Norvégien

Norwegische Waldkatze

Le chat norvégien (aussi parfois qualifié de chat des forêts norvégiennes) est apparu en Norvège et passionne aujourd’hui encore par son apparence sauvage et authentique. Une race de chat originale qui ne manque pas de panache ! Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le Norvégien dans notre article.

Apparence du Norvégien : un pelage mi-long

Comme le Maine Coon et le Ragdoll, le chat norvégien appartient à la famille des chats à poils mi-longs. Sa fourrure en double couche est composée d’un pelage imperméable et d’un sous-poil dense. À l’image des Sibériens, le Norvégien mue et change de fourrure en fonction des saisons.

En hiver, le sous-poil est particulièrement pelucheux et épais, ce qui réchauffe le chat norvégien face au froid. Lorsqu’ils perdent leurs sous-poils denses et pelucheux, ils sont alors prêts pour un été nord-européen sec et chaud.

Comme de nombreuses races de chat à poils longs, ils présentent des touffes de poils entre les pattes et surtout au niveau du cou. En été, le Norvégien mue et perd une grande partie de son sous-poil. Toutefois, sa queue reste touffue et ses touffes de poils qui dépassent entre ses coussinets restent, quelle que soit la saison.

Toutes les couleurs de base connues sont autorisées chez le chat norvégien, et les combinaisons avec du blanc le sont également. Que ce soit du bringé, du tigré, du moucheté ou du ticked, de couleur noire, bleue, ambre ou encore écaille de tortue, toutes les robes sont permises ! Le chat norvégien est toujours un plaisir pour les yeux ! Les couleurs « chocolate », « lilac » ainsi que « cinnamon » et « fawn » sont les seules couleurs exclues du standard de la race.

Le Norvégien appartient aux plus grandes races de chat en termes de taille. Ils atteignent leur taille adulte seulement vers l’âge de 3 ou 4 ans. Ils atteignent une hauteur d'épaule de 40 à 45 centimètres. De plus, les mâles pèsent jusqu'à huit kilos, les femelles environ cinq kilos.

D’après le standard, la tête du Norvégien doit être de forme triangulaire avec des oreilles placées assez haut sur la tête, accompagnées de touffes de poils sur les extrémités et entre les oreilles.

Caractère du Norvégien : un chat très affectueux

Les chats norvégiens sont considérés comme des « gentils géants », d’ailleurs, même leurs admirateurs sont impressionnés par leur gentillesse. Malgré leur taille, ils sont extrêmement paisibles et gentils. Ils sont extrêmement curieux et ont besoin de stimulations physiques et mentales.

Adoption : un grand besoin d’espace

En tant que chat robuste, le Norvégien s’adapte très bien à la vie en appartement. Cependant, en raison de sa taille et de son envie de bouger, il n'est pas forcément adapté à un petit logement.

Ces chats sont exceptionnellement doués pour sauter et grimper. Ils aiment jouer et chasser et ont besoin d’être stimulés. Le meilleur endroit pour cela est un jardin ou un balcon sécurisé avec des filets.

Un bon compagnon

Son caractère joueur et sa robustesse font du chat Norvégien un bon compagnon de jeu pour les enfants. Ils sont considérés comme tolérants et amicaux et sont rarement capricieux. Ces animaux sociables peuvent aussi souvent être gardés avec d'autres animaux de compagnie comme des chiens.

chat Norvégien

Toilettage du Norvégien : à quelle fréquence ?

Par sa nature robuste, le Norvégien n’a pas besoin de soins particuliers. Si vous voulez ne prendre aucun risque et éviter les nœuds dans le sous-poil de votre animal, veillez à le peigner et à le brosser au moins une fois par semaine. Si vous l’habituez à un toilettage régulier dès son plus jeune âge, l’exercice sera naturel pour lui. En période de mue, de la pâte au malt et de l’herbe à chat favorisent l’élimination naturelle de boules de poils.

Un contrôle annuel chez le vétérinaire est également important. Vous pourrez ainsi détecter les éventuelles maladies à un stade précoce. Le vétérinaire peut également examiner de plus près les dents de votre animal.

Santé : des chats naturellement robustes

Les chats Norvégiens se sont développés de façon naturelle, c’est la raison pour laquelle ils ne rencontrent que très rarement des problèmes de santé. Malheureusement, ils peuvent être atteints de certaines maladies héréditaires :

  • Cardiomyopathie hypertrophique (CMH)

Cette maladie cardiaque se caractérise par un épaississement asymétrique du ventricule gauche. La meilleure solution reste l’échographie cardiaque afin de détecter la maladie à temps. On ne peut malheureusement pas guérir un chat de la CMH, mais un diagnostic précis offre des possibilités de traitement et une longue vie à votre chat !

  • La maladie génétique du métabolisme des glucides

Elle est transmise de façon récessive et est souvent décelée tardivement. Si un chaton hérite du gène de la maladie de la part d’un parent, alors il est considéré comme porteur et peut transmettre la maladie à ses descendants. Ces chats ne devraient pas faire partie d’un élevage. Si le chat reçoit le gène de ses deux parents, il devient gravement malade : un dysfonctionnement du métabolisme du glucose entraîne un stockage excessif de glycogène (la forme de stockage du glucose) dans le foie, les muscles et les cellules nerveuses. Les chats atteints présentent alors des troubles neuromusculaires à partir du cinquième mois de vie environ et leur espérance de vie maximale n'est que de dix à quatorze mois.

  • Déficit en pyruvate kinase (PK)

La pyruvate kinase est une enzyme essentielle au métabolisme des globules rouges (érythrocytes). Les animaux atteints sont dépourvus de cette enzyme et la durée de vie des érythrocytes est donc réduite. Cette maladie ne peut pas être guérie et les animaux atteints doivent être exclus de la reproduction.

En dehors de ces maladies héréditaires, les Norvégiens sont des animaux en très bonne santé et leur espérance de vie moyenne se situe entre 15 et 18 ans.

Achat : Comment adopter un chat Norvégien ?

Les maladies héréditaires comme la CMH montrent encore et toujours l'importance d'examens réguliers, d'accouplements réfléchis et de l'exclusion des porteurs des gènes correspondants. L'élevage professionnel et responsable est donc assez onéreux.

Les coûts d'un éleveur ne comprennent pas seulement les coûts d'accouplement et d'élevage des chatons puisqu’il doit nourrir sainement les parents et les chatons, les présenter régulièrement au vétérinaire, les faire vacciner et les vermifuger. À cela s'ajoutent les coûts des examens pour les maladies héréditaires.

Un éleveur sérieux ne propose pas ses chatons avant l’âge de douze semaines. Il les socialise et apprend aux chatons tout ce qu'ils doivent savoir de leur mère et de leurs frères et sœurs. L'adhésion au club d'élevage et la délivrance de papiers officiels entraînent également des coûts supplémentaires.

Cela explique pourquoi le prix d'un Norvégien n'est pas vraiment bon marché : il faut compter 700 à 1 000 euros.

Bien sûr, tous les amoureux des chats ne peuvent pas se permettre une telle somme. N’oubliez pas que de nombreux chats attendent leur nouvelle famille dans de nombreuses associations et refuges. N’hésitez pas à vous renseigner à propos de leurs pensionnaires.

Mais n'oubliez pas : les Norvégiens sont des animaux sociaux et ne doivent pas être adoptés seuls !

Origines du Norvégien

Les Norvégiens viennent d’une race totalement « naturelle » comme il en existe peu. Ils se sont développés naturellement et sans aucune intervention ni sélection spécifique de l’homme. Cette race de chat est particulièrement armée pour résister aux hivers rudes de Norvège.

L’histoire du chat norvégien que l’on appelle « Norsk Skogatt » dans son pays d’origine, commença comme celle de la race European Shorthair (les chats que l’on qualifie souvent de « chats de gouttière »), c’est-à-dire en tant que chasseur de souris dans les fermes norvégiennes.

Nous ne savons toujours pas comment ils sont apparus. On suppose que les marins ont emmené des chats Persans pour en faire des chats de navire et qu’ils furent croisés avec des chats locaux. La raison pourrait aussi venir d’une mutation du patrimoine génétique des chats scandinaves.

Même avec un accouplement de chats à poils courts, le gène du poil long se transmet tout en restant caché, c’est ainsi que s’explique la naissance des animaux à poils longs et ce même si les parents sont des animaux à poils courts. Ces chats ont plus tard constitué la base de l’élevage du chat norvégien dans les années 1930. Cela a commencé en 1938, lorsqu’un Norvégien fut présenté pour la première fois à Oslo.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’élevage est tombé dans l’oubli et n’a repris qu’à partir des années 70. À partir de 1972, le chat norvégien fut reconnu par l’association d’élevage norvégienne et obtint son propre standard. En 1975, les premiers chats furent enregistrés par la fédération internationale féline (FIFe).

Articles les plus utiles
3 min

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. En France également, les chats Maine Coon rencontrent un franc succès. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard ! Pour offrir à votre Maine Coon une alimentation répondant à ses besoins spécifiques, rendez-vous dans la rubrique Croquettes pour Maine Coon de votre animalerie zooplus !
8 min

British Shorthair

Son pelage court et dense est facile à entretenir. Sa tête courte et ses grands yeux ronds rappelle l’apparence d’un ours en peluche. Il n’est donc pas surprenant que le British Shorthair soit devenu l’une des races de chat les plus populaires. Les British Shorthair sont plutôt robustes de par leur physique. Comme les autres grandes races de chat, leur croissance est relativement lente. En règle générale, les British Shorthair atteignent leur taille adulte entre 3 et 5 ans. Les femelles pèsent jusqu’à 5 kilos, tandis que les mâles peuvent atteindre les 7 kilos.

Les différentes couleurs du pelage

Qu’ils aient un pelage uni ou de plusieurs couleurs, tous les British Shorthair sont un plaisir pour les yeux. Les animaux au pelage uni sont de couleur bleu-gris et noir. Les couleurs « lilas » ou « fauve », qui correspond à un beige clair, sont également très populaires. Il existe des chats roux ou de couleur crème. Si vous aimez l’originalité, vous apprécierez sans doute les variantes de couleur « chocolate smoke » ou « bleu écailles de tortue tabby ». Et que diriez-vous d’un « British Shorthair silver shaded » ? Les chats que l’on désigne comme « shaded » présentent une couleur uniquement au niveau des pointes du pelage. On parle alors de nuances. Les variantes « tabby » classiques sont particulièrement appréciées. Qui ne connait pas le « chat Whiskas », ce fameux silver tabby ?
10 min

Sacré de Birmanie

Le Birman ou « Sacré de Birmanie » : un chat dont le nom prête encore à confusion. D’ailleurs, en anglais, on le nomme « Burma », une race de chat à ne pas confondre avec le Burmese ! Le Birman est issu d’un programme d’élevage français datant des années 1920. Apprenez-en davantage sur cette race de chat, à mi-chemin entre le persan et le siamois !