Infection urinaire (cystite) chez le chat This article is verified by a vet

chat souffrant d'infection urinaire sortant de sa litière

Les cystites sont fréquentes chez les chats.

La cystite est une infection urinaire très courante chez les chats. Les causes les plus fréquentes de cette inflammation de la vessie sont la cystite idiopathique féline (CIF) et les infections bactériennes des voies urinaires, sans oublier les cristaux et calculs urinaires. Lisez cet article pour en apprendre davantage sur cette maladie pouvant affecter la santé de votre chat.

La cystite est-elle dangereuse pour la santé de mon chat ?

Les infections bactériennes de la vessie non traitées peuvent remonter le long de l’uretère et entraîner des infections et des lésions rénales. De plus, la cystite est très douloureuse et une grande source de stress pour le chat.

En outre, il existe un autre risque : selon la cause et la gravité, l’infection peut entraîner une obstruction partielle ou totale de l’urètre. Les chats ne peuvent alors presque plus ou plus du tout uriner et il est impératif de les amener chez le vétérinaire sans tarder !

Quels sont les symptômes de l’infection urinaire chez le chat ?

La vessie est un organe faisant partie des voies basses urinaires. Son inflammation entraîne généralement les symptômes suivants :

  • Difficultés et douleurs lors de la miction (dysurie)
  • Douleurs spasmodiques au niveau de l’urètre et/ou de la vessie (strangurie)
  • Présence de sang dans les urines (hématurie)
  • Envie fréquente d’uriner (pollakiurie)
  • Léchage accru des organes génitaux
  • Miction dans des endroits inhabituels (périurie), près de la gamelle ou du lit par exemple

Attention : si votre chat essaie désespérément d’uriner sans y parvenir, il peut s’agir d’une obstruction complète de l’urètre. L’état général de votre chat peut alors se dégrader brusquement et sa vie peut être en danger. Consultez immédiatement un vétérinaire.

Comment le diagnostic des infections urinaires est-il établi ?

Tout d’abord le vétérinaire s’entretient avec le propriétaire afin de recueillir des informations importantes sur la santé de l’animal. Il demande par exemple si le chat urine fréquemment et en petite quantité, s’il a été blessé ou quelle est son alimentation.

Conseil : si possible, apportez un échantillon d’urine à votre vétérinaire !

Bien qu’une cystite chez le chat ne relève généralement pas de l’urgence, il est conseillé de procéder à un examen clinique général. Le vétérinaire peut alors vérifier divers paramètres vitaux, tels que la fréquence respiratoire et cardiaque, l’état des muqueuses de la bouche et la température interne du corps au niveau rectal.

Examen de l’appareil urinaire

Si l’examen général est concluant, le vétérinaire peut commencer à examiner l’appareil urinaire. Pour ce faire, il existe trois procédés.

Examen de l’urine

L’urine est obtenue soit de manière spontanée (le chat urine de lui-même) soit par un prélèvement stérile dans la vessie (grâce à une ponction assistée par ultrasons à travers la paroi abdominale). Ces urines sont alors analysées directement par le vétérinaire à l’aide de bandelettes de test pour déterminer des valeurs importantes (comme la teneur en pH par exemple), ou envoyées à un laboratoire pour un examen bactériologique.

Examen du sang

Le bilan sanguin permet au vétérinaire de détecter une éventuelle inflammation et de contrôler la fonction rénale.

Procédure d’imagerie

S’il y a des modifications structurelles de la vessie ou des cristaux urinaires, le vétérinaire peut les visualiser à l’aide d’une échographie ou d’une radiographie.

Traitements : comment soigner son chat ?

Le traitement d’une cystite est composée de deux parties. D’une part, le vétérinaire traite les causes et d’autre part, il tente d’atténuer les symptômes.

Quelle que soit la cause, l’administration d’antispasmodiques et d’analgésiques est nécessaire. Dans le cas d’une cystite bactérienne, un test de résistance est effectué afin de déterminer quels antibiotiques prescrire.

S’il y a présence de cristaux ou de calculs urinaires, des mesures supplémentaires sont nécessaires : adapter le régime alimentaire et administrer des médicaments qui diminuent le pH urinaire, dissolvant ainsi les cristaux et calculs. Si ces derniers sont trop importants et ne disparaissent pas, il faudra procéder à leur extraction par voie chirurgicale.

Urgence : si les voies urinaires sont déjà obstruées, une opération s’impose !

Traitements naturels

Outre les médicaments et les régimes alimentaires, vous pouvez aider votre chat en lui évitant toute source de stress et en lui faisant perdre du poids. Évidemment, suivez toujours les conseils de votre vétérinaire.

Veillez également à ce que votre chat boive suffisamment d’eau. En effet, les chats nourris avec des croquettes ont tendance à ne pas assez s’hydrater. Pour un bon équilibre en eau et électrolytes, il est conseillé de donner de la pâtée à votre chat.

De plus, placez plusieurs gamelles d’eau dans l’appartement, que vous nettoierez tous les jours. Vous pouvez également lui proposer une fontaine à eau, qui permet une meilleure hydratation du chat.

Quelles sont les chances de guérison de mon félin ?

L’origine de la cystite détermine le traitement et le pronostic. Bien que l’infection urinaire se traite généralement assez bien chez les chats, une obstruction des voies urinaires peut mettre leur vie en danger.

Plus la cystite dure longtemps, plus les chances de guérison et de survie du chat sont faibles. En revanche, la cystite idiopathique féline (CIF) guérit souvent rapidement.

Qu’est-ce qui cause les cystites chez les chats ?

L’infection urinaire est fréquente chez les félins, surtout chez les chats d’appartement et les mâles. Elle peut avoir de multiples origines, divisées en deux catégories : les causes infectieuses et les causes non-infectieuses.

Les causes infectieuses

Les chats âgés et ceux souffrant d’une maladie sous-jacente (par exemple le diabète sucré) sont particulièrement sujets aux cystites infectieuses, provoquées par différentes bactéries. Ces dernières se manifestent généralement de deux manières.

Par les voies urinaires : dans la plupart des cas, les infections bactériennes remontent l’urètre jusqu’à la vessie. Il se peut aussi que la vessie soit irritée, en raison de la formation de cristaux urinaires par exemple. Ces derniers peuvent progressivement s’agglomérer pour former des calculs urinaires.

Chez les félins, il s’agit le plus souvent de calculs de struvite ou d’oxalate de calcium, qui se forment lorsque l’acidité du pH diminue. L’alimentation du chat joue un rôle important dans ce phénomène.

Par le sang : en cas d’empoisonnement du sang, des bactéries peuvent atteindre la vessie. L’origine de la septicémie peut être une plaie chirurgicale proche de la vessie ou une plaie plus petite à un autre endroit du corps.

Les causes non-infectieuses

Souvent, même un examen approfondi ne permet pas de déterminer la cause de la cystite chez le chat, auquel cas on parle de cystite idiopathique féline (CIF). Il s’agit d’une inflammation stérile de la vessie, dont les causes sont encore inconnues.

On suppose qu’il existe de nombreux facteurs, par exemple le stress ou d’autres changements neurologiques ou hormonaux. En conséquence, le système immunitaire s’affaiblit, ce qui favorise les réactions inflammatoires chez le chat.

chat souffrant de cystite qui boit de l'eau d'une fontaine © Andrei / stock.adobe.com
Une fontaine à eau peut encourager un chat à boire d’avantage.

Prophylaxie : peut-on prévenir la cystite chez les chats ?

Pour prévenir la cystite chez votre chat vous pouvez tenir compte de quelques points importants. Soyez particulièrement attentifs à :

  • Une bonne condition physique et suffisamment d’exercice
  • Un environnement dépourvu de stress
  • Une hydratation suffisante
  • Une alimentation faible en magnésium et en phosphate

Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
5 min

L’âge des chats

Il est bien connu que l‘âge des chiens se calcule facilement. Il vous faut multiplier l’âge de votre chien par 7 pour obtenir l’équivalent en âge « humain ». Toutefois, ce chiffre dépend aussi de la race et du poids de votre chien. Qu’en est-il alors de l’âge des chats ? Comment calculer l’âge d’un chat ? Et quelle est l‘espérance de vie d’un chat ? A partir de quel stade peut-on dire d’un chat qu’il est âgé ?

5 min

Chatte en chaleur : comprendre les chaleurs du chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

6 min

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

Tout comme nous, les chats éternuent de temps en temps. Mais les rhumes sont plutôt rares chez ces animaux. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles un chat éternue et si une visite chez le vétérinaire est conseillée.