Ca de Bou (Dogue de Majorque)

Le ca de bou est un bouledogue espagnol

La race de chien espagnole « Ca de Bou » est également connue sous le nom de « Dogue de Majorque ». Malgré un passé sombre, marqué entre autres par des combats de chiens, le Ca de Bou est un chien de compagnie au caractère pacifique et amical dès lors qu’il a bénéficié d’une bonne éducation.

Physionomie du Ca de Bou : un toutou à la carrure impressionante

Force et détermination émanent du Ca de Bou, ce chien de taille moyenne à grande doté d’un physique imposant, d’une poitrine large et d’une nuque puissante. Des oreilles tombantes encadrent sa tête massive aux rides marquées. Le standard précise que la tête est plus volumineuse chez le mâle que chez la femelle. Ce chien pèse entre 30 et 38 kilos pour une hauteur au garrot comprise entre 52 et 58 cm. Cette catégorie de chiens regroupe plusieurs variantes dont l’aspect diffère selon les régions : en Europe centrale, les représentants de la race sont généralement assez trapus et ont plus de rides, tandis qu’en Espagne et en Scandinavie, il est plus fréquent de voir un Ca de Bou assez grand et mince. Le poil dense et court du Ca de Bou peut revêtir différentes couleurs, notamment le marron clair et le doré avec un masque foncé, le bringé, le noir et feu et le noir. Les marques blanches sont autorisées, mais elles ne doivent pas recouvrir plus de 30 % de la robe.

Origines : une histoire sombre de chien de combat

À l’origine, le Ca de Bou était essentiellement utilisé comme « mordeur de taureau » – un sombre chapitre de l’histoire de la relation entre l’homme et l’animal. Les chiens de cette race  étaient élevés et entraînés à mordre et à vaincre – le plus souvent à plusieurs – un taureau dont les cornes avaient été préalablement taillées. Ils l’attaquaient le plus souvent au niveau de son museau, particulièrement sensible à la douleur. Aux 16ème et 17ème siècles, ces tristes spectacles étaient très appréciés du public. Les ancêtres de l’actuel Ca de Bou présentaient des caractéristiques typiques des mordeurs de taureaux : ils se distinguaient par un corps robuste, une nuque puissante, un museau court et des plis par lesquels le sang du taureau pouvait s’écouler. Le nom de cette race fait lui aussi référence à sa mission initiale : en catalan, « Ca de Bou » signifie « chien de taureau » ou « bouledogue ». En ce sens, il est très similaires à ces congénères Bulldogs anglais, Bulldogs continentaux et Leavitt Bulldogs.

Pendant l’occupation de Minorque par les Anglais, au 18ème siècle, de plus en plus de combats de chiens – chiens contre chiens – furent organisés dans les ports de l’île. La force et le mordant des « bull-bitters » les prédestinaient à cet usage, si bien que ces chiens jouirent d’une grande popularité à cette époque. Les ancêtres du Ca de Bou – les animaux les moins robustes et les plus agiles notamment – étaient toutefois également appréciés comme chiens de garde et gardiens de bétail. L’interdiction des morsures infligées aux taureaux et des combats de chiens – en 1835 en Grande-Bretagne, en 1883 en Espagne – s’est accompagnée d’un fort déclin du Ca de Bou. Les amateurs de ce chien ont sauvé la race de l’extinction et ont contribué à la rendre populaire lors des expositions canines organisées en Espagne continentale, avant de la faire reconnaître par la FCI. Vers la fin du 20ème siècle, ce chien de race a connu un regain de popularité en Pologne et en Russie. Aujourd’hui, le Ca de Bou, dont l’élevage est placé sous le patronage de l’Espagne, reste une espèce rare, mais elle a su se faire une place grâce à son réseau d’amateurs de plus en plus développé.

Tempérament : un molosse protecteur et doux

Bien que chaque chien ait sa propre personnalité, les représentants d’une race ont généralement en commun des traits de caractère spécifiques qui leur ont été pour ainsi dire transmis à la naissance. S’il en va de même pour le Ca de Bou, il vaut tout de même mieux prêter une attention particulière à l’éleveur et aux lignées existantes. Si vous envisagez d’accueillir un Ca de Bou chez vous, la première question à vous poser est la suivante : voulez-vous un chien de garde ou un chien de famille ? Discutez en détail avec l’éleveur de ses objectifs d’élevage en termes de caractère et faites en sorte d’avoir l’occasion et le temps de faire la connaissance des parents du chiot que vous convoitez. S’il s’agit d’un chien déjà adulte, vous devriez également vous efforcer de connaître ses traits de caractère spécifiques, en allant au-delà des descriptions générales de la race. Mais qu’entend-on au juste par « Ca de Bou typique » ? En principe, cette race de chien est considérée comme intelligente et très loyale. Elle aime protéger ses proches du danger et se méfie des étrangers. Le Ca de Bou est un chien de protection courageux et sûr de lui, dont le seuil de réactivité est idéalement élevé. Son besoin d’exercice est relativement important et il a besoin de se dépenser suffisamment pour rester équilibré. Au sein de sa meute, il aime montrer son côté joyeux et joueur et adore être câliné par ses maîtres.

© Marharyta Liaskivska / stock.adobe.com

Dressage du Dogue de Majorque : une éducation stricte est-elle requise ?

Ce chien puissant doit être confié à un maître expérimenté qui exerce sur lui un pouvoir souverain. Des consignes claires et de la cohérence s’avèrent indispensables si vous souhaitez éduquer un Ca de Bou. Évitez en revanche la dureté : elle pourrait détruire le lien précieux instauré entre vous et votre compagnon, et il n’est de toute façon jamais nécessaire d’y recourir pour éduquer un chien. Accordez une grande importance à une bonne obéissance aux ordres fondamentaux afin de toujours garder votre paquet de muscles sous contrôle – l’entraînement au rappel fait partie des passages incontournables si vous voulez le laisser courir en liberté. Recourez systématiquement au renforcement positif et emmenez votre compagnon à des séances de jeu pour chiots et à l’école d’éducation canine pour qu’il se socialise avec ses congénères et pour apprendre à son contact. Cette sociabilisation est d’autant plus importante que le Ca de Bou a souvent tendance à se montrer agressif envers les autres chiens à l’âge adulte, en particulier avec les chiens du même sexe.

Santé : un chien solide avec une bonne espérance de vie

Lorsque vous achetez un chiot, veillez à choisir un éleveur sérieux qui ne remet ses protégés aux acheteurs qu’avec un certificat d’ascendance – c’est le minimum que vous puissiez faire pour la santé de votre compagnon. Les parents du chiot doivent avoir subi des tests visant à détecter une éventuelle dysplasie de la hanche et du coude avant d’être utilisés pour la reproduction – un éleveur digne de confiance vous montrera volontiers les résultats si vous les lui demandez. Même si ce chien espagnol supporte assez bien la chaleur, il est important, comme pour tous les autres chiens, de lui offrir un coin d’ombre en été et de reporter les activités sportives aux heures les plus fraîches de la journée. Le Ca de Bou est considéré comme un race robuste qui, si elle est bien entretenue, a une espérance de vie de 12 ans et plus. Mieux vaut le savoir : certains de ces chiens ronflent et bavent !

Alimentation du Ca de Bou : attention à ne pas lui donner trop à manger !

Comme beaucoup de chiens de ce type, le Ca de Bou a tendance à manger beaucoup. Vous devez donc veiller à ce qu’il garde la ligne en adaptant ses rations à ses besoins énergétiques quotidiens. Les indications sur l’emballage vous donnent des valeurs indicatives que vous devez adapter à votre animal. Optez pour une croquette pour chien de première qualité, c’est-à-dire riche en viande et sans céréales. Faites de même avec les friandises pour chien : incluez-les dans les besoins caloriques quotidiens et veillez à ce que votre compagnon ne reçoive que des snacks sans sucre, comme par exemple des bouchées de viande séchée pour chiens. Vous pouvez également lui donner des friandises pour les soins dentaires chez le chien en guise de récompense, mais n’oubliez pas que les caresses sont elles aussi une belle marque d’affection et qu’elles ne contiennent pas de calories. Après un repas, votre Ca de Bou doit se reposer pour éviter une torsion de l’estomac qui pourrait lui être fatale. Veillez à toujours laisser suffisamment d’eau fraîche à sa disposition.

hygiène et activités : un animal énergique facile à brosser

Un poil court facile d’entretien

Le poil court et dense du Ca de Bou est facile à entretenir : il suffit de le brosser tous les deux jours à l’aide d’une brosse douce ou d’un gant à picots, de manière à éliminer les poils morts. La plupart du temps, les chiens apprécient ce massage agréable. Profitez-en pour contrôler les oreilles et les griffes de votre protégé : il est préférable d’avoir chez vous un nettoyant spécial pour les oreilles ainsi qu’une pince à griffes. Une pince à tiques peut également s’avérer utile pour extraire facilement les parasites gênants du pelage de votre compagnon. Ne lavez votre Ca de Bou que lorsqu’il est très sale et que les saletés ne peuvent plus être éliminées à la brosse. Utilisez dans ce cas un shampooing doux pour chien.

Un chien qui aime se promener beaucoup

De longues promenades – plusieurs par jour – sont le minimum d’exercice physique requis pour un Ca de Bou. Son intelligence a elle aussi besoin d’être stimulée – apprenez-lui des tours ou essayez l’obéissance comme sport canin à pratiquer à deux. Veillez toutefois à ne pas encourager la capacité innée du Ca de Bou à mordre. Une fois qu’il aura atteint sa taille adulte, vous pourrez faire du jogging avec votre compagnon – mais il vaut mieux demander au préalable l’accord de votre vétérinaire, car certains représentants de la race ont une croissance tardive. Des efforts trop précoces risqueraient d’endommager irrémédiablement les articulations de votre compagnon. Consultez également votre vétérinaire avant d’entreprendre toute activité impliquant de nombreux sauts ou des mouvements brusques – les représentants les plus trapus de cette race pourraient notamment souffrir de problèmes articulaires.

Un Ca de Bou dans la forêt

A quels types de maîtres le Dogue de Majorque correspond-il ?

Ce chien doit être confié à des maîtres expérimentés qui peuvent lui offrir une éducation cohérente ainsi que l’espace dont il a besoin. Il lui faut être toujours à proximité immédiate de sa meute humaine – une détention en chenil ne lui convient pas. Un grand jardin clôturé et un logement de plain-pied répondront parfaitement à ses besoins. Vous devez disposer de beaucoup de temps pour éduquer et occuper votre compagnon. Une socialisation approfondie s’avère en outre nécessaire, en particulier pour les jeunes chiens, pour éviter que votre animal essaie d’en découdre avec ses congénères et transforme par la suite chaque promenade en parcours du combattant. La cohabitation avec les chats n’est envisageable que si ce chien robuste a été habitué à leur présence dès son plus jeune âge. Elle est déconseillée pour les animaux déjà adultes issus d’un refuge et dont l’origine n’est pas clairement établie – les petits félins courraient trop de risques. Cette race peut se lier d’amitié avec les enfants si ces derniers ne sont pas trop petits. En principe, aucun enfant ne devrait être laissé avec un chien sans surveillance tant qu’il n’a pas atteint l’âge de dix ans (inclus).

Avant d’accueillir votre Ca de Bou, pensez déjà au mode de garde pendant les vacances si vous ne souhaitez pas l’emmener avec vous. De nombreux hôtels acceptent aujourd’hui les chiens, mais cela dépendra fortement du caractère de votre animal. Il sera peut-être préférable de le laisser à la maison entre de bonnes mains. Il vaut toutefois mieux qu’il connaisse à l’avance les personnes qui vont s’occuper de lui car il a besoin d’un temps d’adaptation pour se familiariser avec les « étrangers ». Cette caractéristique fait d’ailleurs de lui un excellent chien de garde : cet animal réputé incorruptible protégera ses maîtres autant que sa maison. Si vous franchissez une frontière avec votre Ca de Bou, informez-vous sur les dispositions en vigueur dans le pays concerné – dans certains pays comme le Danemark, l’entrée sur le territoire pourrait être soumise à conditions. Prenez toutes les précautions nécessaires afin d’éviter d’avoir des problèmes avec votre animal.

Où puis-je adopter ce type de chien peu commun ?

Pour savoir s’il existe des éleveurs de cette race dans votre région, le mieux est de consulter Internet. Méfiez-vous des nombreuses offres peu sérieuses que vous y trouverez également. Des dizaines de Ca de Bou sont parfois proposés dans des petites annonces à des prix imbattables. Évitez les chiots cédés sans papiers, même s’il est difficile de trouver un « vrai » Ca de Bou dans votre région. En élevant des animaux sans disposer de documents attestant leur origine, les « éleveurs » peu sérieux contournent en effet les exigences minimales, ce qui a des répercussions sur le caractère, la santé et le type du chien. Résultat : vous finissez par dépenser de l’argent pour un prétendu Ca de Bou qui n’en est pas un et qui a souvent des problèmes de santé et de caractère. Lorsque vous achetez votre chiot, veillez par conséquent à ce que ses papiers proviennent d’un club affilié à la FCI. Conseil : vous avez plus de chances de trouver des chiens de cette race en Espagne, même s’il existe quelques éleveurs en France. Faites des recherches sur Internet et prêtez toujours une attention particulière à la qualité et au savoir-faire de l’éleveur.

Vous souhaitez adopter un Ca de Bou déjà adulte ? Cela peut s’avérer plus ou moins difficile en fonction de la région où vous habitez. Si vous êtes prêt à accueillir un chien issu d’un refuge, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver des chiens semblables au Ca de Bou. Souvent, les propriétaires abandonnent leurs animaux parce qu’ils sont dépassés par les caractéristiques des chiens de type « bouledogue » ou des bâtards similaires, ou parce qu’ils ont sous-estimé les efforts à fournir. Une fois placés dans un refuge, un grand nombre de ces chiens attendent longtemps avant de trouver un nouveau foyer. Si vous avez de l’expérience avec les chiens – et vous devriez de toute façon en avoir si vous optez pour la race Ca de Bou et les chiens apparentés – la recherche d’un chien similaire au sein d’un refuge peut être une alternative prometteuse.

Nous vous souhaitons beaucoup de moments heureux en compagnie de votre Ca de Bou !

Articles les plus utiles
13 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux !

14 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.

12 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, chien de taille moyenne au pelage magnifique, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement. Apprenez l'essentiel sur cette belle race de chien dans notre article.