Berger hollandais

portrait d'un berger hollandais dans un champ

Le berger hollandais (Hollandse Herdershond) est une race de chien qui existe en trois variétés : poil court, poil long et poil dur. Il s’agit d’un chien d’utilité polyvalent et un fidèle chien de famille. Son tempérament vif et sa grande sensibilité exigent toutefois un peu d’habileté dans son éducation.

Caractéristiques générales de l’Hollandse Herdershond

Avec une bonne éducation et un entraînement adéquat, le berger hollandais « sert » à presque tout. L’ancien chien de berger est souvent utilisé pour des services auprès de la police et pour le sauvetage, en tant que chien de personne malvoyante et de thérapie ou bien simplement en animal de compagnie sportif pour toute la famille. Après tout, il est lui aussi, tout comme ses cousins allemands et belges, doté de toutes les « caractéristiques d’un véritable chien de berger », comme le stipule le Standard FCI.

Un ami fiable avec un besoin d’indépendance

Le berger hollandais possède une forte volonté de travailler et se révèle être un chien d’utilité obéissant et fiable, fidèle et attentif à son maître. Sa grande intelligence et son énorme endurance répondent à tous les besoins. Toutefois, les propriétaires de ce chien de race doivent garder à l’esprit que, par son histoire, c’est un chien qui agit de manière très indépendante et qui, s’il n’est pas guidé, n’hésite pas à prendre des initiatives. Lorsqu’autrefois, il gardait de grands troupeaux d’animaux, sa capacité à prendre ses propres décisions et à travailler seul et de manière indépendante du berger étaient très recherchées. En revanche, lorsqu’il vit en famille, ces caractéristiques lui font parfois obstacle.

Le berger hollandais est-il difficile à éduquer ?

Dès son plus jeune âge, le Hollander Herdershond a besoin d’une personne de référence forte à ses côtés, capable de le guider avec amour mais fermeté. Une hiérarchie claire est extrêmement importante pour ce chien de race primitif. Dans la famille, il se concentre généralement sur un seul membre responsable. Il respecte certes les autres membres de la famille, mais à ses yeux, c’est surtout le « chef de meute » qui « dirige ». Mais ce chien intelligent ne suivra pas non plus aveuglément les ordres de sa personne de référence : il ne deviendra le compagnon obéissant et docile décrit par le Standard FCI qu’avec une motivation adéquate.

Des incitations à la motivation pour un entraînement réussi

Une friandise ou un compliment de reconnaissance de son propriétaire suffisent généralement à motiver le chien. La perspective d’un jeu passionnant avec son maître ou de gambader librement avec d’autres chiens peut également être très efficaces lors des entraînements. Si le propriétaire sait utiliser habilement ces motivations et s’il réussit à solliciter son compagnon actif à la fois physiquement et mentalement, il sera alors récompensé par un chien extrêmement fiable, attentif et facile à guider, qui s’entendra également très bien avec les enfants et les autres chiens.

berger hollandais bringé dans la nature © Mary Swift / stock.adobe.com

Apparence : une grande variété de pelages

L’apparence du berger hollandais est aussi variée que son caractère. Comme le berger belge, le Hollandse Herdershond est différencié en trois variétés, qui se distinguent non seulement par leur apparence, mais aussi par leur caractère.

Les trois variantes : poil court, long et dur

En fonction du pelage et de la nature de la robe, la race est divisée en poil court, poil long et poil dur. Alors que la variante à poil court est généralement considérée comme plus instinctive et plus fougueuse, les chiens de race à poil long et à poil dur sont généralement considérés comme plus calmes et plus tolérants. Toutes les variétés ont en commun un pelage bringé, dont la couleur de fond dorée et argentée varie d’un ton sable clair à un châtain foncé. Les bergers à poils durs peuvent, en plus de la robe tachetée dorée et argentée, avoir un pelage bleu-gris ou poivre et sel.

De taille moyenne et musclé

Avec une hauteur d’épaule pouvant atteindre 62 cm pour les mâles et 60 cm pour les femelles, les trois variantes font partie des races de chiens de taille moyenne à grande. Le poids moyen, qui dépend de la taille et du sexe, se situe entre 23 et 30 kg. Le berger hollandais possède une corpulence puissante, mais toujours bien proportionnée. Sa tête cunéiforme, qui semble parfois carrée chez le type à poil dur, est de taille harmonieuse par rapport à son corps et il possède des oreilles de taille moyenne qui se dressent visiblement lorsqu’il est excité.

Histoire : un ancien chien de berger

Encore aujourd’hui, le berger hollandais conserve, sur de nombreux points, son étroite parenté avec le berger belge. Après tout, les deux bergers ont une histoire commune. Leurs ancêtres sont originaires du sud des Pays-Bas, en particulier de la région du Brabant et de la Belgique voisine et servaient déjà au début du 18e siècle de chiens de garde et de troupeau pour les paysans de la région. Ils accompagnaient autrefois les troupeaux de moutons des paysans dans les champs et même sur leurs trajets en direction du marché ou du port. Ils veillaient à ce que le bétail reste à l’écart des champs agricoles. Les paysans appréciaient particulièrement la polyvalence de ces chiens, qui gardaient non seulement les moutons, mais accompagnaient également les vaches à la traite et servaient de chien de garde pour la maison et la ferme.

Séparation entre le berger belge et le berger hollandais

Avec la séparation de la Belgique des Pays-Bas, la race, jusqu’alors unique, a été divisée en deux races de chiens différentes et nationales. La nature et l’utilisation de ces chiens n’ont cependant pas changé malgré cette séparation, car les exigences des agriculteurs à l’égard de leurs chiens sont restées les mêmes. Contrairement à la Belgique et à l’Allemagne, où les cynologues ont très tôt mis en place un élevage pur de bergers belges ou allemands, l’intérêt était plutôt faible aux Pays-Bas. Pour les bergers et les fermiers néerlandais, seule l’utilité de leurs chiens comptait et ils se sont donc peu investis dans l’élevage de race pure. Entre 1874, date à laquelle le premier chien de berger national a été présenté lors d’une exposition canine à Amsterdam, et 1898, date à laquelle le « Nederlandse Herdershonden Club » (N.H.C.) a finalement été fondé, pas plus de dix chiens de berger de race sont apparus lors des expositions. Dans les années qui suivirent, le club s’efforça d’établir un standard uniforme et tenta de faire du berger hollandais, qui perdait sa fonction première avec le recul des grands troupeaux de moutons et la transformation des landes, un chien destiné à la police et un chien guide pour malvoyants.

De nombreux conflits sur le chemin de la reconnaissance

De nombreux confits concernant les variantes autorisées, et notamment la désignation quelque peu trompeuse de « hollandais » dans le nom de la race, qui ne correspond pas strictement à la zone de répartition initiale de la race, ont eu pour conséquence que l’élevage des chiens néerlandais de race n’a progressé que lentement. Les tentatives de réunir à nouveau le berger hollandais et le berger belge en une race unique de « bergers du Brabant » ont échoué face à la résistance de la Belgique, qui avait déjà remporté de grands succès avec son malinois national. Ce n’est qu’en 1960, lorsque le standard a été modifié une nouvelle fois et que le chien s’est davantage démarqué du voisin belge en se limitant aux trois variétés de poil bringé, que la FCI a reconnu le Hollandse Herdershond comme une race à part entière. La reconnaissance officielle a apporté au chien de race de nombreux autres alliés et soutiens, surtout dans son pays d’origine. En dehors des frontières néerlandaises, le Hollandse Herdershond reste toutefois assez rare. Les amateurs de la race ont pu célébrer une étape importante en 2012, lorsque le Kennel Club américain (AKC) a intégré le Dutch Shepherd Dog dans son programme Foundation Stock Service.

Élevage du berger hollandais : avec et sans documents

Bien que la popularité du Hollandse Herdershond soit loin derrière les versions belge et allemande de la race, l’élevage du berger hollandais a repris et s’est désormais établi dans d’autres pays européens. Si vous avez décidé de prendre ce chien comme animal de compagnie, vous devez toutefois savoir qu’il peut s’écouler un certain temps entre l’inscription sur la liste d’attente des chiots et l’achat effectif. Ne vous précipitez pas pour acheter, prenez le temps de trouver un éleveur sérieux et qui vous convienne et considérez les prix en fonction des caractéristiques du chien. Vous devez être prudent surtout si vous envisagez d’acheter un x berger, c’est-à-dire un chien dont l’éleveur a croisé d’autres races comme le malinois ou le x malinois. L’élevage sans documents FCI est désormais possible pour tous. Comme il n’est pas régulièrement contrôlé par l’association d’élevage compétente, on trouve malheureusement toujours des « moutons noirs » parmi les éleveurs.

berger hollandais dans l'herbe © Dogs / stock.adobe.com

Achat : trouver le bon éleveur

Bien entendu, outre ces « éleveurs reproducteurs », il existe aussi de très nombreux éleveurs de x bergers responsables qui ont à cœur le bien-être de leurs chiens et qui réalisent chaque accouplement avec soin. Pour trouver un éleveur sérieux, il est nécessaire d’effectuer une recherche minutieuse. Renseignez-vous sur les terrains de sport canin ou sur les forums canins appropriés et demandez à d’autres propriétaires de bergers hollandais s’ils peuvent vous recommander un éleveur. Un coup d’œil sur le site Internet des éleveurs peut également être une première étape pour savoir si le chenil et le respect des animaux correspondent à vos attentes. Rien de tout cela ne remplace bien sûr la première rencontre avec l’éleveur, qui sera certainement déterminante dans votre choix. L’éleveur ne doit pas seulement vous sembler sympathique, il doit aussi être prêt à vous montrer ses locaux de manière ouverte. N’hésitez pas à poser de nombreuses questions, car il est impératif de savoir exactement d’où vient le nouveau membre de votre famille et comment il a passé ses premières semaines de vie. Les éleveurs responsables sont heureux de voir que l’acheteur réfléchit consciemment avant d’acheter un chiot. Après tout, ils souhaitent eux aussi que leur progéniture soit entre de bonnes mains. Ne vous étonnez donc pas si l’éleveur vous pose lui aussi des questions précises sur vos conditions de vie et vos expériences en matière d’éducation de chien, interprétez cela comme un bon signe.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un chiot

Une fois l’éleveur choisi, vous devez vous préparer à l’arrivée du nouveau membre de la famille avec autant de soin que pour le choix de l’éleveur. Profitez donc de la période pendant laquelle vous attendez votre chiot : achetez les accessoires nécessaires pour chien, aménagez-lui un endroit pour dormir et faites de votre maison un lieu sûr pour chiot, car avec un concentré d’énergie comme le berger hollandais, il peut arriver que quelques vases se cassent. Renseignez-vous également sur les cours disponibles pour chiots ou jeunes chiens et visitez les terrains de sport canins dans votre région. Votre éleveur sera certainement à vos côtés et vous donnera toutes sortes de conseils pour votre avenir commun avec votre nouveau compagnon.

Éducation du berger hollandais : mieux vaut s’y prendre tôt

Devenir propriétaire d’un chien implique une bonne préparation et donc de réfléchir à son éducation. Même si le chiot a l’air adorable lorsqu’il mordille votre chaussure ou s’il prend un air piteux lorsqu’il quémande quelque chose à manger à table : dès le début, montrez à votre chien quelles sont ses limites et faites-lui comprendre qu’il doit obéir à vos ordres. Une fois que le jeune chien prend l’habitude de faire certaines bêtises, il vous sera difficile de lui faire perdre ces manies à l’âge adulte. Restez cohérent et apprenez à votre chien les règles essentielles de la vie en famille dès son plus jeune âge. Attention, la violence ou la sévérité excessive sont toutefois à proscrire avec ce chien sensible. Le renforcement positif permet d’obtenir les meilleurs résultats en matière d’éducation. Encouragez votre chien à coopérer et montrez-lui qu’obéir en vaut la peine.

Toilettage : de quels soins ce chien de race a-t-il besoin ?

Le berger hollandais est un chien peu exigeant en termes de soins, il n’a pas besoin d’un entretien coûteux pour son pelage. Même pour les variantes à poil long, un brossage régulier ou le passage d’un chiffon sur son pelage suffisent. Ce n’est que pendant la mue, qui a lieu deux fois par an, que les besoins en brossage sont plus importants. Afin de ne pas surcharger votre aspirateur, il est conseillé d’enlever les poils morts à l’aide d’une brosse au moins une fois par jour pendant cette phase de mue. La coupe régulière des griffes, l’inspection des oreilles, des yeux et des pattes, ainsi que des visites annuelles chez le vétérinaire et le respect des vaccinations font bien sûr aussi partie de vos missions en tant que propriétaire de ce chien.

Quelle est l’alimentation idéale pour ces chiens ?

Ce chien de race est également peu exigeant en ce qui concerne son alimentation, bien entendu cela ne signifie pas que vous devez lui donner à manger n’importe quoi. Car, après tout, une bonne alimentation joue un rôle crucial dans le bon développement du chien. Mais quelle nourriture convient au mieux pour ce chien de race ? Il n’est malheureusement pas possible de répondre à cette question avec précision de manière générale. En effet, si la nature du Hollandse Herdershond est variée, ses besoins le sont tout autant. Le choix de l’alimentation doit donc tenir compte de plusieurs facteurs, dont la taille, le poids, l’âge, l’état de santé et le niveau d’activité du chien concerné. Pour déterminer de quels nutriments votre chien a besoin et dans quelle composition, veuillez consulter les tableaux de nutrition ou échangez avec votre vétérinaire. En principe, tous les chiens ont besoin de beaucoup de viande (au moins 70 % de l’alimentation), de beaucoup de légumes (environ 20 %), de très peu de céréales (moins de 10 %) et pas de sucre. De même, de l’eau potable fraîche devrait toujours être à la disposition de votre animal.

À qui ce chien est-il destiné ?

Des soins appropriés et une alimentation équilibrée sont essentiels pour la santé de votre chien, mais le fait que votre chien se sente bien chez vous ne dépend pas de l’utilisation de la brosse ou du contenu de sa gamelle. Votre Hollandse Herdershond ne sera heureux que si vous l’occupez suffisamment physiquement et mentalement. Comme ce chien de race est un chien de berger à l’origine, il a besoin d’être stimulé mentalement et physiquement en travaillant. Cela ne signifie pas qu’il doive nécessairement suivre une formation de chien policier ou de chien guide de personnes malvoyantes, même s’il y arriverait sans aucune difficulté. Les sports canins ou les activités communes telles que le vélo, le jogging ou les jeux amusants dans la nature sont également des moyens d’occuper cet animal en tant que chien de compagnie. Les personnes qui n’aiment pas faire de l’exercice et qui préfèrent si possible ne faire qu’un petit tour de promenade par beau temps, ne sont pas le meilleur profil pour adopter ce chien actif et plein de vitalité. Mais pour ceux qui aiment s’occuper activement de leur animal et qui ont suffisamment de temps à consacrer à son entraînement et à son éducation, ce chien sera un compagnon fidèle et infatigable, qui accompagnera son maître dans toutes les situations.

Articles les plus utiles
13 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !

14 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.

12 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, chien de taille moyenne au pelage magnifique, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement. Apprenez l'essentiel sur cette belle race de chien dans notre article.