Ragamuffin

Rédigé par Natalie Decker
Les Ragamuffins comptent parmi les plus grands chats au monde

Le Ragamuffin est un animal imposant. Les mâles peuvent peser jusqu’à dix kilos.

Le Ragamuffin est un « doux géant » parmi les chats. Il est dérivé du Ragdoll et fait partie, tout comme ce dernier et le chat Norvégien, des plus grandes races de chat au monde. Affectueux, câlin et mignon, le Ragamuffin un chat idéal pour les familles.  

Description générale du Ragamuffin

En bref : Le Ragamuffin est un chat grand et lourd, au corps musclé. Il tisse des liens étroits avec son ou à ses maître(s) et s’entend bien avec les autres chats.
Hauteur au garrot : jusqu’à 40 cm
Poids : jusqu’à 10 kg (mâle)
jusqu’à 7 kg (femelle)
Espérance de vie moyenne : 12 ans
Prix : à partir de 700 euros environ
Tempérament : affectueux, joueur, intelligent, amical, équilibré, confiant, câlin
Poil : dense et soyeux, peu de sous-poil
Couleur du poil : toutes les couleurs sont admises
Motif : tous les patrons sont admis
Niveau d’entretien : moyen
Besoin d’exercice : moyen
Origine : USA

Physionomie des Ragamuffins : des chats imposants au pelage soyeux

Le Ragamuffin est un chat imposant qui appartient à la catégorie des races de chat grandes à très grandes. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 40 cm et peser jusqu’à 10 kg.  Les femelles sont nettement plus petites et ont un poids maximal de 7 kg. Cette race n’atteint sa maturité qu’à l’âge de 4 ans.

Le Ragamuffin a un corps musclé de forme rectangulaire. Sa poitrine est large, et il a souvent un coussinet de graisse sur le bas du ventre. La partie inférieure de ses grandes pattes  rondes et les interstices entre les doigts sont dotés de touffes de poils. Le Ragamuffin ressemble donc à un gros ours en peluche à quatre pattes.

Robe et yeux : toutes les couleurs sont autorisées

Le chat ragamuffin a un poil mi-long, dense et soyeux. Il dispose d’un sous-poil peu abondant, et sa fourrure rappelle celle du lapin. Le standard de la race autorise toutes les couleurs et tous les motifs.

Comme son poil se fait plus long au niveau du visage, le Ragamuffin donne l’impression de porter une collerette. Il porte une « culotte » sur les pattes arrière, où son poil est également légèrement plus long. Sa queue touffue s’amincit vers l’extrémité.

Sa tête triangulaire est large. Son crâne est arrondi, tout comme son front, son museau et son menton, ce qui donne au Ragamuffin une expression aimable.

Ses grands yeux en forme de noix peuvent revêtir les couleurs les plus diverses et variées comme le bleu, le noir, le vert, l’or ou l’ambre. Ils doivent être assortis à la couleur de la robe. Des yeux de couleurs différentes sont également admis par le standard.

Le pelage dense du Ragamuffin, qui ressemble à celui du lapin, dispose d’un sous-poil peu abondant. Il doit être brossé régulièrement, surtout pendant la mue.

Le Ragamuffin est aussi amical qu’adorable. Grâce à son caractère sociable, il s’entend bien avec les autres animaux de la maison et les enfants, ce qui fait de lui le chat de famille idéal. Le Ragamuffin ne se montre jamais agressif : il est toujours proche des humains, enclin aux caresses, et équilibré.

Un chat affectueux, joueur et bavard

Compte tenu de son caractère affectueux, le Ragamuffin n’aime pas rester seul longtemps. Il préfère passer du temps avec ses maîtres, jouer et se laisser caresser.

Certains propriétaires de Ragamuffins rapportent même que leur chat les suit partout, comme un chien. En outre, ce chat a tendance à se montrer assez bavard et miaule donc beaucoup.

Un chat affectueux comme le Ragamuffin cherche l’attention de ses maîtres. Un jouet pour chat comme une canne à pêche, une souris en feutre ou un tapis à renifler permettent d’occuper ce chat intelligent et curieux en satisfaisant les besoins propres à son espèce.

Le clicker training est également un bon moyen de stimuler l’intelligence de cette adorable boule de poils. Certains chats de cette race excellent dans ce domaine et apprennent de bon cœur toute une série de tours et d’ordres.

Un chat à élever en appartement ou à laisser en liberté ?

En principe, le Ragamuffin s’adapte à la vie en appartement. Cependant, ce chat sociable aura alors besoin d’avoir au moins un congénère à ses côtés pour ne pas souffrir de solitude.

Même s’il n’a pas nécessairement besoin de sortir, le Ragamuffin se réjouira de prendre un bain de soleil sur un balcon sécurisé par un filet de protection ou dans un jardin clôturé de manière à rendre toute fugue impossible.

Si ce chat de race devait malgré tout bénéficier d’un accès à l’extérieur, vous courez le risque qu’il soit emporté par des étrangers car cet animal confiant se montre peu timide ou craintif, même avec des personnes qu’il ne connaît pas.

Le pelage mi-long et soyeux du Ragamuffin nécessite un entretien régulier. De nombreux chats de cette race apprécient grandement les séances de brossage, que vous feriez bien de transformer en rituel permanent.

Le poil du Ragamuffin doit être brossé intensivement, surtout pendant la mue. Le jeu en vaut doublement la chandelle : ce rituel de toilettage élimine les poils morts tout en renforçant la relation entre le chat et son maître.

Une tendance aux allergies alimentaires et à l’obésité

En matière d’alimentation, le Ragamuffin ne fait pas la fine bouche. Une nourriture pour chat de qualité supérieure, riche en viande, offrira les meilleures conditions pour une vie de chat longue et en bonne santé.

Toutefois, comme cette race est sujette aux allergies et à l’obésité, il faudra éventuellement envisager de lui donner des aliments diététiques. Votre vétérinaire devrait être en mesure de vous conseiller à ce sujet.

Comme le Ragdoll et le Ragamuffin ont une origine commune, ces deux races se ressemblent beaucoup. Elles sont donc exposées aux mêmes risques de maladies héréditaires.

Du fait de la consanguinité, certaines maladies sont particulièrement répandues chez ces deux races de chat, comme par exemple la cardiomyopathie hypertrophique (CMH).Il s’agit d’un épaississement du muscle cardiaque héréditaire qui, dans de nombreux cas, entraîne à plus ou moins long terme la mort de l’animal.

Espérance de vie du Ragamuffin

Un test génétique permet de déterminer si un chat est prédisposé à la CMH. Les éleveurs responsables excluent de l’élevage les animaux atteints de la maladie afin d’éviter toute transmission héréditaire.

On observe en outre chez le Ragamuffin une augmentation des maladies oculaires, des déficiences immunitaires et de l’anémie. Cependant, s’il dispose de soins adaptés à ses besoins, ce chat de race atteint souvent un âge avancé. Il a une espérance de vie moyenne de douze ans, même si de nombreux animaux vivent beaucoup plus longtemps.

Le Ragamuffin est une race de chat relativement récente originaire des États-Unis. Son origine remonte aux années 1960, lorsque l’éleveuse californienne Ann Baker a croisé des chats à poils longs avec des chats de type angora pour obtenir des animaux particulièrement grands et doux.  C’est ainsi que sont nées les races Ragdoll et Honey Bear.

Un type de chat reconnu comme une race à part entière depuis 2011

Ann Baker était toutefois très controversée dans les cercles d’éleveurs. On lui reproche en effet d’avoir pratiqué la consanguinité dans son élevage de chats. Elle s’est en outre assuré les droits d’appellation pour la race « Ragdoll » (que l’on peut traduire par « poupée de chiffon »). Par conséquent, en 1994, certains éleveurs ont rompu avec Ann Baker et les termes de son contrat.

Comme ces éleveurs ne pouvaient plus appeler leurs chats « Ragdoll », ils ont donné à leurs animaux le nom de « Ragamuffin ». En fin de compte, le Ragamuffin est un Ragdoll déguisé sous un autre nom.

Les deux races présentent aujourd’hui encore de grandes similitudes. Depuis 2011, le Ragamuffin est toutefois reconnu comme une race à part entière par la Cat Fanciers‘ Association (CFA).

Que veut dire le nom « Ragamuffin »?

Le nom « Ragamuffin » a d’abord été utilisé pour dénigrer ou insulter. Il peut être traduit par « enfant en haillons » ou « enfant des rues ».

Les éleveurs qui sont restés fidèles à la lignée d’Ann Baker et à son Ragdoll ont donné ce nom aux chats concurrents. Mais les éleveurs dissidents qui avaient fondé la nouvelle race ont fait preuve d’humour en conservant ce nom tel quel.

Prix et adoption : combien faut-il débourser pour cette race de chat ?

En raison du problème de consanguinité qui affecte l’élevage de Ragdolls et de Ragamuffins, il est particulièrement important de s’adresser à un éleveur sérieux  pour vous procurer un chaton. Les professionnels dignes de confiance sont affiliés à une fédération d’éleveurs officielle et accordent une grande importance à la santé de leurs chatons et de leur mère. En France, l’élevage du Ragamuffin se heurte à des obstacles du fait que cette race de chat n’est pas reconnue par le LOOF.

La prudence est de mise face aux soi-disant bonnes affaires que l’on trouve sur Internet. Si des chats de race sont proposés à un prix bien inférieur à celui du marché et sans papiers, cela se fait généralement au détriment du bien-être de l’animal.

Un Ragamuffin en bonne santé issu d’un élevage sérieux coûte de 700 à 800 euros.

Conclusion : un animal fascinant et affectueux

Grand et doux, le Ragamuffin ne manque pas d’atouts pour fasciner et conquérir le cœur des amis des chats. Sa fourrure mi-longue, ses yeux expressifs et sa queue touffue font de ce noble chat de race une véritable beauté.

Mais son caractère séduit autant que son apparence : ce chat amical et proche de l’homme n’aura aucun mal à trouver sa place au sein d’une famille.


Natalie Decker
Profilbild Natalie Decker (mit Pferd)

« Une vie sans chiot est possible, mais dénuée de sens », disait l’artiste Loriot. Je suis entièrement d’accord avec lui, et j’ajouterai même : « Tout comme une vie sans cheval, chat et lapin ! ». Les petits et grands animaux me passionnent, et j’ai la chance de pouvoir écrire à leur sujet en tant qu’auteur freelance. Avec mes articles, je cherche à sensibiliser les lecteurs à la condition animale et à donner des conseils utiles aux amoureux des animaux.


Articles les plus utiles
7 min

Maine Coon

Le maine coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. En Belgique également, ces chats rencontrent un franc succès. Si ce chat robuste et à l’excellent caractère plaît autant, ce n'est pas pour rien !
8 min

British Shorthair

Son pelage court et dense est facile à entretenir. Sa tête courte et ses grands yeux ronds rappelle l’apparence d’un ours en peluche. Il n’est donc pas surprenant que le British Shorthair soit devenu l’une des races de chat les plus populaires. Les British Shorthair sont plutôt robustes de par leur physique. Comme les autres grandes races de chat, leur croissance est relativement lente. En règle générale, les British Shorthair atteignent leur taille adulte entre 3 et 5 ans. Les femelles pèsent jusqu’à 5 kilos, tandis que les mâles peuvent atteindre les 7 kilos.

Les différentes couleurs du pelage

Qu’ils aient un pelage uni ou de plusieurs couleurs, tous les British Shorthair sont un plaisir pour les yeux. Les animaux au pelage uni sont de couleur bleu-gris et noir. Les couleurs « lilas » ou « fauve », qui correspond à un beige clair, sont également très populaires. Il existe des chats roux ou de couleur crème. Si vous aimez l’originalité, vous apprécierez sans doute les variantes de couleur « chocolate smoke » ou « bleu écailles de tortue tabby ». Et que diriez-vous d’un « British Shorthair silver shaded » ? Les chats que l’on désigne comme « shaded » présentent une couleur uniquement au niveau des pointes du pelage. On parle alors de nuances. Les variantes « tabby » classiques sont particulièrement appréciées. Qui ne connait pas le « chat Whiskas », ce fameux silver tabby ?
8 min

Sacré de Birmanie

Le Birman ou « Sacré de Birmanie » : un chat dont le nom prête encore à confusion. D’ailleurs, en anglais, on le nomme « Burma », une race de chat à ne pas confondre avec le Burmese ! Le Birman est issu d’un programme d’élevage français datant des années 1920. Apprenez-en davantage sur cette race de chat à mi-chemin entre le persan et le siamois !