Briard

Un Briard sur une plaine enneigée

Élégant et de taille moyenne, le Briard, avec ses poils longs et ondulés, fait aujourd’hui partie des chiens les plus appréciés des familles, notamment pour sa nature amicale. Compte tenu de son obstination et de son tempérament affirmé, cet ancienne race de chien de berger doit toutefois être confié à des maîtres expérimentés.

Physionomie : quelles sont les spécificités du Briard ?

Le Berger de Brie n’est pas un chien qui se contente de « courir à côté de son maître », comme le prouve son apparence massive. Sa grande taille (jusqu’à 68 cm), son corps bien proportionné et son poil long et luxuriant le rendent imposant. Sa robe « torsadée » caractéristique forme de longues mèches sur tout le corps, y compris la tête. Ce chien a beau avoir un sous-poil plutôt léger, son abondante fourrure lui offre un manteau protecteur fiable par tous les temps. La robe du Briard est noire, grise ou fauve (fauve marqué de sable / fauve). Pour cette dernière variante, des charbonnures noires sont autorisées, les pointes des poils sont alors teintées de noir. Les marques blanches ne sont en revanche pas tolérées.

Une moustache et un double ergot

La tête puissante au stop bien marqué du Briard est dotée d’une longue moustache et d’une barbe ainsi que de sourcils proéminents. Les oreilles tombantes plutôt courtes, autrefois coupées, sont elles aussi couvertes de poils longs. La queue forme un léger crochet en forme de J et elle est également touffue. Elle pend vers le bas lorsque le Briard est debout mais elle peut s’inscrire dans le prolongement du dos lorsqu’il est en action. Le poil épais du Briard rappelle celui d’autres races anciennes de chien de berger comme le Bobtail ou le berger Picard.

Une autre particularité de la race est la présence de doubles ergots, placés le plus bas possible sur les pattes arrière. Ce témoignage original de son passé se révèle aujourd’hui plutôt gênant. Les ongles de ces pouces bien séparés augmentent en effet le risque de blessure, notamment lors de la pratique d’un sport, et doivent donc impérativement être maintenus courts.

Tempérament : le Berger de Brie est-il difficile à dresser ?

Le Briard a un caractère équilibré et affectueux. Il aime les enfants et se montre fidèle envers ses maîtres – il n’est donc pas étonnant que ce chien de berger originaire de la plaine briarde jouisse d’une grande popularité comme chien de famille. Cependant, son caractère obstiné et son besoin insatiable d’exercice et d’occupations font de temps à autre de son éducation un véritable défi qu’on aurait tort de prendre à la légère !

Une boule d’énergie qui a le sens de la famille

Ses qualités de chien de berger, le Briard – également appelé « Berger de Brie » – ne cesse de les démontrer. Il fait preuve d’une indépendance, d’une intelligence et d’une vigilance remarquables. Avec les étrangers, il se montre naturellement méfiant et n’hésite pas à se mettre en travers de la route d’un agresseur – après tout, le berger briard intrépide a affronté des loups par le passé, lorsqu’il s’agissait de protéger son troupeau. Même dans son rôle de chien de famille, il a conservé cet instinct naturel de protection qui peut prendre des allures comiques lorsqu’il tente de maintenir la cohésion de sa meute humaine pendant les excursions familiales. Il a beau être très proche de son maître, il préfère se sentir entouré de sa famille au complet. Si l’un des membres manque à l’appel ou s’éloigne « sans autorisation » du groupe, ce chien Français plein d’affection a tendance à s’agiter facilement.

Ne laissez pas votre Briard de côté

Ce chien de race au sens de la famille très développé a d’autant plus de mal à supporter la solitude. Si vous devenez propriétaire d’un chiot Briard, vous feriez donc bien de le préparer aux périodes de séparation le plus tôt possible, car il y aura toujours des rendez-vous que vous ne pourrez pas honorer avec votre chien. En règle générale, vous devriez toutefois essayer de faire le plus de choses possible avec lui. Le Briard n’est pas un chien que l’on peut juste garder « à ses côtés ». Si vous devenez propriétaire d’un chien de cette race, vous devez donc impérativement envisager la fréquentation d’une école pour chiot, de longues promenades en pleine nature, des séances de jogging et des randonnées à vélo en compagnie de votre animal, voire une formation de chien de pistage, de sauvetage ou de thérapie. Une fois qu’il se sera bien dépensé, ce chien sportif et endurant se montrera calme et équilibré et deviendra un compagnon extrêmement affectueux et fiable, qui traversera toutes les épreuves aux côtés de sa famille.

Une éducation compliquée

Le sport permet à votre chien de se maintenir en forme, mais aussi de gagner en équilibre mental. L’apprentissage des exercices entrepris ensemble s’avère en outre bénéfique pour l’instauration d’un climat de confiance mutuelle entre vous et votre chien et sert de précieux fondement à une cohabitation harmonieuse avec votre compagnon.

Compte tenu de son caractère têtu et de son obstination, le Briard fait partie des races de chiens assez difficiles à éduquer. En proposant à votre chien suffisamment d’activités qui le stimulent physiquement et mentalement, vous éviterez toutefois qu’il ne se mette à chercher de lui-même des missions qui ne vous conviennent pas. Ses besoins satisfaits, le Briard sera d’autant plus enclin à accomplir vos exercices éducatifs, vos ordres et vos commandements.

Origine : depuis quand cette race de chien ancestrale existe-t-elle ?

Même s’il est aujourd’hui impossible de remonter à son origine exacte, le Briard fait sans nul doute partie des plus anciens chiens de berger français. Il descend probablement de chiens de ferme et de berger originaires de la plaine briarde, et c’est un croisement entre le berger picard et le barbet qui a permis de développer les caractéristiques spécifiques à la race. Autrefois, la tradition voulait que le Briard soit tondu en même temps que les moutons qu’il gardait. Si l’on trouve des descriptions correspondant à ce chien de berger français dans des écrits datant de 1387, ce n’est qu’en 1785 que ce chien est désigné pour la première fois par l’appellation « Chien de berger de Brie. »

Un chiot Briard sur le sable © slunicko24 / stock.adobe.com

Un chien de travail polyvalent

Cet imposant chien de berger, dont les missions originelles consistaient non seulement à garder les troupeaux mais également à chasser, fait sa première apparition à une exposition canine en 1863. La race du Briard n’est toutefois reconnue officiellement que 30 ans plus tard. Le premier standard officiel est publié en 1897. Le Briard doit notamment la pérennité de sa race à son engagement indéfectible comme chien de patrouille, chien estafette et chien sanitaire pendant les deux guerres mondiales. Le fait que le Briard obtienne de bons résultats dans le cadre de compétitions sportives n’est pas surprenant dès lors que l’on se penche sur son histoire.

Soins et santé : le pelage du Briard est-il difficile à peigner ?

Le Briard a-t-il une santé solide ?

Si vous êtes déjà l’heureux propriétaire d’un Berger de Brie de pure race, vous n’avez presque pas à redouter les maladies héréditaires. Le Briard est heureusement une race de chien très robuste, qui vit relativement longtemps. Ce chien a une espérance de vie moyenne de 12 ans. Un point faible du Briard est toutefois – comme pour de nombreux chiens de sa taille – la hanche. Bien que le risque de dysplasie de la hanche (DH) ait pu être réduit grâce à des normes d’élevage strictes, vous devez veiller à ce que cette articulation ne soit pas surchargée, surtout pendant la phase de croissance de votre chien. Il est donc préférable de lui éviter d’avoir à monter trop d’escaliers ou de faire de très longues randonnées à vélo lorsque votre protégé est encore jeune. Des maladies oculaires (PRA et CEA) ainsi que le défaut MDR1, qui peut entraîner une intolérance à certains médicaments, peuvent également apparaître dans des cas isolés. Il est donc important de vous rendre régulièrement chez votre vétérinaire pour les visites de routine, car c’est le seul moyen dont vous disposez pour détecter et traiter les maladies à temps.

Le toilettage de ce chien est-il exigeant ?

Il va de soi que les soins prodigués à domicile jouent un rôle essentiel pour la santé de votre animal. On aurait tort de sous-estimer l’importance que revêt le toilettage d’un Briard. Bien que son sous-poil soit léger, ses longs poils torsadés ont tendance à s’emmêler rapidement et doivent donc être brossés tous les deux jours. Une à deux fois par semaine, vous devriez peigner soigneusement et en profondeur ses poils ondulés pendant une heure au moins de manière à éliminer les saletés et les poils morts. Si cela s’avère possible, évitez de nettoyer votre Briard avec un shampooing, qui ramollirait inutilement son poil dur et sec. Votre chien peut bien sûr se baigner dans des eaux naturelles aussi souvent qu’il le souhaite.

Mettre en place des rituels de toilettage

Pour vous faciliter – à vous et à votre chien – la tâche quelque peu pénible de l’entretien du pelage, vous devriez dans la mesure du possible instaurer des rituels de toilettage le plus tôt possible, quand votre animal est encore chiot. Habituez votre jeune chien à rester immobile pendant que vous le peignez et associez cette pratique à une expérience positive. Peignez-le par exemple le soir, lorsque votre chien est allongé sur le canapé devant vous et que vous avez l’habitude et le temps de lui prodiguer des caresses affectueuses. S’il parvient à rester immobile, vous pouvez bien sûr lui donner une friandise après l’avoir peigné. Une fois que vous avez trouvé un moment approprié pour ce toilettage en profondeur, ne changez rien. Un rituel fixe donne à votre chien un sentiment de sécurité et lui permet de se détendre pendant le toilettage.

Nourriture : de quelle alimentation les Briards ont-ils besoin ?

Des heures fixes sont également recommandées pour les repas de votre protégé. Les chiens sont sensibles aux différentes heures de la journée et ils assimilent assez vite quand il est temps de manger, de sortir ou de dormir. Des horaires fixes leur donnent un point d’appui, et cela évite en outre qu’ils ne quémandent trop en dehors des heures de repas. Si un chiot a besoin de trois à quatre fois repas par jour jusqu’à l’âge de 16 semaines, le nombre de repas diminue au fil du temps. Entre le quatrième et le neuvième mois, votre jeune chien ne s’alimentera plus que trois fois par jour, et à partir du neuvième mois, deux repas fixes par jour suffisent.

Quelle est la nourriture idéale pour le Briard ?

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour choisir la nourriture adaptée au Briard. Outre le coût, l’offre et la préparation des aliments, c’est avant tout la composition qui doit s’avérer déterminante pour effectuer votre choix. La composition des nutriments dépend de l’âge, du niveau d’activité, du poids et de l’état de santé de l’animal. Il n’est donc pas possible de formuler des recommandations générales pour votre Briard. Pour trouver une nourriture dont les nutriments et les vitamines répondent parfaitement aux besoins spécifiques de votre chien, le mieux est de consulter votre vétérinaire ou un nutritionniste canin.

Quelle composition optimale pour les aliments ?

En principe, l’alimentation de votre Briard doit se caractériser par une teneur élevée en protéines sous forme de viande de haute qualité (environ 70 pour cent) et une forte proportion de légumes (environ 20-30 pour cent). Les céréales ne doivent pas représenter plus de 10 % des ingrédients. Les édulcorants tels que le sucre, les exhausteurs de goût artificiels et les matières de remplissage inutiles sont à proscrire de l’alimentation. Veillez également à mettre à la disposition de votre animal de l’eau fraîche en quantité suffisante – elle devrait d’ailleurs toujours être à sa portée, et pas seulement pendant les repas à heures fixes.

Un briard assis dans le gazon © michaelstephan / stock.adobe.com

Activités : les Bergers de Brie nécessitent-ils beaucoup d’exercice ?

En plus des soins et de l’alimentation, ce sont bien sûr les conditions d’élevage qui contribuent le plus au « facteur bien-être » de votre animal. Il n’est pas toujours facile de répondre aux exigences d’un Berger de Brie. Cet ancien chien de berger et de chasse a besoin de beaucoup d’espace, de beaucoup d’exercice et de nombreuses d’activités pour se dépenser pleinement. Il aime toute forme d’activité physique qui lui permet de donner libre cours à son tempérament et à son incroyable endurance.

Cherche maître sportif force de proposition

Il va sans dire que ce chien de race ne s’entendra pas avec les personnes casanières. Pour devenir propriétaire d’un Briard, il vaut mieux non seulement posséder une maison avec un grand jardin clôturé, mais aussi prendre beaucoup de plaisir à faire des sorties sur un mode sportif. Les balades à vélo, le jogging ou les promenades à cheval sont autant d’occasions de satisfaire les exigences physiques et mentales de votre chien. Les promenades quotidiennes doivent être aussi variées que possible. Les jeux de rapport, les missions de recherche, l’enseignement de petits tours ou les courses-poursuites avec d’autres chiens dans un parc à chiens permettent d’éviter les activités répétitives et l’ennui lors de vos promenades.

Quel sport canin convient le mieux au Briard ?

Cet ancien chien de travail a absolument besoin d’une activité qui fasse sens. En complément des promenades, des excursions à vélo ou du jogging, la fréquentation d’un club de sport canin est donc vivement conseillée. Compte tenu de la polyvalence de ce chien de race français, d’innombrables possibilités s’offrent à lui dans le domaine du sport. Pistage, agility, sports de compétition ou de défense : le Briard fait bonne figure dans presque toutes les disciplines sportives.

Adoption : où vous procurer le chien de berger de vos rêves ?

Le Briard est-il le chien qu’il me faut ?

Avez-vous assez de place pour accueillir ce chien qui aime bouger ? Faites-vous vous-même du sport ? Disposez-vous de suffisamment de temps pour vous occuper de ce chien de race plein de dynamisme et d’énergie ? Avez-vous déjà l’expérience des chiens et savez-vous comment les éduquer ? Si vous répondez par l’affirmative à l’ensemble de ces questions, le Briard pourrait effectivement être la race de chien qui vous convient.

Combien coûte un Briard ?

Malgré ses excellentes qualités et sa polyvalence, le Briard est encore peu connu hors de France. Si vous souhaitez acquérir un chiot briard, il vous faudra peut-être vous armer de patience. Mais cette situation présente aussi un avantage : vous aurez ainsi le temps de réfléchir à l’achat de ce chien aussi charmant qu’exigeant.

Si vous achetez un chiot Briard, son prix doit s’élever à 900 euros au minimum. Les offres nettement inférieures à ce prix ne sont pas sérieuses et se font généralement au détriment de la santé de l’animal. Comme le Briard ne fait heureusement pas partie des élevages en vogue, le risque de tomber sur des éleveurs peu sérieux ou avides de profit est relativement faible.

Conseils et actions de l’éleveur

Si vous avez pris la décision d’acheter un Briard, vous devez vous adresser à un éleveur sérieux qui élève ses animaux selon les normes de la FCI, qui respecte les conditions d’élevage préconisées et qui a procédé à tous les examens requis. L’éleveur doit vous convenir autant sur le fond que sur la forme. Ne vous contentez pas de prendre le « premier venu », juste parce qu’il se trouve près de chez vous. Dans l’idéal, l’éleveur que vous choisissez continuera à vous conseiller et à vous épauler pendant un certain temps après l’achat. Faire appel au savoir-faire d’un éleveur de briards expérimenté et le questionner sur des problématiques qui ne surgissent qu’une fois que vous avez commencé à vivre avec votre chien peut valoir de l’or et évite dans bien des cas de faire appel à d’autres experts canins.

Briard en détresse

Il peut également être de se rendre dans un refuge pour animaux, où certains Briards échouent parce que les anciens propriétaires ne pouvaient plus répondre aux exigences de ce chien de race. Il se peut que vous y trouviez votre bonheur et que vous offriez un nouveau foyer à un chien en détresse.

Conclusion : un excellent chien de thérapie au tempérament sportif

Si vous devenez l’heureux propriétaire d’un Briard, vous ne tarderez pas à constater que la détention et l’éducation de ce chien de race requièrent beaucoup d’engagement, de temps et de cohérence. Mais l’effort en vaut la peine : s’il se trouve entre de bonnes mains, cet animal docile et amical deviendra un partenaire qui apporte énormément à ses maîtres, que ce soit dans le cadre d’activités sportives communes ou sur le plan mental. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le berger de Brie est de plus en plus souvent employé comme chien de thérapie.

Articles les plus utiles
13 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !

14 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.

12 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, chien de taille moyenne au pelage magnifique, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement. Apprenez l'essentiel sur cette belle race de chien dans notre article.