Berger Blanc Suisse

Berger Blanc Suisse

En tant que variante du berger allemand, le chien de berger suisse blanc - ou berger blanc suisse - est le chien d’utilité et de travail par excellence. Son caractère équilibré et amical fait également de ce grand animal un compagnon hors pair et une race de chien fidèle et idéale pour les maîtres sportifs et les familles.

Caractère du Berger Blanc Suisse

Sportif, intelligent, ambitieux tout en faisant preuve d’empathie, de fidélité et d’attention –autant de qualités que nous recherchons chez un compagnon. Le chien de berger blanc ou le berger blanc suisse - si on retient la désignation officielle -, réunit à lui seul toutes ces vertus exceptionnelles et incarne ainsi le « meilleur ami de l’homme » sous une forme animale. Malgré sa volonté de travail prononcée et son tempérament affirmé, ce chien de race suisse reste très sociable et développe un lien fort avec ses maîtres.

Il présente de nombreuses similitudes avec son proche parent, le berger allemand, avec lequel il partage une histoire commune.  Il faut dire que ce n’est pas un hasard si le chien de berger est devenu le chien de travail et d’assistance le plus populaire au monde.  En plus de son efficacité remarquable, cet animal s’est toujours montré très attaché aux humains et docile, ce qui facilite grandement son éducation.

Un chien de travail, mais également de famille

Il n’est donc pas étonnant que le chien de berger soit aujourd’hui un chien de famille extrêmement apprécié. Son parent blanc, un peu moins connu, n’a rien à lui envier à cet égard. Le Berger Suisse Blanc a une nature extrêmement sociable et équilibrée. Il ne se montre jamais nerveux, anxieux ou même agressif et reste fidèlement aux côtés de son maître en toutes circonstances. Son caractère pacifique, sans être intrusif, en fait également un compagnon idéal pour les familles avec des enfants. Mais malgré toute l’affection que votre animal témoignera à votre progéniture, il faudra veiller à toujours respecter son statut de « chien ». Cela implique, entre autres, de le laisser travailler à sa guise et de satisfaire son envie, fortement ancrée en lui, de venir activement en aide aux humains.

Une race uniquement destinée aux personnes actives

L’appartenance à la race des chiens de berger signifie déjà que le berger blanc suisse ne saurait se contenter de la seule compagnie des humains. Ce chien de travail par essence veut être utile et n’appréciera pas de se prélasser sur le canapé en mode farniente – même s’il sait parfaitement profiter des instants de paresse une fois le travail accompli. Vous ne voulez pas le dresser pour faire de lui un chien de garde, d’assistance ou de sauvetage ? Si vous souhaitez l’éduquer comme simple chien de famille, il vous faudra lui trouver une occupation de remplacement, en optant par exemple pour un sport canin. Les chiens de berger excellent littéralement dans l’agility, mais ces animaux polyvalents sauront se passionner pour d’autres disciplines sportives.  L’important est de veiller à ce que ce grand chien suisse se dépense aussi bien physiquement que mentalement pour lui permettre de développer pleinement sa personnalité et de devenir « l’ami de ses maîtres pour la vie ».

bergers blancs suisses

Apparence

Un trait distinctif du berger blanc suisse apparaît déjà dans son nom : on reconnaît ce chien de race à son pelage d’un blanc pur, dont le poil double peut être court ou long.  Ses yeux de couleur marron à marron foncé, le bord foncé de ses paupières et sa truffe noire contrastent joliment avec une robe qui sort de l’ordinaire, assez difficile à trouver chez les autres races de chiens.  Ses oreilles se dressent en forme de triangle et sa longue queue est bien touffue.

Plus qu’une « simple » beauté

On aurait bien sûr tort de réduire le Berger Blanc Suisse à sa « beauté ». Il s’agit aussi d’un chien de travail polyvalent, dont le corps puissant et musclé a de quoi impressionner. Si on compare son élevage à celui du berger allemand, qui tend à favoriser une ligne de dos fortement inclinée et des pattes arrière angulées à l’extrême (notamment dans le cas d’un élevage « de beauté »), on constate que l’accent est davantage mis ici sur une morphologie naturelle et saine.  Comme le loup, ces chiens de race doivent avoir une ligne de dos droite et des membres postérieurs normalement angulés.

Quelle taille et quel poids fait ce chien à l’âge adulte ?

Les mensurations du Berger Blanc Suisse sont presque les mêmes que celles du berger allemand. Comme son célèbre parent, le représentant helvétique fait partie de la catégorie des races de chiens moyens à grands avec une hauteur au garrot comprise entre 58 cm et 66 cm chez les mâles et entre 53 cm et 61 cm chez les femelles. Son poids doit être proportionnel à sa taille et ne doit pas dépasser 40 kg chez les mâles, 35 kg chez les femelles.

Histoire

L’histoire des chiens de berger remonte à une époque très lointaine. Dès le 7ème siècle, les ancêtres à poil double des chiens de race actuels gardaient et guidaient les troupeaux de moutons tout en protégeant les biens de leur maître. L’élevage officiel de la race n’a cependant débuté qu’à la fin du 19ème siècle, lorsque l’officier de cavalerie prussien Max von Stephanitz décida de se consacrer à ces chiens très polyvalents. Comme la performance des animaux était le seul critère initialement retenu pour la sélection opérée par les éleveurs, aucune distinction ne fut faite dans un premier temps entre les chiens de berger à poil double, à poils longs, au pelage marron-noir ou blanc.

Le blanc comme révélateur d’un défaut ?

Au début du 20ème siècle, les descendants blancs de la race des chiens de berger commencèrent cependant à être de plus en plus discrédités. À l’origine de cette perte de prestige : de nouvelles découvertes scientifiques attribuant à une proportion de poils blancs trop élevée dans le pelage un risque accru de surdité et d’autres maladies héréditaires.  D’un point de vue génétique, il existe bien chez un grand nombre d’animaux un lien de corrélation entre une proportion de poils blancs élevée et certaines affections héréditaires. Les résultats de la recherche actuels montrent cependant que chez le berger blanc suisse, une autre constellation génétique se trouve à l’origine de la couleur blanche. Il n’y a donc pas plus lieu de redouter un risque accru d’évolutions néfastes chez cette variante que chez les chiens de berger de couleurs différentes.

Quand les éleveurs allemands de chiens de berger décidèrent en 1933 de rayer le pelage blanc du standard de la race et de le considérer désormais comme un défaut, ils n’avaient évidemment pas eu vent des dernières découvertes faites dans le domaine de la génétique. Fort heureusement, l’élevage des chiens de berger blancs se poursuivait au Canada et aux USA – indépendamment du standard allemand -, bien qu’avec un succès très mitigé, comme le montre l’histoire de l’American Canadian White Shepherd. En 1968, les Américains emboîtèrent néanmoins le pas aux Allemands et interdirent l’élevage du chien de berger avec des descendants blancs.

Renaissance en Suisse

C’est à un groupe de cynologues suisses que le chien de berger blanc doit sa survie. Sous l’impulsion des interdictions décrétées en Allemagne, son pays d’origine, et sur le continent américain, ils commencèrent l’élevage exclusif de chiens de berger blancs comme race pure en 1972.  Grâce à des animaux d’élevage qu’ils firent venir du Canada et des USA, ils réussirent à créer des groupes reproducteurs en bonne santé. En 1991, le « Berger Blanc Suisse » fut répertorié comme nouvelle race de chien dans le Livre des Origines Suisse. Le 4 juillet 2011, la FCI, la fédération cynologique internationale la plus grande au monde, reconnut à son tour officiellement les chiens de berger blancs comme race de chien à part entière.

Santé et élevage du berger suisse

De nos jours, le Berger Blanc Suisse est considéré comme un chien robuste en bonne santé. On observe malgré tout de temps à autre chez cette race - tout comme chez le berger allemand – l’apparition de certaines maladies héréditaires auxquelles ces chiens se montrent particulièrement vulnérables. Il peut s’agir de la si souvent redoutée dysplasie de la hanche (HD), mais également de maladies oculaires, de la mutation du gène MDR1, de myélopathies dégénératives (DM) ou encore d’une hyperthermie maligne. Avant de les sélectionner comme géniteurs, tout élevage sérieux soumet cependant ses animaux à un test génétique qui renseigne sur le degré de risque de transmission de certaines maladies héréditaires. Les chiens chargés d’un lourd bagage héréditaire sont exclus de l’élevage. Même les risques de santé auxquels le berger allemand se trouve exposé en raison d’une ligne de dos fortement inclinée (« hayon ») et d’une patte arrière démesurément angulée ne concerne pas la variante suisse, car les éleveurs du berger blanc accordent une grande importance à une morphologie naturelle s’alignant sur le modèle du loup.

Où acheter un Berger Blanc Suisse, et combien coûte un chiot de cette race ?

Si vous souhaitez acquérir un chien de cette race  qui soit en bonne santé, faites en sorte de l’acheter chez un professionnel fiable. Assurez-vous auprès de lui que tous les tests préconisés ont été effectués et demandez-lui à obtenir les résultats. S’il est digne de confiance, l’éleveur se fera un plaisir de vous renseigner et répondra aux éventuelles questions que vous pourriez lui poser sur la santé, l’alimentation, les soins et l’éducation des chiens de cette race. Insistez pour obtenir un rendez-vous personnalisé et faites-vous votre propre idée une fois sur place de l’éleveur, du chenil, et bien entendu des chiots. Attendez-vous à payer un prix assez élevé pour un chiot en bonne santé, qui a été soumis à tous les tests génétiques requis,  vacciné et vermifugé, et pour la socialisation duquel l’éleveur s’est dépensé sans compter. Un chiot de pure race provenant d’un élevage sérieux coûte généralement aux alentours de 1 000 euros.

berger blanc suisse dans l'herbe

L’alimentation du Berger Blanc Suisse

Il va de soi qu’aucun éleveur au monde ne pourra vous offrir la garantie que votre chiot va rester en bonne santé toute sa vie durant. En tant qu’acquéreur et futur éleveur, vous pouvez en revanche faire beaucoup pour que votre animal bénéficie d’une croissance saine, pour qu’il soit en bonne condition physique et qu'il déborde de vitalité. Vous lui rendrez de cette manière la vie aussi douce que possible. Une nourriture adaptée pendant la phase de croissance peut notamment réduire considérablement le risque de douleurs articulaires et aux hanches en empêchant une croissance trop rapide. Elle permettra aussi d’éviter une éventuelle surcharge des articulations (surtout si votre chien monte souvent des escaliers). Veillez par conséquent à toujours adapter l’alimentation de votre compagnon à ses besoins.

Quels aliments conviennent le mieux à cette race de chien ?

Il est malheureusement impossible d’émettre des recommandations générales sur l’alimentation idéale pour un berger blanc suisse car les besoins nutritionnels dépendent grandement de facteurs individuels comme la taille, le poids, l’âge, et le degré d’activité de l’animal. Des situations particulières comme la phase de croissance d’un chiot, la gestation d’une chienne, mais également certaines maladies ou mises à contribution physiques nécessitent en outre une alimentation spéciale. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à l’éleveur ou à votre vétérinaire pour trouver la nourriture la plus adaptée à votre protégé.

De la nourriture crue, sèche ou humide ? Quelle mode d’alimentation est adapté à mon animal ?

Le principe de base est le suivant : en tant que descendant du loup, le chien a besoin de viande en quantité suffisante. Celle-ci lui sert de principale source de protéines et devrait représenter environ 70 % de son alimentation. Il faut cependant veiller à ce que votre animal ne manque pas d’une certaine quantité de légumes, de fruits et de matières grasses si vous voulez couvrir tous ses besoins. Depuis quelque temps, un grand nombre d’éleveurs de bergers blancs suisses ne jurent que par l’alimentation BARF, mais vous pouvez tout aussi bien nourrir votre chien avec une nourriture du commerce de qualité supérieure - humide ou sèche -, sans pour autant la complémenter avec des vitamines ou des minéraux. Il existe aujourd’hui une grande variété d’aliments adaptés aux besoins des différents types de chiens : pour les chiots, les chiens adultes ou seniors, les chiens de grande ou petite taille, ou encore les animaux particulièrement actifs. Il est également possible de se procurer des aliments spécifiquement élaborés pour les pelages clairs comme celui du berger blanc suisse.  Ils contiennent moins de carotine, de cuivre et de vitamine A et sont censés, d’après les fabricants, empêcher un jaunissement trop prononcé du poil.

Quels que soient la nourriture ou le mode d’alimentation que vous choisissez, l’essentiel est de les adapter aux besoins de votre animal en tenant également compte de vos souhaits personnels en matière de préparation, de conservation et de prise en main.

Soins

Compte tenu de son poil double, l’entretien du pelage du berger blanc suisse ne pose pas de problème particulier et s’avère plutôt facile. Il vaut tout de même mieux le peigner régulièrement pour que le poil conserve une bonne structure et tout son éclat. Il est également indispensable de faire vermifuger et vacciner régulièrement votre compagnon chez le vétérinaire. Vous devriez en outre contrôler tout particulièrement les oreilles, les yeux et les griffes de votre animal, qui doivent être raccourcies au besoin. Ces parties du corps doivent elles aussi être de temps à autre nettoyées et examinées par le vétérinaire si des changements surviennent.

L’activité physique du berger blanc suisse nécessite en revanche davantage de temps. Ce chien d’utilité actif aime les longues promenades en compagnie de son maître qui lui permettent de se dépenser physiquement et mentalement (par le biais de l’apprentissage d’ordres, d’astuces ou de certains jeux par exemple). En plus de ces sorties, il est conseillé de stimuler ce chien plein d’entrain, soit en le dressant pour faire de lui un chien de sauvetage, de thérapie ou d’assistance, soit en lui faisant pratiquer un sport canin. Vous trouverez des informations et des offres à ce sujet dans des clubs ou des écoles d’éducation canine.

Ce chien est-il fait pour moi ?

Tout acheteur de chien potentiel devrait prendre le temps de se demander s’il dispose de suffisamment de temps à consacrer à son futur animal. Cette question se pose d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un chien aussi actif que le berger blanc suisse. Les personnes très engagées sur le plan professionnel ou qui ne peuvent pas se déplacer facilement en raison d’un handicap physique ou pour d’autres raisons, feraient mieux de s’abstenir d’acquérir ce chien de race. Le Berger Blanc Suisse est un compagnon idéal pour les personnes actives et les familles qui ont le temps et l’envie de se dépenser avec leur chien dans la nature ou sur un terrain d’entraînement. Ce chien sportif et dynamique appréciera tout particulièrement un environnement rural, qui lui offre de nombreuses occasions d’excursions diverses et variées.

Un certain savoir-faire dans le domaine de l’élevage et de l’éducation canine sera sûrement un atout supplémentaire. Si vous savez éduquer votre animal en lui témoignant de l’affection tout en faisant preuve de cohérence et de compréhension pour son tempérament de chien, le berger blanc suisse deviendra sans aucun doute votre « meilleur ami pour la vie ».

Articles les plus utiles
10 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !
13 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.
15 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, à la taille moyenne et au magnifique pelage, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement.