Chat serval

Rédigé par Bärbel Edel
chat serval dans la nature

Serval de la réserve nationale du Masai Mara au Kenya.

Le serval est un félin africain au pelage jaunâtre tacheté de noir. Ces animaux sont utilisés comme animaux domestiques exotiques ou pour l’élevage de chats savannah, une race de chat issue d’un croisement entre un chat sauvage et un chat domestique. Mais ce félin est un animal sauvage qui n’a pas sa place dans un foyer privé.

Apparence : un félin gracieux et tacheté

Le chat serval (terme technique : Leptailurus serval) fait environ la même taille qu’un lynx et fait partie des félins. Son nom vient vraisemblablement de « lobo-cerval », le terme portugais pour désigner le lynx.

Quelle est la taille et le poids d’un tel animal ?

Comparé aux autres chats sauvages, cet animal est plutôt gracieux : les mâles mesurent jusqu’à un mètre de long et 62 centimètres de haut. Ils peuvent peser jusqu’à 13 kilos. Les femelles sont un peu plus petites et légères.

Parmi tous les chats, le serval a les pattes les plus longues par rapport à son corps. Sa queue, en revanche, est relativement courte.

On remarque surtout sa petite tête avec ses grandes oreilles qui ressemblent presque à des oreilles de chauve-souris et qui sont responsables de son excellente ouïe.

Un pelage avec des taches différentes d’un animal à l’autre

Le pelage de ce félin est de couleur sable ou ocre et tacheté de noir.

Les motifs du pelage varient fortement d’un animal à l’autre : certains ont des petites taches, d’autres des grandes. Chez certains spécimens, les taches se confondent et ressemblent à des rayures si nous les observons de loin. Nous avons ainsi l’impression de voir un animal tigré.

Dans les régions des hauts plateaux d’Afrique de l’Est, on trouve également des servals entièrement noirs.

chat serval dans l'herbe

Caractère : comportements typiques du chat serval

Les servals sont des animaux solitaires que l’on ne croise par deux que pendant la saison des amours. Après une période de gestation pouvant aller jusqu’à 74 jours, les femelles mettent généralement au monde deux petits. Les nouveau-nés pèsent environ 250 grammes et ont encore les yeux fermés.

Les petits félins vivent dans un terrier avec leur mère. Lorsqu’ils ont environ un an, les chemins se séparent et les petits quittent le territoire de leur mère.

Comme d’autres espèces de chat, ces animaux marquent leur territoire avec des marques odorantes spécifiques. Un mâle peut marquer son territoire jusqu’à quarante fois.

Ce félin est-il dangereux ?

Même en captivité, ces félins conservent leur caractère « sauvage ». Ils ne se laissent pas apprivoiser, mais restent farouches toute leur vie. Ils sont nettement plus agressifs que les chats domestiques par exemple et peuvent tout à fait se montrer dangereux.

Les animaux élevés à la main se montrent plus affectueux envers les humains.

Le chat serval vit dans les savanes africaines. Il préfère la proximité des cours d’eau et une végétation composée de hautes herbes et de roseaux. C’est là qu’il chasse les petits animaux, les oiseaux et les poissons.

Son territoire peut s’étendre jusqu’à douze kilomètres carrés. Bien qu’il ne fasse pas partie des espèces menacées, il souffre de la réduction de son habitat naturel. Il a aujourd’hui disparu du nord de l’Afrique, alors qu’il était autrefois présent sur tout le continent.

Combien de temps vit cet animal ?

Les animaux qui vivent en captivité peuvent vivre jusqu’à 20 ans. Dans la nature, ils ne vivent généralement pas aussi longtemps.

Le serval est actif au crépuscule. C’est alors le moment de chasser les rongeurs, les lièvres, les petites antilopes et les oiseaux. Serpents, grenouilles et poissons font également partie de son menu.

Lors de la chasse dans les hautes herbes, il profite de ses longues pattes et de son excellente ouïe. Il attrape ses proies en leur sautant dessus lorsqu’elles sont à l’arrêt et en les saisissant avec ses pattes avant. Il peut sauter jusqu’à quatre mètres. De cette manière, il peut même attraper des oiseaux en plein vol.

Avant de manger leur proie, les jeunes félins aiment jouer avec elle pendant un certain temps : un comportement que l’on peut également observer chez les chats domestiques.

En Belgique, la détention de cet animal est interdite. Le savannah, lui aussi, ne peut être détenu sans avoir fait une demande d'agrément.

Combien coûte un serval ?

Sur certains sites Internet américains, vous pouvez trouver un chat serval à un prix allant de 4 000 à 5 000 dollars américains.

Mais même si ces félins tachetés vous plaisent et que vous pouvez vous offrir un spécimen et son enclos, ces animaux sauvages n’ont pas leur place dans un foyer privé.

La détention comme animal de compagnie n’est pas conforme aux besoins de l’espèce

Une détention conforme aux besoins de l’espèce n’est tout simplement pas possible dans un foyer privé. De plus, malgré leur taille relativement petite, ces animaux peuvent être dangereux et blesser gravement les enfants ou d’autres animaux domestiques.

Il arrive régulièrement que des félins achetés de manière irréfléchie se retrouvent dans des centres ou des refuges pour animaux parce que leurs propriétaires se sont laissé dépasser par ces animaux exigeants.

un serval qui crache

De nombreuses personnes trouvent fascinants les félins exotiques et rêvent d’avoir un tigre miniature.

L’élevage de chats hybrides devait permettre de répondre à la demande croissante de tels animaux. C’est ainsi que sont nées des races hybrides comme le bengal, le caracat et le savannah, un chat croisé à partir d’un serval et d’un chat domestique.

La détention d’animaux issus d’un croisement entre un serval et un chat domestique est également soumise à une autorisation administrative sur plusieurs générations dans la plupart des pays.

Un élevage problématique

L’élevage des chats savannah est problématique. En effet, bien qu’ils puissent se reproduire, le serval et le chat domestiqué ne sont pas « faits l’un pour l’autre » : lors de la saillie, un serval mâle, physiquement plus fort qu’une chatte plus frêle, peut dangereusement blesser cette dernière.

Et tandis qu’une chatte « normale » est en gestation pendant environ 63 jours, un serval femelle ne donne naissance à des chatons qu’une dizaine de jours plus tard. En cas de croisement, les chatons peuvent donc naître prématurément et ont souvent besoin de l’aide de l’homme, si tant est qu’ils soient viables. C’est là l’une des principales différences entre le savannah et les autres chatons.

En revanche, si une femelle serval porte des hybrides après s’être accouplée avec un chat domestique mâle, elle risque de rejeter les chatons qu’elle considèrera comme minuscules. Après tout, les petits servals en bonne santé pèsent environ 250 grammes à la naissance, alors que les chatons ne pèsent que 90 à 110 grammes en moyenne.

Le saviez-vous ? Les chatons mâles issus du croisement restent stériles pendant trois générations.

En bref : un chat incompatible avec la vie d’animal domestique

Pour des raisons éthiques, il ne faut pas acheter de serval ou de chat savannah.

Les servals vivent à l’état sauvage en Afrique et ce n’est que là qu’ils peuvent mener une vie conforme aux besoins de leur espèce. N’oubliez pas non plus que les animaux sauvages sont souvent capturés et commercialisés illégalement. Vous ne devez pas soutenir de telles activités criminelles.

Vous ne devez pas non plus encourager l’élevage de chats hybrides par votre demande. En effet, cette pratique est synonyme de grandes souffrances pour les animaux. À la place, cherchez plutôt à adopter un chat domestique plus traditionnel. Eux aussi peuvent parfois être sauvages !


Bärbel Edel
Profilbild von Magazin-Autorin Bärbel Edel

Je suis journaliste, j'aime les animaux et j'ai réalisé quelques travaux de recherche sur la relation entre les Humains et les chiens durant mes études sur le folklore. Il y a quelques années, j'ai adopté un chat au refuge pour animaux de Munich. Elvis a été la raison pour laquelle j'ai commencé mon blog sur les chats "Lieblingskatze" et aussi pour parler des animaux d'une manière journalistique. Avec mes articles, j'aimerai aider les gens à mieux comprendre leurs animaux de compagnie.


Articles les plus utiles
3 min

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. En France également, les chats Maine Coon rencontrent un franc succès. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard ! Pour offrir à votre Maine Coon une alimentation répondant à ses besoins spécifiques, rendez-vous dans la rubrique Croquettes pour Maine Coon de votre animalerie zooplus !
7 min

British Shorthair

Son pelage court et dense est facile à entretenir. Sa tête courte et ses grands yeux ronds rappelle l’apparence d’un ours en peluche. Il n’est donc pas surprenant que le British Shorthair soit devenu l’une des races de chat les plus populaires. Les British Shorthair sont plutôt robustes de par leur physique. Comme les autres grandes races de chat, leur croissance est relativement lente. En règle générale, les British Shorthair atteignent leur taille adulte entre 3 et 5 ans. Les femelles pèsent jusqu’à 5 kilos, tandis que les mâles peuvent atteindre les 7 kilos.

Les différentes couleurs du pelage

Qu’ils aient un pelage uni ou de plusieurs couleurs, tous les British Shorthair sont un plaisir pour les yeux. Les animaux au pelage uni sont de couleur bleu-gris et noir. Les couleurs « lilas » ou « fauve », qui correspond à un beige clair, sont également très populaires. Il existe des chats roux ou de couleur crème. Si vous aimez l’originalité, vous apprécierez sans doute les variantes de couleur « chocolate smoke » ou « bleu écailles de tortue tabby ». Et que diriez-vous d’un « British Shorthair silver shaded » ? Les chats que l’on désigne comme « shaded » présentent une couleur uniquement au niveau des pointes du pelage. On parle alors de nuances. Les variantes « tabby » classiques sont particulièrement appréciées. Qui ne connait pas le « chat Whiskas », ce fameux silver tabby ?
11 min

Sacré de Birmanie

Le Birman ou « Sacré de Birmanie » : un chat dont le nom prête encore à confusion. D’ailleurs, en anglais, on le nomme « Burma », une race de chat à ne pas confondre avec le Burmese ! Le Birman est issu d’un programme d’élevage français datant des années 1920. Apprenez-en davantage sur cette race de chat, à mi-chemin entre le persan et le siamois !