Comment bien entretenir le pelage de votre chien ?

un chien se fait brosser les poils

Lorsqu'on adopte un chien, il est important d’entretenir son pelage régulièrement. Si votre chien a le poil terne, voici quelques conseils qui vous aideront à garder son poil brillant tout au long de sa vie. 

Le pelage du chien : une question de race

Avec plus de 300 races différentes, les types de pelage ne sont pas les mêmes d'un chien à l'autre. Au fil des siècles, il s'est adapté aux différentes conditions. On distingue 2 types de poils dans le pelage du chien : les poils primaires (ou de couverture) qui forment une couche imperméable afin de protéger le chien de l'eau et des intempéries. Ensuite viennent les poils secondaires (ou sous-poils) qui protègent le chien du froid et des fortes températures. 

Chez certaines races (comme le Samoyède), les sous-poils sont abondants. Mais chez d'autres, comme le Dalmatien, les sous-poils sont rares. Selon la structure du poil, l'entretien sera différent. 

Les chiens au pelage abondants

Au printemps, le chien perd une grande partie de ses poils et son pelage devient dur. À l'inverse, en automne, les poils deviennent très épais pour affronter l'hiver. Lors de ces périodes de transition, il est important de bien entretenir le pelage de votre chien. 

Parmi les chiens à poils abondants on retrouve le berger allemand, le Labrador-Retriever, le Spitz et les chiens de traîneau en général. Les poils dits "courts" atteignent généralement 4 centimètres de long alors que les poils "longs" peuvent mesurer jusqu'à 10 centimètres. Les sous-poils peuvent atteindre la même longueur. 

Les chiens à poils courts ne nécessitent que peu d'entretien

Par "poils courts" nous entendons un poil court et lisse sans ou avec très peu de sous-poils. Puisque le pelage est constitué en majorité de poils de couverture, la perte est faible. Le chien perdra des poils toute l'année mais en très faible quantité. Parmi les races de chiens à poils courts on retrouve le Boxer ou encore le Pinscher. 

Les chiens à poils longs nécessitent beaucoup d'entretien

Parmi ces chiens, on distingue les races avec beaucoup ou peu de sous-poils. 

Si votre chien à poils longs a énormément de sous-poils, prévoyez beaucoup de temps pour entretenir son pelage.  

Les chiens aux poils frisés

Le plus connu d'entre eux est sans doute le caniche ou d'autres races comme le Barbet ont aussi les poils très frisésMalgré le fait que races ont généralement les poils longs, et que leur pelage comporte beaucoup de sous-poilsils ne perdent presque pas leurs poils. 

Ces chiens ne subissent pas de changement de pelage lors des périodes de transition, mais ils ont besoin d'être régulièrement tondus. Une attention toute particulière sur les oreilles vous est recommandée : certaines races aux poils frisés ont besoin d'un soin particulier aux oreilles afin d'éviter la chute de poils morts dans le conduit auditif externe. 

Les chiens au pelage robuste

Le pelage de ces chiens est souvent accompagné de beaucoup de sous-poils. Parmi ces chiens on retrouve le Schnauzer, le Border Terrier et bien d'autres.. 

Les chiens aux pelages particuliers

Les chiens sans poils comme le chien chinois à crête, n'ont quasiment pas de poils, ce qui rend leur toilettage facile. Cependant, les jours ensoleillés, l’application d’une protection solaire est recommandée. 

D'autres chiens, comme le Puli possèdent un poil feutré. Sa particularité ? Il possède des sous-poils doux et laineux mais des poils de couverture longs et rugueux. Ce type de chien nécessite un entretien particulier : renseignez-vous auprès de l'éleveur ou de votre toiletteur pour en savoir plus. 

La brosse et le peigne : les meilleurs alliés pour entretenir le pelage du chien

Qu'il s'agisse de poils frisés, courts, longs ou lisses, le chien aura droit à sa séance de toilettage. En peignant et en brossant votre chien, vous enlèverez les poils morts afin qu'ils ne s'emmêlent pas, bonus : vous renforcez sa circulation sanguine ! 

À quelle fréquence brosser un chien ?

Les chiens aux poils longs comme le Bichon Havanais ont besoin d'un toilettage régulier. Leur brossage peut prendre une heure et doit être effectué une fois par semaine. Profitez-en pour vérifier l'état des oreilles et des griffes de votre chien. 

Essayez d'habituer votre chien au brossage dès le plus jeune âge

Pour habituer un chiot au brossage, faites-le lorsque ce dernier est fatigué (après avoir joué ou une fait une promenade), choisissez un endroit calme et une brosse spéciale. Commencez par des séances très courtes (quelques minutes) et appâtez votre chiot avec une petite friandise. 

Il faut que votre animal comprenne que le toilettage est agréable.  

Astuce : vous pouvez utiliser un kit de toilettage pour chien.

Choisir une brosse en fonction du type de pelage du chien

Vous pouvez utiliser une brosse pour chien classique lorsque ce dernier a des poils courts. Attention : certaines races comme les caniches peuvent aussi avoir les poils emmêlés ! Concernant les chiens à poils dur, les cardes sont très pratiques. 

Enfin, un démêloir favorise l’élimination des poils morts pour tout type de pelage 

Pour les propriétaires de chiens de grande taille, la brosse double FURminator sera votre alliée quotidien. Avec ses picots durs, elle démêle et nettoie les poils du chien. Attention : elle ne convient pas aux chiens sans sous-poils.  

FURminator pour entretenir le pelage du chien

Brosse double FURminator 

  • Démêle les poils et enlève les nœuds 
  • Poignée ergonomique et antidérapante 
  • S'utilise sur poils secs et mouillés  

Besoins particuliers pour entretenir le pelage du chien

Certaines races ont des besoins plus exigeants lorsqu'il s'agit d'entretenir leur pelagenotamment d'un toilettage et d'une tonte de manière régulière. 

Le toilettage

La première étape du toilettage de votre chien est d’enlever les poils morts avec vos doigts. Les chiens à poils dur en ont particulièrement besoin, puisque leurs poils ne tombent pas tout seul. Cela permet d'éviter une irritation et/ou inflammation de la peau qui peuvent se développer si les poils morts ne sont pas retirés.  

Ce type de toilettage doit être effectué toutes les 8 à 12 semaines.  

La tonte

Votre chien ne perd presque pas de poils ? La tonte est quand même recommandée tous les 2 à 3 mois, suivant son type de pelage. Dans le cas contraire, le pelage en devenant trop long peut entraîner une inflammation de la peau. 

Pour habituer votre chien au bruit de la tondeuse, commencez dès qu'il est petit en le récompensant ! En cas de doute, laissez votre toiletteur se charger de la tonte. 

Attention : ce qui est nécessaire pour un chien à poils frisés peut nuire à d'autres races (notamment à poil dur). Mais vous pouvez peigner votre chien afin d'éliminer le maximum de poils morts.

La visite chez le toiletteur

Même si vous toilettez votre chien vous-même, il est nécessaire de laisser un expert s'en occuper les premières fois afin d’apprendre correctement les gestes. Si vous choisissez de laisser votre toiletteur s'occuper de votre chien, vous devez l'y habituer dès le plus jeune âge. 

Quand faut-il laver un chien ?

Vous pouvez laver votre chien dès que ce dernier est sale. N'oubliez pas d'utiliser un shampooing pour chien. Il est nécessaire de laver votre chien lorsque : 

  • il est très sale 
  • avant la tonte 
  • il s'est roulé dans des endroits malodorants 

Un pelage brillant grâce à une alimentation de qualité

Une bonne alimentation aura un impact direct sur le pelage de votre chien, vous retrouverez toute notre sélection de croquettes pour l’entretien du poil ici. 

Conseil : lorsque le pelage du chien est en transition, des compléments alimentaires peuvent renforcer l'état du poil.

Il s'agit notamment de friandises contenant des oméga-3 et oméga-6. La levure de bière peut également redonner de l'éclat au pelage.  

En cas de doute, consultez un vétérinaire. 

 

Articles les plus utiles
7 min

Le coronavirus chez le chien

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.
4 min

La diarrhée chez le chien

Il est rare qu'au cours de sa vie, un chien ne souffre pas de diarrhée une seule fois. De nombreux chiens sont régulièrement affectés par ce désagréable problème digestif : ils ont besoin de faire leurs besoins plus fréquemment et leurs selles présentent une consistance liquide. Cela peut être le symptôme d’un problème de santé plus préoccupant. Il est donc préférable de savoir comment prévenir la diarrhée chez le chien et comment y remédier pour que votre chien reste en pleine santé !
15 min

Les démangeaisons chez le chien

Tous les maîtres le savent : les chiens se grattent de temps en temps. Mais si vous remarquez que les démangeaisons de votre chien dépassent un niveau normal, ou qu’il se lèche et se nettoie plus souvent que d'habitude, vous devez agir immédiatement contre les démangeaisons. Les démangeaisons chez le chien peuvent gravement nuire à son bien-être et à sa qualité de vie. Parfois, elles sont si intenses que le chien et son maître ne peuvent plus dormir. Les démangeaisons chez le chien peuvent se manifester de différentes manières. La plupart du temps, le maître observe que le chien se gratte différentes parties du corps avec les pattes avant ou arrière. Cela peut concerner toutes les parties du corps du chien. S'il secoue la tête, par exemple, cela indique que ses oreilles le démangent. Les chiens lèchent et mordillent également leurs pattes, leurs jambes, leur dos et leur croupe. Pour soulager les zones qu'il n'arrive pas à atteindre, les chiens se frottent contre le mur et sur le tapis. Souvent, les démangeaisons ne sont pas le seul problème. À cause des grattements incessants, la peau risque de s'enflammer et d'attraper des bactéries, des champignons et autres agents pathogènes qui risquent de mener à une infection. Une infection de la peau ne fera qu'aggraver les démangeaisons, et le chien va se retrouver dans un cercle vicieux.