Les calculs vésicaux chez le chien (urolithiase) This article is verified by a vet

echographie d'un chien qui souffre de calculs vésicaux

Les vétérinaires ont recours à l’échographie pour dépister certains calculs vésicaux chez le chien.

Votre chien n’arrive plus à uriner ? Contactez votre vétérinaire le plus vite possible ! Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi les calculs vésicaux chez le chien peuvent être dangereux pour la santé et comment protéger votre animal.

Causes : quels sont les facteurs qui déclenchent les calculs vésicaux chez le chien ?

Les calculs vésicaux sont des calculs urinaires (urolithes) qui se trouvent dans la vessie. Chez les mâles, les calculs urinaires sont plus susceptibles de s’accumuler dans l’urètre et de la boucher (obstruction).

Les calculs urinaires se forment lorsqu’il y a trop de minéraux (sels) dissous dans l’urine de votre chien, ceux-ci s’accumulent progressivement et forment d’abord de la semoule, puis des cristaux et enfin des calculs pouvant atteindre un centimètre (également appelées concrétions).

Les éléments suivants augmentent le risque de calculs vésicaux chez le chien :

  • Infections bactériennes des voies urinaires
  • Alimentation favorisant l’apparition de calculs urinaires
  • Facteurs génétiques
  • Autres maladies sous-jacentes qui rétrécissent les voies urinaires
  • Apport en eau trop faible

Les cinq types de calculs vésicaux chez le chien

Les vétérinaires distinguent cinq types différents de calculs vésicaux :

Calculs de struvite

Les struvites sont les urolithes les plus courants chez le chien. Les infections des voies urinaires sont particulièrement connues pour favoriser la formation de calculs de struvite chez le chien.

La raison est la suivante : les bactéries produisent une uréase. Il s’agit d’une enzyme qui alcalinise l’urine et entraîne une augmentation de la concentration d’ammoniac et de dioxyde de carbone dans l’urine. Au cours d’une autre réaction, l’ammoniac réagit pour former de l’ammonium, ce dernier, avec le magnésium et le phosphate, forme des cristaux de struvite dans l’urine.

Calculs d’oxalate de calcium

Les calculs d’oxalate de calcium sont le deuxième type de calculs urinaires le plus fréquent chez le chien. Si votre animal absorbe trop de calcium via son alimentation, les reins l’évacuent par l’urine.

La concentration de calcium dans le sang peut également augmenter si votre chien présente un hyperfonctionnement parathyroïdien ou s’il a absorbé trop de vitamine D. Les maladies cancéreuses, telles que le lymphome, peuvent également être à l’origine de calculs d’oxalate de calcium.

Calculs d’urate

Cette forme est très courante chez le dalmatien. Cette race excrète beaucoup d’acide urique par rapport aux autres races et c’est pourquoi cet acide s’accumule en concrétions.

Mais les chiens d’autres races peuvent également former un tel calcul vésical si, par exemple, ils ont un shunt hépatique : il s’agit d’un vaisseau hépatique malformé qui entraîne l’accumulation de substances toxiques dans l’organisme.

Calculs de cystine

Si l’acide aminé cystine, peu soluble dans l’eau, est présent en trop grande quantité dans l’urine de votre chien, il s’accumule sous forme de cristaux de cystine. Le risque augmente si vous nourrissez votre chien avec trop de protéines, qui acidifient fortement l’urine.

Les races telles que le chihuahua, le petit épagneul de Münster, le bulldog anglais et le terre-neuve sont plus susceptibles de former des calculs de cystine.

Calculs de silice

Les calculs vésicaux de silice sont très rares chez le chien. Ce n’est que si votre chien ingère une certaine quantité d’aliments riches en silice que des calculs peuvent se former dans les voies urinaires.

Cependant, des formes mixtes peuvent également survenir, dans ce cas, il est conseillé de faire analyser les calculs dans un laboratoire spécialisé.

Symptômes : quels sont les signes de calculs vésicaux chez le chien ?

Le tableau clinique dépend du type de calcul urinaire, de sa taille et de sa position dans l’appareil urinaire. Néanmoins, les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Miction de nombreuses petites quantités
  • Présence de sang dans l’urine
  • Douleur lors de la miction
  • Si votre chien n’évacue pas suffisamment d’urine (y compris les substances toxiques contenues dans l’urine), il peut présenter des signes d’intoxication (par exemple : vomissements, diarrhée, perte d’appétit)

Quand dois-je consulter un vétérinaire ?

Si votre chien ne peut plus uriner, c’est une urgence sanitaire ! Faites-le examiner par un vétérinaire dès que possible afin qu’il puisse dépister et traiter rapidement une éventuelle dangereuse obstruction de l’urètre.

Pour ce faire, il introduira d’abord un cathéter urinaire au sein de votre animal afin que l’urine puisse de nouveau être évacué, il donnera aussi à votre chien des liquides et des électrolytes par perfusion.

Calculs vésicaux de chien au microscope

Diagnostic : comment dépister les calculs vésicaux chez le chien ?

Le vétérinaire palpera délicatement la vessie du chien pour exclure toute altération. Il pourra ainsi évaluer si votre animal ressent une douleur pendant la palpation.

Grâce à des techniques d’imagerie (comme l’échographie ou la radiographie), le vétérinaire peut détecter les calculs vésicaux. Alors que les calculs d’oxalate de calcium et de struvite sont dépistables grâce à une radiographie, les calculs de cystine et d’urate ne sont visibles que lors d’une échographie. Grâce à ces techniques, les spécialistes ont aussi la possibilité d’exclure d’autres altérations telles que la semoule, une vessie pleine d’urine ou un bassinet obstrué.

Afin de pouvoir dépister les cristaux de manière fiable, le vétérinaire prélève également un échantillon d’urine qui sera examiné au microscope. Sur la base de caractéristiques typiques, il peut identifier de manière fiable les cristaux dans l’urine.

Thérapie : comment traiter les calculs vésicaux chez le chien ?

Selon le type de calcul vésical, il existe différentes possibilités de traitement. Suivant leur taille ou leur emplacement les calculs vésicaux peuvent être retirés par voie chirurgicale.

Si une intervention chirurgicale n’est pas possible, le vétérinaire peut vous recommander un traitement médicamenteux pour dissoudre les calculs vésicaux.

Il est également primordial de changer de régime alimentaire sur le long terme avec des aliments diététiques spéciaux contre les calculs vésicaux pour éviter une récidive.

Si le vétérinaire a diagnostiqué une infection urinaire à votre chien, il combattra également les germes à l’aide d’antibiotiques. Pour soigner l’infection de manière ciblée et éviter toute résistance, le vétérinaire fera analyser les germes en laboratoire pour détecter certains agents antimicrobiens.

Calculs vésicaux chien chez le vétérinaire

Pronostic des urolithes chez le chien

Environ un quart des animaux opérés développent de nouveau des calculs vésicaux au fil du temps, il est primordial de suivre toutes les mesures nécessaires pour les prévenir.

Prévention : comment protéger son chien des calculs vésicaux ?

La première chose à faire, c’est d’adopter le bon régime alimentaire : veillez à toujours donner à votre chien une alimentation équilibrée. S’il a déjà souffert de calculs de struvite ou d’oxalate de calcium, la nourriture que vous lui donnez doit présenter les caractéristiques diététiques suivantes :

  • Faibles quantités de magnésium, de phosphore, de calcium et d’oxalates
  • Moins de protéines, mais de meilleure qualité

Vous pouvez trouver des aliments pour chien adaptés aux calculs vésicaux dans la boutique en ligne de zooplus.

Il est essentiel que votre chien ait toujours de l’eau fraîche à disposition. À noter que si l’urine reste trop longtemps dans la vessie, cela favorise la formation de calculs vésicaux, il faut donc promener son chien plusieurs fois par jour.


Franziska G., Vétérinaire
Franziska G.

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
12 min

Spitz nain

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant donc que de plus en plus de chiens de race Spitz nain gagnent le cœur des amoureux des animaux ! Découvrez vite notre sélection de nourriture et d’accessoires pour votre Spitz nain !
15 min

Berger australien

Autrefois utilisé comme chien de berger, le Berger Australien, à la taille moyenne et au magnifique pelage, a besoin qu’on lui propose des activités diverses et stimulantes, qui lui permettront de s’épanouir physiquement et mentalement.
13 min

Bouledogue français

Le joyeux bouledogue français, ou bulldog français, est un sympathique petit animal qui charmera rapidement tous les amoureux des chiens, grâce à ses mignonnes petites oreilles de chauve-souris son grand besoin de câlins.