus le chat est traité rapidement plus ses chances de survie sont élevées.

Prévention : comment protéger votre chat des calculs vésicaux ?

Malheureusement il n’est pas vraiment possible de prévenir les calculs urinaires chez les chats. En accord avec le vétérinaire, il peut toutefois être recommandé de modifier à long terme l’alimentation avec des aliments diététiques spéciaux afin d’aider à maintenir un système urinaire sain. De plus, veillez à ce que votre chat s’hydrate toujours suffisamment.

Remarque : le choix d’un aliment diététique approprié peut rééquilibrer le corps de votre chat. Veuillez toutefois noter que les aliments diététiques ne peuvent ni guérir ni prévenir les maladies. Vous devriez donc toujours discuter de l’alimentation appropriée de votre chat avec votre vétérinaire. Vous trouverez des aliments spécifiques pour chat sur la boutique en ligne de zooplus.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
5 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

5 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

6 min

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

Tout comme nous, les chats éternuent de temps en temps. Mais les rhumes sont plutôt rares chez ces animaux. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles un chat éternue et si une visite chez le vétérinaire est conseillée.